persan

Le Louvre s’islamise pour parler d’amour
On se berce au son des poèmes récités en persan, qu’on imagine lus à quelque Prince dans les douceurs des jardins de Cordoue. On ne se servira pas de la coupelle à vin en jade de l’Empereur Moghol pour continuer sa sieste. On respectera les si beaux interdits religieux du prophète en se...
 


FACEBOOK

INSTAGRAM

Instagram

TWITTER

TUMBLR

SOUNDCLOUD