Lettres Modernes à la Fac

manolita
Messagère du Glam
Messages : 592
Inscription : mar. nov. 27, 2007 12:20

Lettres Modernes à la Fac

Messagepar manolita » mer. nov. 28, 2007 18:12

***
Dernière édition par manolita le mer. mars 24, 2010 23:23, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Blanca
Glam'oureuse
Messages : 355
Inscription : lun. juin 04, 2007 8:37
Localisation : Paris

Messagepar Blanca » mer. nov. 28, 2007 18:28

Hello,

J'ai fait une prépa et des lettres modernes à la fac (Sorbonne) tout en suivant un cursus de langues à côté. J'ai beaucoup aimé mes études, mais il faut dire que c'était ma vocation depuis toujours. Aujourd'hui, je suis éditrice, en littérature française et étrangère.

On dit bcp qu'il n'y a pas de débouchés aux études littéraires, mais je pense surtout que les gens ne sont pas très dégourdis. Si tu te motives un peu, que tu te renseignes, tu verras qu'il y a plein de masters et de cursus qui sont ouvert s aux étudiants en lettres: sciences po, le journalisme au CELSA, les métiers de la culture...
Avatar de l’utilisateur
sweet Mary
Prêtresse du Glam
Messages : 2266
Inscription : lun. oct. 22, 2007 19:35
Localisation : Paris * 25 ans

Messagepar sweet Mary » mer. nov. 28, 2007 18:50

Maylis : dans quelle maison travailles-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Dero
PDGère du glam
Messages : 690
Inscription : mer. oct. 17, 2007 22:53
Localisation : IDF

Messagepar Dero » mer. nov. 28, 2007 19:12

J'ai fait Lettres Modernes à la fac, jusqu'à obtenir un bac+5. Aujourd'hui je prépare le concours de prof.

Certaines facs proposent des options "communication" et "édition et métiers du livre", qui te permettent de découvrir ces domaines-là, et de pouvoir ensuite y accéder plus facilement.

Pour ce qui est des débouchés soi-disant peu nombreux, tu as bien sûr l'enseignement, la com, l'édition en premier, et de plus en plus de domaines où les qualités de rédaction des littéraires sont très appréciées. Va savoir pourquoi, il n'est pas rare de voir des littéraires être embauchés par des banques! Comme dit Maylis au-dessus, les débouchés, ça dépend aussi beaucoup de ta débrouillardise!!
Rrrrrrrrr... IL a faim...
Les GRG vont conquérir le monde!!
Mais POURQUOI je reçois des mails de l'Equipe.fr????
Avatar de l’utilisateur
Blanca
Glam'oureuse
Messages : 355
Inscription : lun. juin 04, 2007 8:37
Localisation : Paris

Messagepar Blanca » mer. nov. 28, 2007 20:59

Sweet mary, je t'ai envoyé un MP
manolita
Messagère du Glam
Messages : 592
Inscription : mar. nov. 27, 2007 12:20

Messagepar manolita » mer. nov. 28, 2007 21:10

***
Dernière édition par manolita le mer. mars 24, 2010 23:17, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
melody
Glam'oureuse
Messages : 382
Inscription : ven. juil. 20, 2007 19:38
Localisation : yvelines

Messagepar melody » jeu. nov. 29, 2007 16:13

J'ai fait une maîtrise de Lettres modernes et je suis aujourd'hui prof de Français.
C'est sûr que ces études ne te forment pas à un métier, à part à l'enseignement (et encore...) mais elles t'apportent une culture immense, et pas seulement en littérature.
Avatar de l’utilisateur
dragibus!
Présidente du Glam
Messages : 1355
Inscription : ven. nov. 02, 2007 18:34
Localisation : Paris, 23 ans

Messagepar dragibus! » mar. déc. 04, 2007 17:10

J'ai fait Lettres Modernes Appliquées (en information communication= option pour ceux qui veulent bosser dans le journalisme, la pub, l'édition etc). Là je suis en dernière année de journalisme et j'ai déjà fait quelques stages en tant que journaliste (RFO, France-Inter, Libération...) Donc je pense qu'il faut s'accrocher et avoir la gniac, surtout qu'on ne connait personne dans le milieu (comme moi) et surtout lis! Lis énormément, sort au ciné, voir des expos, des pièces de théatre etc Cultive-toi et ca paiera!
I like my money right where I can see it... Hanging in my closet!
*Big is Beautiful*
Still hungry... Huh?! {G.R.G.}
manolita
Messagère du Glam
Messages : 592
Inscription : mar. nov. 27, 2007 12:20

Messagepar manolita » sam. déc. 15, 2007 18:43

dragibus! a écrit :J'ai fait Lettres Modernes Appliquées (en information communication= option pour ceux qui veulent bosser dans le journalisme, la pub, l'édition etc). Là je suis en dernière année de journalisme et j'ai déjà fait quelques stages en tant que journaliste (RFO, France-Inter, Libération...) Donc je pense qu'il faut s'accrocher et avoir la gniac, surtout qu'on ne connait personne dans le milieu (comme moi) et surtout lis! Lis énormément, sort au ciné, voir des expos, des pièces de théatre etc Cultive-toi et ca paiera!



J'aimerais beaucoup m'orienter vers le journalisme, ton parcours est intéressant :). J'ignorais qu'il existait une filière LM appliquées.
Dernière édition par manolita le mar. mai 11, 2010 10:52, édité 1 fois.
lilli
Ministre du Glam
Messages : 1127
Inscription : dim. déc. 16, 2007 13:47
Localisation : Région parisienne **34 ans**
Contact :

Messagepar lilli » mer. déc. 26, 2007 22:08

J'ai fait aussi lettres modernes (bac+4), j'ai couple ensuite avec une option sciences de l'information documentation. Attention c'est vrai qu'il y a des debouché mais dans ma filliere, la doc, il y a peu de postes en CDI et les salaires sont ridicules. Il n'est pas rare de voir des annonces demandant un bac+5 paye au SMIC.

Le journalisme etait quelque chose qui m'attirait (et m'attire toujours) mais les ecoles sont tres cheres et tres selctives.

Beaucoup de gens que j'ai cotoye à cette epoque, on passe le CAPES.
Avatar de l’utilisateur
Abby
Messagère du Glam
Messages : 429
Inscription : sam. oct. 20, 2007 20:22
Localisation : toulouse

Messagepar Abby » sam. déc. 29, 2007 14:23

pareil , je suis en L2 de lettres modernes est mon avenir est plutôt flou. je ne sais pas encore ce que je veux faire "quand je serais grande". je tenterais peut-être le capes, même si l'idée d'enseigner à des morveux qui en ont plus ou moins rien à faire me rebute un peu.peut-être que melody pourra m'éclairer sur ce point obscur!!
mais une chose est sure, si jereste en fac c'est car j'aime plutôt ce que je fais.
Avatar de l’utilisateur
melody
Glam'oureuse
Messages : 382
Inscription : ven. juil. 20, 2007 19:38
Localisation : yvelines

Messagepar melody » lun. déc. 31, 2007 12:14

Fleurdechou : Je ne crois pas au mythe de la "vocation". Etre enseignant, c'est un boulot omme un autre. Beaucoup se lancent là-dedans sans savoir ce qui les attend. Tu ne peux pas savoir si ça te plaira avant d'avoir été devant une classe.
Moi, j'avais comme toi des réticences, mais en fait, j'aime bien, parce que tu es autonome dans ton boulot, que t'as une grande liberté et que tu fais ton show quand tu fais cours. C'est d'ailleurs assez grisant.
J'aime bien sûr aussi les élèves, le rapport que j'ai avec eux. C'est bizarre, parce que quand j'étais étudiante, je ne pensais pas être capable d'apprécier ces "morveux". Et puis, je continue à m'en moquer parfois derrière leur dos; c'est un moyen de prendre de la distance par rapport au boulot et de ne pas se laisser "envahir" par les élèves et leurs problèmes (syndrome Mère Thérésa qui a envie de sauver le monde).
Tout ça pour dire qu'il faut essayer.
Avatar de l’utilisateur
Abby
Messagère du Glam
Messages : 429
Inscription : sam. oct. 20, 2007 20:22
Localisation : toulouse

Messagepar Abby » jeu. janv. 03, 2008 14:30

melody a écrit :Fleurdechou : Je ne crois pas au mythe de la "vocation". Etre enseignant, c'est un boulot omme un autre. Beaucoup se lancent là-dedans sans savoir ce qui les attend. Tu ne peux pas savoir si ça te plaira avant d'avoir été devant une classe.
Moi, j'avais comme toi des réticences, mais en fait, j'aime bien, parce que tu es autonome dans ton boulot, que t'as une grande liberté et que tu fais ton show quand tu fais cours. C'est d'ailleurs assez grisant.
J'aime bien sûr aussi les élèves, le rapport que j'ai avec eux. C'est bizarre, parce que quand j'étais étudiante, je ne pensais pas être capable d'apprécier ces "morveux". Et puis, je continue à m'en moquer parfois derrière leur dos; c'est un moyen de prendre de la distance par rapport au boulot et de ne pas se laisser "envahir" par les élèves et leurs problèmes (syndrome Mère Thérésa qui a envie de sauver le monde).
Tout ça pour dire qu'il faut essayer.


merci de ton témoignage. c'est vrai que ce genre de boulot me plairait dans le sens où il me permettrait de continuer à apprendre de jour en jour. Et puis rétrospectivement, j'ai toujours eu de très bons rapports avec mes profs, ce qui m'amenait les foudres de mes camarades. et je crois que le fait de les voir parfois démunis face aux élèves m'a découragé :roll:
comme tu le dis, le mythe de la "vocation" est bien loin de nos jours, et je pourrais m'estimer heureuse si je trouve une voix où je m'épanouie ne serait-ce qu'un peu.
manolita
Messagère du Glam
Messages : 592
Inscription : mar. nov. 27, 2007 12:20

Messagepar manolita » dim. janv. 13, 2008 17:46

***
Dernière édition par manolita le mar. mai 11, 2010 10:49, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Ernestine
Haut Fonctionnaire du Glam
Messages : 776
Inscription : lun. sept. 24, 2007 20:37

Messagepar Ernestine » dim. janv. 13, 2008 19:08

A l'époque où j'allais à la fac (il 8- 9 maintenant), je me souviens qu'on me disait de se méfier des cursus de communication à la fac, et de viser plutôt les formations "professionnalisées" de type BTS, IUP (je ne suis pas sûre que ça existe encore) et DESS (l'équivalent, je crois de Master 2 appliqué, ou quelque chose comme ça...)
Je pense qu'il existe pas mal de formations de ce genre un peu partout en France, après il faut aussi savoir choisir celle qui son bien reconnues et les formations moins "sérieuses va-t-on dire.

Ce genre de formation est bien souvent accessible sur concours et/ou dossier.

A voir ce que tout cela est devenu...

:wink:
Avatar de l’utilisateur
Maracuja sun
Prêtresse du Glam
Messages : 2706
Inscription : ven. févr. 08, 2008 14:57
Localisation : Lille

Messagepar Maracuja sun » dim. févr. 24, 2008 2:27

La psycho t'intéressait pas? Ca a l'air super intéressant, je t'avoue qu'il m'arrive de squatter des cours de philo quand j'ai des pauses trop longues à la fac, et j'adore ça!

Par contre les amphis sont blindés ...

J'ai failli faire lettres modernes, et récemment j'ai rencontré dans un pub un prof de ma fac (en lettres) qui m'a carremment récité du Victor Hugo (assez jeune, il était soul) et qui m'a dit que tous les profs fumaient de l'herbe en gros lol.

Après une licence tu peux facilement intégrer une école de journalisme, bon après c'est sur concours biensûr ^^
Anba latè pa ni plézi
lilli
Ministre du Glam
Messages : 1127
Inscription : dim. déc. 16, 2007 13:47
Localisation : Région parisienne **34 ans**
Contact :

Messagepar lilli » mar. févr. 26, 2008 23:05

manolita a écrit :Quelqu'un a t-il tenté le CELSA après sa licence de Lettres? Ou une autre école de journalisme?
Sinon certaines d'entre-vous savent ce que valent les masters communication à la fac..? Et quels débouchés?
Je sais j'en demande beaucoup. :P


J'avais commence à prepare le concours puis j'ai bifurque. ce qui est sur c'est que cela demande une grosse preparation longtemps à l'avance!!! Il faut connaitre le gouvernement par coeur, savoir qui est ministre de quoi, les grands evenements de l'année, etc... C'est assez pointu! Mais ca vaut le coup car ecole reconnue par la profession donc boulot. Pour moi c'etait un critere de taille car beaucoup d'ecoles de journalisme sont tres cheres et n'ont pas une reconnaissance importante dans le milieu.

Voila, n'hesites pas si tu veux des infos...
Avatar de l’utilisateur
melody
Glam'oureuse
Messages : 382
Inscription : ven. juil. 20, 2007 19:38
Localisation : yvelines

Messagepar melody » mer. févr. 27, 2008 12:34

Ceci dit, ce qu'on apprend en fac de Lettres n'a pas grand chose à voir avec le métier de journaliste.
Certes, on écrit beaucoup, on fait beaucoup de dissertations, beaucoup de commentaires, mais comme dans d'autres matières littéraires ou de science humaine. Remarque, quand je lis ou j'entends certains journlistes, je me demande s'ils n'auraient pas mieux fait d'en faire un peu plus, des disserts.
La formation à la fac de Lettres concerne la littérature françaire essentiellement, et un peu la littérature étrangère. Elle te permet d'aquérir une bonne culture littéraire, mais qui est insuffisante, trop spécialisée, pour exercer le métier de journaliste, à moins d'être critique littéraire...
Avatar de l’utilisateur
satincerise
Glam'débutante
Messages : 18
Inscription : lun. févr. 04, 2008 2:09
Localisation : Paris

Messagepar satincerise » lun. mars 17, 2008 11:26

melody a écrit :Fleurdechou : Je ne crois pas au mythe de la "vocation". Etre enseignant, c'est un boulot omme un autre. Beaucoup se lancent là-dedans sans savoir ce qui les attend. Tu ne peux pas savoir si ça te plaira avant d'avoir été devant une classe.
Moi, j'avais comme toi des réticences, mais en fait, j'aime bien, parce que tu es autonome dans ton boulot, que t'as une grande liberté et que tu fais ton show quand tu fais cours. C'est d'ailleurs assez grisant.
J'aime bien sûr aussi les élèves, le rapport que j'ai avec eux. C'est bizarre, parce que quand j'étais étudiante, je ne pensais pas être capable d'apprécier ces "morveux". Et puis, je continue à m'en moquer parfois derrière leur dos; c'est un moyen de prendre de la distance par rapport au boulot et de ne pas se laisser "envahir" par les élèves et leurs problèmes (syndrome Mère Thérésa qui a envie de sauver le monde).
Tout ça pour dire qu'il faut essayer.


Merci pour ce témoignage, c'est juste ce que j'avais envie d'entendre, un an avant de tenter l'agreg de lettres!! Quand on voit les angoisses de certaines jeunes profs sur ce forum, ça fait peur!
Par contre que penses tu des réformes prévues pour l'enseignement ?
Avatar de l’utilisateur
Ellya_1
VIP de la bulle
Messages : 191
Inscription : mer. févr. 27, 2008 15:33

Messagepar Ellya_1 » mar. mars 18, 2008 12:13

J'ai aussi fait Lettres Modernes à La Sorbonne (Paris IV annexe Malesherbes) jusqu'à l'obtention de ma licence.

Je ne savais pas très bien moi non plus où tout ça allait me mener. j'aimais lire et écrire, c'est tout ce qui me motivait.
je rêvais d'être journaliste puis écrivain...(j'en rêve encore d'ailleurs)

Tout en faisant mes études, je bossais dans une maison de production de films publicitaires comme assistante de prod.
Appâtée par l'argent, j'ai donc arrêté mes études après avoir eu ma licence pour être engagée à temps plein.

Puis la boîte de prod a coulé, j'ai été prise chez Céline en tant qu'assistante de com de David Ho et j'ai enchainé pour le même poste à l'hôtel Meurice, toujours appâtée par l'envie de gagne plus...

Ce qui s'est retourné contre moi car je ne me sentais pas bien du tout au Meurice: collant été comme hiver, pas de pantalon, cheveux attachés...l'esprit strict ne me convenait pas du tout.

Une boîte d'intérim m'a alors trouvé un poste de commerciale export dans un labo pharmaceutique grace à mon anglais et espagnol bilingue et je me suis dit pourquoi pas car il fallait beaucoup voyagé.
depuis, j'ai été recruté par Bentley qui m'a débauché du labo pour ma connaissance du marché au Moyen Orient et aux pays du Golfe.

Et oui à seulement 26 ans, quand je regarde derrière moi, je me dis que j'en ai fait du chemin et que tout est possible.

Donc si j'ai un conseil à donner: ce qui fait votre expérience professionnelle ne sont pas vos études, mais votre personnalité et vos capacités.

Revenir vers « Travail - Etudes - Travailler dans la mode »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité