grossesse accouchement, vos angoisses face à bébé etc

Avatar de l’utilisateur
chacha
Glam'oureuse
Messages : 282
Inscription : ven. août 10, 2007 8:11
Localisation : chez moi

Messagepar chacha » ven. nov. 23, 2007 16:04

@ priceless : effectivement, étant enceinte, le corps change, et parfois pas en bien !
mais je suppose que si on fait attention, même en cas de grosse prise de poids, on doit pouvoir bien s'en sortir !

mon exemple en la matière ? ma cousine à qui je ressemble énormément (physiquement & psychiquement) qui était très grosse étant jeune, elle avait réussi à perdre un peu avec Wet Wet, mais pas tant que ça, elle a maigri après ses deux grossesses ! limite, elle est trop maigre ! elle est tombée enceinte y'a 18 et 16 ans, et n'a jamais repris...
bon, d'accord, c'est une assez bonne sportive, mais elle partait de très loin (on a un sacré problème de poids dans la famille !)...
Avatar de l’utilisateur
lunairia
Papesse du Glam
Messages : 5878
Inscription : ven. juin 29, 2007 8:25
Localisation : paris

Messagepar lunairia » ven. nov. 23, 2007 17:22

Meri à toutes les mamans pour leur témoignage.
Et ce que j'aime ici c'est que les mamans ne sont pas obsédées par leurs enfants.
Aheeemmm
VIP de la bulle
Messages : 122
Inscription : mer. juin 06, 2007 22:21
Localisation : Fontenay sous bois
Contact :

Messagepar Aheeemmm » ven. nov. 23, 2007 20:01

Haha! Vous me l'avez bouclée j'avoue
Effectivement je regarde souvent les styles du jour et vous êtes super jolies, Fred G et crevette fashion notamment, malgré vos multiples mises bas (c'est moche mais c'est fait exprès :D )
Et pour le coup vous m'avez presque rassurée, mais je reste méfiante. Qu'est ce qui me prouve que moi je serai pas déformée à tout jamais hein? :)
Enfin bref, je vais continuer à retourner le problème dans ma tête... merci pour le partage de vos experiences en tout cas!
Avatar de l’utilisateur
Xupinet
Grande Prêtresse du Glam
Messages : 3383
Inscription : ven. juin 29, 2007 19:57
Localisation : Antibes

Messagepar Xupinet » ven. nov. 23, 2007 21:57

Salut les filles,

Moi j'ai peur de l'accouchement, je ne peux pas m'en empêcher. J'ai jamais rien eu, je me suis jamais rien cassée, je me suis jamais fait opérée, rien du tout. Du coup je ne connais pas la douleur et j'ai vraiment, mais vraiment peur, presque une phobie, de l'accouchement. J'adorerai avoir, un jour, un enfant dans moi et après le serrer entre mes bras, mais même avec cette envie, la peur à la douleur me fait que je sois toujours pas prête. J'ai 27 ans et au tour de moi ça commence, je me mets la pression un peu, car je ne veux pas être maman, si j'arrive à l'être un jour, après 30-31... mais j'ai trop peur. Des fois je me dis, je sais que c'est pas bien pour les gens qui ont ce genre de problèmes, que je préférerais pas être fertile, comme ça je devrais pas m'affronter à un tel choix.

Peut-être c'est indiscret, mais vers quel âge et quel moment vous avez su que vous vouliez être mère? J'ai peur à ne pouvoir jamais dépasser ma crainte et de ne pas rendre heureux mon copain, qui lui il veut 3 petits gamins.

Désolée pour le pavé et pour le hors sujet...

Bonne soirée!
Avatar de l’utilisateur
Minnie
Grande Prêtresse du Glam
Messages : 3453
Inscription : mar. juin 26, 2007 9:29

Messagepar Minnie » ven. nov. 23, 2007 22:25

Ce sujet est très intéressant, j'ai appris plein de choses, notamment que l'accouchement réel ne dure pas plus de 30mn et ça c'est déjà pas mal. Après je crains les contractions qui durent 18h ou plus :shock: , les cesariennes, que ça se passe mal...

J'ai déjà terriblement mal pendant 5 ou 6 heures le premier jour de mes règles, si c'est des douleurs comme ça ou pire: bonjour!

J'ai 25 ans et quand j'entends parler Xupinet, ça me met encore plus la pression! Je ne suis pas du tout prête à avoir un enfant, même dans 2 ans! Pourtant il m'arrive d'y songer, d'en rêver furtivement et me dire en l'espace de quelques secondes: tiens! ça doit être extraordinaire comme expérience quand même! Mais pas pour l'instant car j'attends le jour où j'aurai une situation professionnelle et amoureuse stable Je fixe la limite d'âge le plus loin possible: jusqu'à 35 ans...

Et encore une question sur l'allaitement: es-ce que ça abîme ou fait tomber les seins?
Avatar de l’utilisateur
mylène
Prêtresse du Glam
Messages : 2252
Inscription : jeu. oct. 18, 2007 20:42
Localisation : laval-26 ans
Contact :

Messagepar mylène » ven. nov. 23, 2007 23:54

moi c'est pas les contraction qui me font peur, parce que j'ai souvent mal au ventre et des fois à être pliée en deux et lancement dans les reins, je pense que c'est a peu près la même douleur. C'est horrible, mais bon surmontable. Moi c'est vraiment "l'expulsion" (dsl je sais pas comment dire!) qui me fiche la trouille!
Mais bizarrement ces peurs mises de côté je serais prête a avoir un bébé. J'apprend demain que je suis enceinte par exemple, je vais pas commencer a baliser sur l'accouchement , je serai plutot super contente. Et puis je me dis que de toute façon il faudra bien qu'il sorte d'une manière ou d'une autre :roll:
marieaunet
Prêtresse du Glam
Messages : 2920
Inscription : lun. juin 04, 2007 18:34

Messagepar marieaunet » sam. nov. 24, 2007 3:45

hier vendredi on a confirmé à ma soeur le diagnostic d'autisme de son petit de 4 ans...ils lui avaient fait passer un irm, mais on leur a pas dit grand chose de plus, on leur explique rien.
on les laisse dans une sorte de flou artistique médical assez paniquant.
J'ai lu quelques bouquins/témoignages, écrit par des autistes, parce que bon les bouquins de spécialistes j'ai pas envie pour l'instant. Je suis plus intéressée par l'intériorité du petit, comprendre son point de vue.
J'avoue que je suis assez troublée par le désarroi des parents face à ce handicap, à savoir pétage de plomb continu, cris du petit et des parents, pluie de baffes...et aussi chose troublante, dans les deux cas que j'ai lu, pour l'instant, l'enfant en vient à detester profondément ces parents pénibles qui l'empechent d'agir comme il le veut pour calmer ses angoisses, ces parents qui l'engueulent sans qu'il ne comprenne pourquoi parce qu'en fait il ne fait souvent pas le lien entre la bêtise et l'engueulade, du coup il vit dans une sorte d'injustice permanente... Il hait ses parents, la mère regarde son enfant qui ne la regarde pas, l'enfant qui semble "étranger", pas là...ça doit être dur! Mon neveu n'est pas si lointain que ça avec sa mère, il regarde les gens et leur sourit, il semble avoir une interaction et comprendre ce qu'on lui dit...mais quand il est parti dans sa bulle, tu peux l'appeler il repond pas, s'il a quelque chose en tête, tu auras toutes les peines du monde à le faire arrêter.

au début je blamais ma soeur, je lui disais tu manques de patience, je cherchais des "trucs" pour l'aider sur le net, j'étais entrée en contact avec des mamans d'autistes et des autistes, sur des forum, on me disait "mais quelle super tatie tu fais de t'interesser comme ça..." mais tous les enfants sont autant de cas différents et entre la théorie et la pratique il y a des kilomètres. J'ai arrêté parce que communiquer mes "astuces" à ma soeur revenait à lui dire qu'elle était une mauvaise mère et du coup je me suis pas sentie une si bonne tatie que ça...ça faisait style, je suis plus maline que toi, regarde comment il faut faire...c'était ridicule.

Cet été ils sont venus à la maison. Ils m'ont laissée seule 15 minutes avec le petit...j'étais terrorisée, j'avais peur qu'il se mette à hurler à se cogner. Je l'ai promené sur le fauteuil du pc qui roule...et là je me suis dit que si j'avais un petit comme ça j'aurais pas les épaules.
Et dire qu'elle m'a demandé de venir le garder pendant 15 jours , cet été pendant qu'elle serait en vacances...moi, seule, dans une barraque au milieu des champs avec un enfant autiste qui me connait pas, qu'il faudra que je nourrisse, que je change, chose pas super facile parce qu'il a 4 ans, qu'il n'est pas propre il sait pas aller aux wc, et j'ai jamais changé un bébé de ma vie, le laver etc etc Tout ça en sachant que ma soeur va au moins une fois par mois aux urgences parce que le petit tombe tout le temps...bref grosse panique j'ai refusé, même si ça fou ma soeur dans la mouise. Mais en plus avec ma colopathie je vous dis pas le cirque ça serait! Je m'en sens pas capable.

bref tout ça c'est dur, je sais pas pourquoi je vous raconte tout ça, mais bon, ça me refroidi un peu, je suis trop pessimiste en pensant que je risque d'avoir un bébé autiste, je le sais, mais bon comme je comprend pas les causes...ça me fait très peur.
Avatar de l’utilisateur
la crevette fashion
Prêtresse du Glam
Messages : 2403
Inscription : ven. sept. 21, 2007 4:07
Localisation : le sud

Messagepar la crevette fashion » sam. nov. 24, 2007 4:56

@Marieau net:
je comprends tes peurs face à cette maladie, on ne peut surement pas l'imaginer ne l''ayant vécu mais ça doit être quelque chose de terrible.
Par contre ce que je voulais te dite c'est que là c'est ton neveu, et bizarement quand l'enfant est le tien, je ne sais pas par quel miracle mais tu es prête à déplacer des montagnes, à te battre comme une louve qui veut potéger ses petits, bref tout ça pour dire que s'il t'arrivait la même chose certainement que tu serais désemparée mais comme les autres mères tu affronterais la situation avec courage et determination.


@Xupinet:
je ne pense pas qu'il y ai vraiment un âge ou tout d'un coup on ressente l'envie d'être mère, certaine te diront 20 ans, d'autre 40, c'est plutôt un moment de la vie où le contexte fait que l'on peut commencer à y penser...
personnellement je me suis mariée à 24 ans et je n'avais à ce moment là aucune envie d'avoir un enfant, mon mari à commencer à m'en parler et moi je lui répondais que non je me sentais pas prête donc il a laissé tomber, et puis plusieurs mois plus tard l'idée a du germer dans ma tête et un beau jour je me suis réveillée avec cette envie qui est devenu de plus en plus forte et de plus en plus présente (je schématise mais c un peu ça), bref tout ça pour accoucher de ma fille 2 mois avant mes 26 ans!après pareil plus spécialement envie d'en avoir un autre, et puis ma fille est entrée à l'école nos relations sont devenus differentes plus maman/enfant que maman/bébé et là tout à coup l'envie d'un petit 2ème qui pointe le bout de son nez, et voilà: il va arriver en février! donc je ne dit plus fontaine je ne boirais pas de ton eau, qui c'est peut être un jour un petit 3ème????...
Avatar de l’utilisateur
lunairia
Papesse du Glam
Messages : 5878
Inscription : ven. juin 29, 2007 8:25
Localisation : paris

Messagepar lunairia » sam. nov. 24, 2007 10:35

Bonjour
Mariaunet il existe certainement des associations de parents ayant un enfant autiste. Ta soeur pourrait se mettre en rapport avec eux, ça ne résoud pas tout loin de là mais ça apporte souvent un bon soutien moral et des renseignements, des astuces pour la vie quotidienne.
Avant les psys accablaient les mères de parents autistes (voir Bettelheim et son livre la forteresse vide) maintenannt il me semble que la communauté scientifique penche plus pour des causes biologiques.

Se méfier aussi des diagnostics... Mon copain a été diagnotiqué autiste à 6 ans parce qu'il était vraiment dans son monde, et sa mère n'en a pas crû un mot. Elle a continué à l'élever normalement comme elle le sentait. Et elle a bien fait.
Mais je ne connais pas ton neveu, il a l'air d'avoir des symptômes assez "marqués".
Avatar de l’utilisateur
petitebardot
Messagère du Glam
Messages : 584
Inscription : ven. nov. 09, 2007 11:17

Messagepar petitebardot » mar. nov. 27, 2007 23:02

Bonsoir !

J'ai lu que les douleurs de l'accouchement sont également psychologiques et renforcées par l'imaginaire collectif

En gros, l'angoisse de la douleur est véhiculée depuis la nuit des temps ( le sacro-saint "tu enfanteras dans la douleur" de la genèse biblique ), dans les films n voit des parturiantes hurler à la mort, etc

Pour ma part, ma mère me raconte depuis mon plus jeune age qu'on lui a "coupé un bout de sa chair" (si, si, tandis que je jouais à la poupée) et ca résonnera forcément en moi le jour venu ... :?
Avatar de l’utilisateur
Andrea
Mamandréa
Messages : 11012
Inscription : dim. juin 03, 2007 17:27
Localisation : Languedoc

Messagepar Andrea » mer. janv. 30, 2008 9:40

Je n'avais pas vu ce topic , mais quelque part je me suis sentie interpelée
Dabord je suis asez surprise de voir qu'encore à notre époque on souffre lors d'un accouchement .
j'espère qu'avec la peur incontrôlable de beaucoup de jeunes femmes ça évoluera dans le bon sens .
Mais je crois qu'avec un bon gynécologue qui prend beaucoup de temps a écouter , on peut arriver à éviter des situations aussi délicates .Il est vraiment dommage que ces peurs ne sont pas toujours prises en compte par certains gynécologues.

Personnellement mes grossesses se sont très bien passées,(les deux) malgrés les inconvénients je n'ai jamais été aussi épanouie!

Mon premier accouchement à été très long , je faisais du" faux " travail et ça à duré ...3 jours
(Le faux travail étant un travail qui ne sert absolument à rien mais qui est quand même très douloureux)
Mais c'était il y a très longtemps et la péridurale n'existait pas ;

Je n'ai eu mon second fils que sept ans après et je crois qu'inconsciemment c'est la première expérience qui en était la cause ...

je suis allée voir un autre médecin , qui m"a rassurée tout de suite , me me disant qu'il éviterai a tout prix que je vive a nouveau une expérience traumatisante.
J'ai été suivie de manière plus sérieuse , (radio du bassin ect)
Dès le départ je n'ai pas eu du tout le meme genre de contraction, elles étaient presque indolore .
Mais comme le monotoring décelait un ralentissement du rytme cardiaque , le gynécologue a décidé que j 'aurai une césarienne.
Elle a été pratiquée sous péridurale , j'ai vu mon fils tout de suite alors que pour mon premier on a du m'endormir au dernier moment ..
Bref un pur bonheur.
La convalescence à été assez longue parce qu'une césarienne c'est quand même une opération, mais au bout d'un mois je me promenais avec le landeau.
Bref je dirai aux jeunes mamans ou a celles qui veulent l'être sans être stressées(je pense à toi Marieaunet):
Parlez en a votre médecin.
S'il le faut ,et si vous ne sentez pas une écoute sérieuse par rapport à vos angoisses ,changez de gynécologue .
La médecine à fait d'énormes progrès dans ce domaine , il n'y a pas de raison que vous n'en profitiez pas !
pardon pour le pavé, mais ce topic est très important pour certaines d'entre vous , et les réponses aussi. :D
Avatar de l’utilisateur
nounette
Présidente du Glam
Messages : 1449
Inscription : ven. nov. 02, 2007 21:10

Messagepar nounette » mer. janv. 30, 2008 11:32

Andréa a écrit :Je n'avais pas vu ce topic , mais quelque part je me suis sentie interpelée
Dabord je suis asez surprise de voir qu'encore à notre époque on souffre lors d'un accouchement .


coucou andréa,
et oui aujourd'hui on souffre encore pour donner la vie, et ce n'est pas forcément un choix, j'explique mon cas personnel:
Pour lison y'a 15 jours, j'arrive à la maternité de l'hopital (un ch seulement) expres je viens en avance alors que mes contractions ne sont pas super regulières mais hyper douloureuses etant donnée que pour ma premiere fille j'ai accouché en 30 minutes.
Et la en arrivant on me dit "desolée madame mais on va devoir vous faire accouché dans une chambre classique car il y a trop de monde au bloc accouchement.
Résultat je commence a pigner j'ai mal mon dieu faites quelques choses. Et la on m'a répondu: "mais madame dans le temps les peridurale n'existaient pas et puis pour votre deuxieme enfants vous n'en avez pas eu et vous vous en etes remis"
finalement comme je suis salarié de ce CH et que je connais du monde au bloc , des qu'une salle s'est libéré elle a été pour moi et l'anesthesiste (croisé dans le couloir) est venu immédiatement. Donc oui j'ai eu de la chance mais ce jour la 4 autres mamans n'ont pas eu cette chance et ont du accoucher dans la douleur (surtt une qui criait tres fort :? ) et ce n'etait pas du tout leur choix.
alors moi je pense que lorsque l'accouchement est rapide cela va mais si ca dure 10 heures merci bien.

nounette (pro-péridurale) (jsais pas si c'est comme ca qu'on dit :wink: )
Avatar de l’utilisateur
la crevette fashion
Prêtresse du Glam
Messages : 2403
Inscription : ven. sept. 21, 2007 4:07
Localisation : le sud

Messagepar la crevette fashion » mer. janv. 30, 2008 14:10

je reviens sur ce post car Victor est né le 19/01, donc c'est encore tout frais dans ma tête!
pour ma fille j'avais accouché en 1h15 environ (du début des contractions très douloureuses à l'expulsion), cette fois ci ça ne s'est pas passé comme ça, j'ai perdu les eaux (ça vous le savez!) vers 17h40, je me suis rendue à l'hôpital environ 2h après et jusqu'à 23h30, aucune contraction ni douleur, on m'a donc mise en chambre en me disant que si ça ne venait pas naturellement on me "provoquerait " le lendemain matin, par chance les contractions ont commencées vers 23h30, la sage femme m'a placé un monitoring vers 0h15 et à 1h Victor est né (dans mon lit!!!!!) eh oui on ne croit pas tj les femmes: j'ai dit à mon mari d'aller chercher la sage femme car je sentais que les contractions étaient celles de la fin,mais celle ci ne s'est pas pressée de venir car pour elle lorsqu'elle m'a placé le monito elle avait l'air de dire ben calmez vous parce que c'est que le début ma p'tite dame (alors que moi je sentais bien que c'était la fin!)
effectivement ce que je reproche aux gynecos et aux maters c'est de ne pas assez prendre en compte le ressenti des femmes, ils font ça de manière très technique, très médicale et moi ça ne me convient pas du tout,
idem pendant la grossesse, suite à une 1ère grossesse qui s'est mal passée, j'étais très angoissée, je pensais trouver de l'aider auprè de ma gynéco qui m'avait suivi pour cette 1ère grossesse et ça n'a pas du tout été le cas au contraire, ça me donne maintenant envie de changer de gynéco même si je consultais celle là depuis plus de 7 ans
enfin oui on souffre encore pour accoucher aujourd'hui(les 2 fois je n'ai pas eu de péridurale car j'ai accouché rapidement mais intensèment!), malgrè tout donner la vie est une chose formidable même si ça semble très animal et je pense qu'on ne peut le comprendre qu'en l'ayant vécu (moi même je ne pouvais m'imaginer les bons côtés de la chose avant d'avoir eu mes enfants)
ben si c'était à refaire, je recommencerais :wink:
Avatar de l’utilisateur
petitebardot
Messagère du Glam
Messages : 584
Inscription : ven. nov. 09, 2007 11:17

Messagepar petitebardot » mer. janv. 30, 2008 15:00

merci aux mamans d'etre si concrètes dans leurs réponses à chacune, ca fait du bien car auprès de nos mères c'est parfois tabou, ou leur pudeur les empeche de répondre aussi simplement que vous le faites

moi je suis "nullipare" :lol: mais depuis que j'ai 17-18 ans j'ai toujours voulu accoucher dans l'intimité et instinctivement (alors ce sera surement à domicile, ou en mater mais dans une salle spéciale avec ma sage femme mon homme et c'est tout)

j'aimerais etre suivie par une sage femme dès le début, pour qu'elle me connaisse: j'aurais du mal à confier mon corps à des étrangers parfois pressés de libérer la salle de travail, la tete dans mon *** et la lumière en pleine figure.

aux mamans : pensez vous que ce soit idiot d'avoir ces souhaits d'intimité et de confiance au moment de mettre au monde des petits ?
Avatar de l’utilisateur
petitebardot
Messagère du Glam
Messages : 584
Inscription : ven. nov. 09, 2007 11:17

Messagepar petitebardot » mer. janv. 30, 2008 15:11

ah autre chose, dans une déclaration d 'amour j'ai dit à l'homme de ma vie que j'avais envie d' un enfant de lui : il l'a mal pris, me disant de ne pas dire ca car ce désir n'est pour l'instant qu'intellectuel et rationnel

pour lui on ne mettra un bébé en route que lorsqu'il sentira que tout mon etre en a un besoin charnel, presque que ce soit une obsession

moi je pense que ce genre d'obsession d'avoir un enfant ne doit venir que vers 37-38 ans, vous voyez, les femmes qui sentent vraiment leur horloge biologique tourner ...(j'ai 24 ans)

alors, selon vous désir d'enfant : besoin physique ou choix rationnel ?
Avatar de l’utilisateur
chacha
Glam'oureuse
Messages : 282
Inscription : ven. août 10, 2007 8:11
Localisation : chez moi

Messagepar chacha » mer. janv. 30, 2008 20:30

c'est une très bonne question que tu poses là, petite bardot !

je crois que c'est un peu des deux pour ma part : besoin rationnel parce j'ai envie de faire grandir un enfant... et physique parce que je le sens au fond de mes tripes cette envie-là... et que je mets en sourdine pour l'instant, en attendant qu'autour de moi, tout le monde soit prêt !
Avatar de l’utilisateur
la crevette fashion
Prêtresse du Glam
Messages : 2403
Inscription : ven. sept. 21, 2007 4:07
Localisation : le sud

Messagepar la crevette fashion » mer. janv. 30, 2008 20:57

@ petitebardot:
concernant le souhait d'accoucher ds l'intimité, idéalement c'est ce que j'aurais souhaité aussi, mais les sage femmes qui accouchent à domcile sont très rare car celà fait prendre des risques et les assurances leur posent des pb,
il y a sinon des "maisons de naissance" moins medicalisees que les hopitaux où ils prennent en compte tes desideratas par rapport à l'accouchement...mais elles sont aussi encore très rares,
moi je te comprend tout à fait, les deux fois j'ai detesté accoucher à l'hôpital c'est trop médicalisé, à la fois c'est sur que tu te dis s'il y un pb avec le bébé ou la maman, ils pourront agir rapidement ce qui est moins le cas à la maison.
mais même pour les suites d'accouchement, tu vois 50 medecins (enfin pediatre, gynecos, sage femme, puericultrice...) qui passent ds ta chambre et qui se contredisent tous: mme vous devez reveiller votre bébé pour le faire manger, 1h après:non c'est n'importe quoi il se revillera tout seul quand il aura faim...
a chaque hospitalisation je n'ai eu qu'une hâte: rentrer chez moi pour faire comme bon me semblait!

sinon concernant le fait que l'envie soit charnelle ou "reflechie", je dirais un peu des deux, personnellement les deux fois l'envie a été d'abord charnelle, puis une fois exprimée l'idée a été réfléchie (un enfant c'est quand même un budget, des contraintes, des changements de vie...)
Avatar de l’utilisateur
petitebardot
Messagère du Glam
Messages : 584
Inscription : ven. nov. 09, 2007 11:17

Messagepar petitebardot » jeu. janv. 31, 2008 20:07

@lacrevettefashion : j'aurais aimé que tu te sois renseignée car on vit dans la meme région je crois :wink: il n'y a que 4 sage femmes pratiquant l'accouchement à domicile ou en plateau techinque des mater : à st rémy, à marignane, à lambesc, à pertuis

j'ai vraiment envie de rester chez moi à faire tout comme je le sens (la sage femme a le matériel de base, et je m'inscrirai dans une mater au cas où souci )

restera à convaincre le futur papa que je ne suis pas une hippie inconsciente, mais avec le film le cri les gens ont entendu parlé d'un retour à l'accouchement plus physiologique
Avatar de l’utilisateur
la crevette fashion
Prêtresse du Glam
Messages : 2403
Inscription : ven. sept. 21, 2007 4:07
Localisation : le sud

Messagepar la crevette fashion » jeu. janv. 31, 2008 20:36

@petite bardot:
oui mais en fait moi j'habite plus vers toulon donc ça faisait vraiment loin pour les sage femmes...c'est fort dommage car je suis sure qu'accoucher à la maison m'aurait convenu
Avatar de l’utilisateur
petitebardot
Messagère du Glam
Messages : 584
Inscription : ven. nov. 09, 2007 11:17

Messagepar petitebardot » jeu. janv. 31, 2008 20:39

ah bon ! il y a 3 sages femmes accouchant à domicile dans ta région : à hyères, à saint maximin la ste baume et à Le luc

(pour le petit 3e :lol: )

Revenir vers « Salon rose (18 et +) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité