Le harcèlement de rue

Avatar de l’utilisateur
fudge
Présidente du Glam
Messages : 1652
Inscription : mer. févr. 16, 2011 22:57

Re: Ces cochons dans la rue, les plans drague pourraves...

Messagepar fudge » mer. févr. 08, 2012 17:25

Si on remonte à des générations plus anciennes, on voit une différence très nette quant aux centres d'intérêt d'un garçon de 12 ans. Faire l'imbécile a toujours été une activité importante dans sa vie de garçon, je ne le conteste pas, mais parler de c.ul constamment, et regarder quelles filles sont "bonnes", ça ne se faisait pas avant. Vraiment. J'ai 20 ans bientôt, et je me rappelle bien qu'à l'époque du collège, les mecs n'étaient pas comme ça, et les filles non plus. Sur internet, on ne connaissait que Msn et les converses. Et quand on tombaient sur des sites p.ornographiques, on en était dégoûtés.
Je veux bien croire que ça n'est pas Internet qui a fait changer les mentalités, mais il n'est pas non plus tout blanc dans l'histoire. Il contribue à diffuser ces images facilement accessibles à des gamins qui s'en nourrissent et s'en font des images de femmes objets, femmes soumises. Ils ne sont malheureusement pas assez matures pour juger avec plus de considération.
Voilà, je pense, pourquoi on retrouve des gamins de 13 ans déjà en train de violer.
Avatar de l’utilisateur
PLL
Haut Fonctionnaire du Glam
Messages : 843
Inscription : sam. oct. 11, 2008 16:56
Localisation : Toulouse

Re: Ces cochons dans la rue, les plans drague pourraves...

Messagepar PLL » mer. févr. 08, 2012 17:46

Tout à fait d'accord avec toi Fudge.

Dernièrement une amie me racontait que dans l'école de son gamin âgé de 5 ans, en pleine cours de récréation, un petit du même âge assez turbulent a baissé son pantalon et a mis la tête d'une gamine dessus pour imiter une fellation...CINQ ANS!

Internet ok, mais les parents sont encore plus responsables de ces comportements. Quand on voit des parents laisser des gamines et des gamins de 12/13 sortir, fumer, boire et avoir des vies de jeunes adultes de 20 ans il y a soucis.A chaque chose en son temps et c'est de la responsabilité des parents d'éduquer leurs gamins!
irma
Déesse du Glam
Messages : 8327
Inscription : dim. oct. 05, 2008 2:04

Re: Ces cochons dans la rue, les plans drague pourraves...

Messagepar irma » mer. févr. 08, 2012 17:51

Je rejoins les filles qui ont dit que ça a toujours été comme ça. C'est juste plus médiatisé. Dans les bandes de garçons il y en a toujours eu des plus vieux pour initier les plus jeunes aus magasines pornographiques et il y a toujours eu des petits plus téméraires pour provoquer des femmes, même si le vocabulaire évolue avec le temps. Il y a toujours eu des fillettes vi*lées par des garçons déviant, sauf que j'imagine qu'à l'époque tout le monde se taisait, maintenant les médias le relaient dans tous les sens.

Pour faire du HS qui se rapproche de ce sujet, c'est la même chose que la criminalité au sens large : il y a toujours eu de la répression, des quartiers huppé et des quartiers craignos, des immigrés qui avaient du mal à s'intégrer, les choses prennent juste plus d'ampleur avec l'augmentation de la population et encore une fois, la mise en avant des faits divers par les médias.
DigsyDinner

Re: Ces cochons dans la rue, les plans drague pourraves...

Messagepar DigsyDinner » mer. févr. 08, 2012 18:56

Oui mais c'est vrai que moi petite (pourtant j'ai bientôt 22 ans), on savait ce qu'était le s***, mais on s'en foutait quoi. Les pogs étaient plus intéressants.

Ou alors, j'étais plus hors-sujet que je ne le pensais :lol:
irma
Déesse du Glam
Messages : 8327
Inscription : dim. oct. 05, 2008 2:04

Re: Ces cochons dans la rue, les plans drague pourraves...

Messagepar irma » mer. févr. 08, 2012 19:26

Moi aussi je m'en foutais, sauf que dans l'école il y avait des garçons déjà assez intéressés par la question en CE1 et certains se roulaient des patins en CP alors qu'en CE2 je n'avais jamais smacké le moindre garçon et je les fuyais comme la peste. :lol:

Il y a toujours eu de tout, et il y a toujours eu des déviants/déviantes.
Avatar de l’utilisateur
PLL
Haut Fonctionnaire du Glam
Messages : 843
Inscription : sam. oct. 11, 2008 16:56
Localisation : Toulouse

Re: Ces cochons dans la rue, les plans drague pourraves...

Messagepar PLL » mer. févr. 08, 2012 19:53

Ma mère nous cachait les yeux quand à la TV un homme et une femme s'embrassaient alors :lol: Sinon on se les cachait nous mêmes on voulait pas voir ça!

Je me souviens d'un épisode où on partait en voyage de classe en CM1 et où mon prétendant de l'époque avait levé la main devant toute la classe pour demander si "Benoit et Catleenette" pouvaient dormir dans la même chambre :lol: c'était trop chouuuuu!
Avatar de l’utilisateur
chouty
Messagère du Glam
Messages : 498
Inscription : sam. nov. 27, 2010 15:35

Re: Ces cochons dans la rue, les plans drague pourraves...

Messagepar chouty » mer. févr. 08, 2012 21:52

@catleenette C'est trop meugnon!!
Moi aussi dans ma famille dès qu'on voyait un baiser on baissait les yeux, meme au lycée je baisse les yeux quelque fois. Je me suis habituée...
Avatar de l’utilisateur
Shyrelle
Grande Prêtresse du Glam
Messages : 4135
Inscription : mer. juil. 04, 2007 17:05
Localisation : Boulogne-Billancourt

Re: Ces cochons dans la rue, les plans drague pourraves...

Messagepar Shyrelle » jeu. févr. 09, 2012 8:19

Quand j'étais au collège, je me souviens très bien de l'influence des "plus grands" (comprendre les 3ème alors qu'on était en 6ème) sur les plus petits concernant le s***.
Et il ne m'a pas fallu attendre d'être au lycée pour entendre des gamins parle de s*xe à longueur de temps, ni entendre un gamin de 10 ans me demander si je voulais bien le s*cer ou si je m*uillais (oui oui). C'était vraiment omniprésent, et je n'étais pas dans un quartier malfamé, je précise, mon collège était tout ce qu'il y a de plus "normal".

J'ai pas l'impression que ça ait changé tant que ça, par contre je trouve que la dédramatisation et dédiabolisation du s*** commence plus tôt, dans le sens où de plus en plus de parents se disent "de toute façon il voit ça partout sur internet alors autant le laisser faire".
Sans fliquer le gamin et lui interdire de se renseigner, on peut aussi choisir ce qu'il regarde et la manière dont il va l'interpréter.

Par contre, pour les filles et les mini-jupes/talons.... c'est autre chose. Bien sûr il y a toujours eu une fille "de la classe" qui s'habillait vulgos, mais j'avoue qu'aujourd'hui c'est quand-même différent. Quand j'avais 12 ans, je portais des pulls et des pantalons, quand je mettais des jupes elles m'arrivaient juste au-dessus du genou et je portais des gros collants avec. J'ai vécu dans plusieurs départements différents, ai fait plein d'écoles, et c'était pareil partout, même si la mode n'était pas tout à fait la même.
Il ne me serait jamais venu à l'esprit, à l'époque, et pas à celui de mes amies non-plus, de porter des talons et du maquillage à 12 ans comme une adulte.

Aujourd'hui quand je vois les filles sortir du collège à côté de chez moi, j'ai l'impression que c'est un lycée, un défilé pour je ne sais quelle marque/mode en vogue. Je ne sais pas si c'est dû à la mode qui a évolué (à mon époque, j'ai 26 ans, le pantalon fuseau était à la mode :lol: ) ou si vraiment on est de plus en plus permissif (de manière générale) avec nos enfants...
Ecrire, j'y arrive encore. Vivre, cela me paraît de plus en plus superflu. [Françoise Giroud]
Un peu de cuisine!
Avatar de l’utilisateur
just_prune30
Présidente du Glam
Messages : 1481
Inscription : sam. déc. 11, 2010 15:11
Localisation : Au pays des rêves ..

Re: Ces cochons dans la rue, les plans drague pourraves...

Messagepar just_prune30 » jeu. févr. 09, 2012 20:43

Ca me désole cette sexualisation précoce .. J'ai l'impression que ces enfants passent à côté de toute la joie, l'innocence de l'enfance. L'autre jour j'étais assise sur un banc avec ma sœur et on voit un enfant de genre 12 ans en vélo qui disait des insultes obscènes à son pote, ça m'a fais bizarre.
Avatar de l’utilisateur
Fashionisto
VIP de la bulle
Messages : 175
Inscription : jeu. janv. 12, 2012 12:48

Re: Ces cochons dans la rue, les plans drague pourraves...

Messagepar Fashionisto » ven. févr. 10, 2012 15:18

Je pense qu'on dérive un peu dans le HS, mais j'ai l'impression qu'en l'espace de deux générations, on s'est transformés en "ados à vie" dans le sens ou les enfants sont ados à 11 ans et les adultes le restent jusqu'à parfois 40 ans. J'ai des amis de 40 ans qui font du surf et fument des pétards, n'ont pas construit de relation sérieuse ou de famille, et je pense que c'est une évolution assez récente et exponentielle sur les cinquante dernières années.

Et par conséquent, la sexualité, c'est pareil, quand on est ado (donc théoriquement 14 ans pour une femme et 16 ans pour un homme car nous sommes en général un peu en retard en terme de maturité) on pense et on parle beaucoup de ça tout simplement car c'est un sujet qui est supposé faire son apparition bientôt dans notre vie.

Le gros problème que je constate chez les plus jeunes de 2012, c'est qu'il n'y a plus de désir, on se livre directement sans prendre le temps de se connaître, de se désirer, et effectivement la culture internet/films de bo*le n'y est pas pour rien.

Après j'avoue que je ne vois pas trop le rapport avec les pervers qui vous accostent dans la rue.

Sinon merci à celles qui m'ont répondu précédemment, cela rejoint ce que je pensais : une rencontre doit se faire pour vous dans un cadre social bien défini, ce n'est pas une attirance "animale" qui peut faire que vous allez vous laisser séduire par un inconnu dans la rue. Et je trouve ça plutôt normal à vrai dire.
DigsyDinner

Re: Ces cochons dans la rue, les plans drague pourraves...

Messagepar DigsyDinner » ven. févr. 10, 2012 20:22

Fashionisto a écrit :Le gros problème que je constate chez les plus jeunes de 2012, c'est qu'il n'y a plus de désir, on se livre directement sans prendre le temps de se connaître, de se désirer, et effectivement la culture internet/films de bo*le n'y est pas pour rien.

Après j'avoue que je ne vois pas trop le rapport avec les pervers qui vous accostent dans la rue.


Ca je suis bien d'accord ! Bon, après, certains prennent le temps pour tout, mais d'un constat général, on ne prend plus le temps de rien pas même pour s'amuser, ou discuter - et là c'est encore plus HS. lol

Par contre le rapport avec les pervers, c'est que je me suis pris une remarque vulgaire et caca par un tout petit dans la rue. C'est d'là qu'vient l'soucis ! Donc on se demandait comment cela était possible.

:D
Avatar de l’utilisateur
Partynutella
Prêtresse du Glam
Messages : 1872
Inscription : lun. août 11, 2008 11:27

Re: Ces cochons dans la rue, les plans drague pourraves...

Messagepar Partynutella » ven. févr. 10, 2012 22:22

Tout à l'heure, je sortais du macdo avec une amie, et j'étais déjà à moitié dehors, quand un mec nous interpelle, au début je comprenais pas trop, j'ai cru que c'était le vigile, donc j'étais souriante, et j'ai même pas réagi, mais cet idiot :"pupuce, dis éh éh pupuce, tu peux venir s'il te plait" le tout dans un big smile tout à fait adorable, mec BG et tout. J'entendais rien mais ma copine ma poussé dehors en lui gueulant qu'on était pressé.

"pupuce" quoi :shock: le mec ! :mrgreen:
Mon vide dressing ! :Ici !
Avatar de l’utilisateur
allesklar
Papesse du Glam
Messages : 4841
Inscription : dim. avr. 12, 2009 10:36
Contact :

Re: Ces cochons dans la rue, les plans drague pourraves...

Messagepar allesklar » ven. févr. 10, 2012 22:25

Pupuce. C'est pas sérieux.... 8)
Mon vide dressing

Dedicated follower of fashion!
Avatar de l’utilisateur
lolypops
Prêtresse du Glam
Messages : 2119
Inscription : lun. janv. 25, 2010 10:38

Re: Ces cochons dans la rue, les plans drague pourraves...

Messagepar lolypops » ven. févr. 10, 2012 22:33

Dis donc, "pupuce"! :shock:
Petit HS, un pote m'a envoyé cette vidéo, je crois qu'on avait sur ce topic la version "qu'on arrête de aire ch*er les filles dans le métro", voilà qu'ils se vengent :mrgreen:
Le bonheur n'est pas d'avoir tout ce que l'on désire mais d'aimer ce que l'on a
Avatar de l’utilisateur
Shyrelle
Grande Prêtresse du Glam
Messages : 4135
Inscription : mer. juil. 04, 2007 17:05
Localisation : Boulogne-Billancourt

Re: Ces cochons dans la rue, les plans drague pourraves...

Messagepar Shyrelle » sam. févr. 11, 2012 0:18

Rha je déteste quand un inconnu me donne des surnoms. La seule personne autorisée à me donner des surnoms, c'est mon copain.

Et j'ai déjà eu droit au "ma chérie" de la part d'un vigile du magasin où je bosse. Je n'ai pas pu m'empêcher de le remettre en place, je sais pas, je supporte pas, d'où tu m'appelle chérie, on se connaît?! :o
Ecrire, j'y arrive encore. Vivre, cela me paraît de plus en plus superflu. [Françoise Giroud]
Un peu de cuisine!
Avatar de l’utilisateur
Maya_Jun
Prêtresse du Glam
Messages : 2921
Inscription : sam. mai 17, 2008 20:02

Re: Ces cochons dans la rue, les plans drague pourraves...

Messagepar Maya_Jun » sam. févr. 11, 2012 0:19

allesklar a écrit :Pupuce. C'est pas sérieux.... 8)


Le premier chat de mes parents (dans les années 80 :lol: ) s'appelait "Pupuce" :mrgreen:
Mon blog beauté avec des tests et des avis : il est tout nouveau, tout beau, venez y faire un tour !
Merci !
Avatar de l’utilisateur
chouty
Messagère du Glam
Messages : 498
Inscription : sam. nov. 27, 2010 15:35

Re: Ces cochons dans la rue, les plans drague pourraves...

Messagepar chouty » sam. févr. 11, 2012 10:51

@lolypops Je l'ai vu aussi!! Elle est drole. Mais c'est que les filles se font passer par des poufs, en mettant une tonne de rouge à lèvre
Avatar de l’utilisateur
chouty
Messagère du Glam
Messages : 498
Inscription : sam. nov. 27, 2010 15:35

Re: Ces cochons dans la rue, les plans drague pourraves...

Messagepar chouty » jeu. févr. 16, 2012 10:01

Y'a un mec qui m'a fait du pied dans le métro hier.
Mais put*in il t'arrivre quoi?! T'as vu ta tete?!
Avatar de l’utilisateur
Mint-Water
Ministre du Glam
Messages : 1008
Inscription : dim. nov. 07, 2010 15:02
Localisation : Auvergne

Re: Ces cochons dans la rue, les plans drague pourraves...

Messagepar Mint-Water » jeu. févr. 16, 2012 10:15

Hier soir vers 18h30, j'étais au supermarché en train de faire des petites courses et j'étais au rayon alcool car je voulais une bouteille de vin pour une sortie ce soir. Et je n'ai pas vu, mais 3 vieux porcs sont arrivés pour acheter leur bibine, pendant qu'un prenait les bouteilles j'entends un autre derrière
"Jte parie qu'elle est célibataire !"
Son comparse qui répond "Qui?"

Alors je ne faisais pas du tout attention, je me suis dit qu'ils parlaient d'une bonne femme quelconque, sauf qu'en tournant légèrement les yeux, j'ai vu l'autre qui me désignait de la tête en disant "On parie? Pas d'alliance, toute seule à faire ses courses, moi jte dis que c'est bon"

Ils parlaient à 1 mètre derrière moi quoi, paye ta discrétion u_u Puis à 20 ans, heu nan, jsuis pas mariée hein. Ça m'a gonflé, donc comme ils étaient quand même 3, je me suis barrée et j'ai attendu qu'ils changent de rayon pour revenir choisir ma bouteille.
Avatar de l’utilisateur
kitten_clara
Déesse du Glam
Messages : 7526
Inscription : mer. août 15, 2007 20:11

Re: Ces cochons dans la rue, les plans drague pourraves...

Messagepar kitten_clara » lun. févr. 20, 2012 1:22

Un petit article intéressant sur le sujet (en anglais) ici. Je crois que beaucoup de lourdauds ne se rendent pas compte qu'ils peuvent nous faire carrément flipper avec leurs manières.
J'ai déjà eu l'occasion de parler avec un mec qui siffle et complimente les filles dans la rue (et qui les insulte quand elles ne répondent pas 8) ) et il croyait dur comme fer à ce qu'il disait: "on fait des compliments gratuits, c'est gentil, ça mérite quand même un merci, je vois pas pourquoi les filles font leurs princesses à nous ignorer alors qu'on leur dit des trucs sympa"... J'ai un peu essayé de lui expliquer mais devant ses deux neurones et demi j'ai perdu patience.

Revenir vers « Salon de thé »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité