Page 1 sur 194

Le harcèlement de rue

Publié : sam. août 04, 2007 14:14
par Bambi
Ca vous fout une journée en l'air ça.

Vous vous baladez tranquillement dans la rue et vlà t-il pas qu'un vieux (cheveux grisonnants et tout ce qui s'en suis) vous aborde style et si on prenait un verre?
Non mais tu pourais être mon grand-père ça va pas dans ta tête???

Déjà que perso ça me gonfle les gars d'âge heu déjà plus normal qui vous font chxx dans la rue à coup de
* Comment ça va style on a couché ensemble hier soir
* Tu fais quoi ce soir
* Jolie
* Bonjour avec un air de pervers (oui parceque y'en a quand même qui disent bonjour de façon normale et là y'a pas de soucis)
* et la cerise sur le gateaux c'est pour moi le Nihao (je sais même pas comment ça s'écrit) parceque je ressemble à une asiatique. Alors ça ça m'énerve grave.

La dernière fois aussi y'a carrément un gars qui c'est planté devant moi et style je te fais des bisous dans le vide en m'appelant ma chérie (les vendeur de clopes à Barbes ils se croient tout permis) lui il s'est pris un gros "Putain mais tu te prends pour qui? le respect tu connais?"

Une tactique pour que ça n'arrive pas?
Comment vous réagissez? Vous passez votre chemin l'air de rien, ou vous les déviseagez genre bande de cons!

Perso j'ai trop envie de les injurier mais ça ne ferait qu'empirer la chose.

Publié : sam. août 04, 2007 14:18
par Bambi
Heu peut être transférer ce post dans ce qui vous énerve... sorry

Publié : sam. août 04, 2007 15:51
par Tandoori
Oh lala comme je te comprends! Dans le Post "ou seriez vous née?" j'avais dit le Maroc, et pour cause, j'ai les formes généreuses d'une marocaine avec le physique d'une berbère! Mon mec habite Belleville... Je fais un dessin ou bien??
Je me fais sans arret emmerder. Mon mec est obligé de venir me chercher au métro sinon les m'ennuient, se croient tous permis et parfois me suivent jusqu'à la porte d'immeuble...
Bref c'est à se demander si je devrais pas mettre une burka dès que j'arrive dans le quartier!

Sinon dans une autre genre, j'habite à Pigalle et un jour un mec m'a demandé si je voulais pas arrondir mes fins de mois (mais c'était pas un rabbateur vu qu'il m'a demandé combien je prenais) Autant dire qu'il s'est fait copieusement insulter!

c'est vrai que ça peut gacher une journée ce genre de trucs mais malheureusement, on prend vite l'habitude de ne même plus répondre ou se retourner...

Publié : sam. août 04, 2007 18:35
par valy
Super lourd à part une répartie singlante ou l'ignorance je vois pas trop...C'est super énervant les "bonjour" dis sur un ton très breuhhh...ou alors le type comme toi qui a 50 piges au moins et qui te reluque en te sortant un "jolie"...
Brhhh...

Publié : sam. août 04, 2007 19:15
par marieaunet
Si ce sont des jeunes et qu'ils ont pas l'air méchant je le prend à la rigolade (même si ça me fait chier) je leur dis "merci jeune homme". Si c'est vulgaire je fais celle qui a rien entendu, une fois un groupe de zonards m'ont sifflée, j'ai commencé à le prendre à la rigolade "genre ben alors faut pas se gêner" mais en rigolant, hsitoire de pas chercher d'embrouille, et la le mec il fait un truc deg avec sa langue et il me dit " toi chte viole toi!" classe quoi, j'ai jamais marché aussi vite. En plus je sais pas ce que j'ai mais alors j'attire tous les clochards et les relous de la planète,'fin vous me direz pour accoster les filles dans la rue y a que les relous pour oser le faire...surtout comme ça.
mais bon en général ça se passe bien, je corrige en disant "madame" et je montre mon alliance, ça fini sur un: "je suis pas jaloux" je dis salut et tout va bien...
une fois j'ai vu un vieux se mettre un sale vent par une nana. Le mec genre 45 pige tout pourri en tong t-shirt sale, bref le crade quoi, il reluquait une fille, derrière la fille il y avait un miroir sur une vitrine, le mec il lui faisait de méchant clins d'oeils et lui faisait coucou, il y croyait. La nana elle lui a montré le miroir derrière et elle lui a dit "regarde toi dans le miroir et fais toi coucou"...

Publié : sam. août 04, 2007 19:36
par Debra
En parlant de clochard il y en avait un sur paris qui est venu bras levé vers moi, en me criant : Jésus t'aime Jésus t'adore!!!! Mouak mouak **bruits de bisous dans le vent**

Publié : sam. août 04, 2007 20:23
par la gourmande
Moi ça me choque énormément, parce que les gens ne se rende pas compte de l'âge que j'ai réellement (il sont sur le cul quand je leur dit que j'ai quatorze ans :shock: ), et donc quand je vois leur main coulante sur mon épaule je suis toute choquée, et enn générale j'ose rien dire, sauf que le dernier en date, en angleterre (pas si vieux que ça en fin de compte) c'est pris un gros refus par ma main (en particulier mon majeur) indiquant clairement qu'il pouvait se mettre sa proposition bien profond dans son a***s,

Publié : dim. août 05, 2007 14:43
par Charlotte1
Tout à fait d'accord avec vous les filles, c'est une chose particulièrement énervante, les vieux pervers c'est hyper énervant ça m'énerve encore plus que les "jeunes" car je me dis yen a qui ont oublié leur âges et leurs regards sont souvent beaucoup plus vicieux et insistants.
Ce qui est énervant aussi c'est celui qui vous accoste de manière totalement inélégante dans le genre "psst mignonne" et si vous ne répondez pas ça se finit par un "c****sse".

Publié : lun. août 06, 2007 13:20
par Miessprincess
Arf, je pense vraiment qu'il n'y a pas de technique pour éviter cela à part ignorer. Enfin personnellement j'ignore et quand je rentre chez moi ca me fait rire.

Samedi à Nancy on m'a reproché de ne pas sourir et d'avoir la démarche d'un mannequin. Bizzarement le type était accompagné, je ne suis pas sûre que s'il était tout seul il aurait dit quelque chose. De plus, je ne vois pas pourquoi je sourirais niaisement alors que je marche seule dans la rue ? Ils voulaient que je rigole en voyant leurs têtes ????

J'ai aussi remarqué que lorsque je prenais le train pour aller de Charleroi à Namur j'avais beaucoup eu droit à des "vous êtes jolie" etc ... Seulement, étrangement, cela n'arrivait qu'à Charleroi, ville nettement moins distinguée de part la majorité de sa population. Très flatteur en gros lol !

Quant aux vieux pervers, c'est quand même ce qui me gène le plus, se faire dévisager sous pretexte qu'on est en jupe, en jeans ou que sais-je ... on dirait que les gens n'ont jamais rien vu ...



Miessprincess

Publié : lun. août 06, 2007 13:36
par Debra
Bon les filles, j'ai autre chose dans "la boite a pépé drague": Je travaille au Monoprix a la boulangerie, et il y a un papy qui a voulus me "caser" avec son petit fils, mais je lui ai dis que mon coeur était déjà pris. :)
Après il s'est rappelé que son petit fils aussi ha ha ^^

Publié : lun. août 06, 2007 13:51
par Minnie
Ah là là! Jeunes ou vieux, les lourdingues on les voit arriver à deux km. Tu les regardes, tu les regardes pas, t'as droit à un commentaire. Je crois qu'au fond ce sont de pauvres hommes qui manquent d'assurance voire de virilité et c'est bien facile de faire les malins devant des jeunes femmes!

Publié : lun. août 06, 2007 14:35
par Chipolata
Des histoires comme ça j'en ai des cartons... Ma réaction ?
1) quand j'anticipe le truc, je fais une tête bizarre avec mon menton. Jamais je ne me fais aborder quand je fais ma grimace.
2) l'indifférence
3) je dis "merci" sans bouger le regard
4) quand le monsieur est poli et aimable, je veux bien taper la discut' 5 mn, le temps de lâcher que je ne suis pas disponibe...
5) dans les cas extrêmes, je hurle. Très, très fort. Ca m'est arrivé trois ou quatre fois, mais pour réussir à hurler il faut que j'ai peur jusqu'au fond de mes tripes...

Sinon j'ai eu envie de vous copier-coller un vieux texte que j'ai écrit sur le sujet. (mauvais) souvenirs, (mauvais) souvenirs...

J’attire les regards dans la rue. Les regards masculins. Ces regards se transforment parfois en parole, compliment ou agression.

A une époque, je le vivais très mal: pourquoi je me faisais aborder dans la rue, et pas draguer en soirée ? Ce n’était pas une question d’être épanouie, puisque j’étais mal dans ma peau et mal dans ma tête à l’époque. Ca n’arrivait jamais à mes copines, pourtant bien plus jolies que moi. Je le vivais d’autant plus mal. Les hommes qui me parlaient étaient nettement plus âgés que moi – je suis incapable de dire s’ils avaient le plus souvent 30 ou 40 ans, mais le fait est que je ne me faisait que très rarement aborder par un djeuns ! je travaillais au Champs Elysées à l’époque où ça a commencé, ce qui peut expliquer l’ampleur du phénomène.

Des alcooliques, des drogués, des exhibitionnistes, des violents, des pervers en tout genre – j’ai vu de tout. Parfois les hommes étaient polis et courtois, mais cela était beaucoup plus rare. Je partais de chez moi à 7h du matin, jamais rentrée avant 20h30. J’habitais dans un quartier où les hommes matent, sifflent et vous abordent sans complexe. Après avoir voyagée seule dans un wagon avec un mec qui se tripotait, je me suis jurée de ne plus jamais prendre le RER le soir. On m’a traitée de salope. On a essayé de m’embrasser de force. Un clochard m’a même coursée sur quelques dizaines de mètres : il était bourré, il a fini par s’écrouler.

J’étais terrifiée. Je crevais de trouille parce que je sentais qu’un jour ou l’autre j’allais tomber sur un vrai pervers, un mec très violent. Quand je repérais des hommes « louches » dont je sentais qu’ils allaient m’emmerder, je rentrais la tête dans les épaules, je sortais la mâchoire en avant pour m’enlaidir – ça a toujours marché, je ne me suis jamais fait emmerdée alors que je faisais cette tête-là. Pour cette raison, l’idée de viol et d’agression sexuelle m’est insupportable, et je sais qu’un jour je m’investirais formellement dans cette lutte.

Publié : lun. août 06, 2007 14:49
par Debra
Le coup du menton en avant est a retenir je trouve!


Et le fait de t'investir dans cette lutte est très honorable je te félicite!!

Ces personnes qui font du mal comme ca il faudrait leur couper le hmm vous voyez quoi...
J'ai l'un de mes meilleurs amis qui a sa soeur qui est en depression pour ca car elle s'est faite violer. Le pire: ces personnes là on été relaché et on même appeler son frère pour lui demander que ca se reproduise.
C'est vraiment honteux.


Des choses comme ca, ca me touche enormément et ca me fais très mal au coeur de voir tout ce qui se passe par la faute d'idiots qui agissent sans le consentement de personnes etc...

Publié : lun. août 06, 2007 21:24
par Luna04
...
Ouch...
Ca s'appelle jeter un froid.
Je reviens, je vais vérifier que je ne me suis pas trompée de forum.
Rassure moi c'est une blague?

Publié : lun. août 06, 2007 21:26
par Debra
En faites TULOS est un homme sur forum commeuncamion. On a nous a prévenus qu'il était un brin cynique et qu'il ne fallait pas s'inquietez...

Publié : lun. août 06, 2007 21:26
par Chipolata
Hum, je ne goûte pas vraiment ce genre d'humour non plus... (1 seul message en plus, allez savoir pourquoi ça me paraît suspect)

Publié : lun. août 06, 2007 21:29
par Debra
Euh moi non plus ^^
Enfin on sais pas trop répondre avec ca...




Tu les tues comment? En pétant sur eux?






euh voilà rien d'autres a dire ^^'

Publié : jeu. août 09, 2007 12:39
par Bichette
oups le froid...
heu ben moi c'est les vieux schnocks qui profittent de l'influence pour se frotter à ma jambe (ils st engénéral plus petits...)

mais bon je ne sais plus si je suis d'humeur à en parler du coup :?

Publié : jeu. août 09, 2007 13:36
par marie 69
Pour revenir à une anecdote plus marrante...quand j'étais étudiante, je séchais pas mal les cours pour me ballader dans Paris, enfin bref...évidemment, les occasions de se faire aborder par des plus ou moins lourds sont légion...mais il y a une anecdote dont je me souviens particulièrement.
Je me balladais sur les Champs-Elysées quand un homme, genre Paul-Loup Sulitzer m'aborde: il me raconte qu'il est australien, que je ressemble comme deux gouttes d'eau à une femme qu'il a adoré, et qu'il est prêt à payer cher pour une heure avec moi. Il me dit qu'il veut m'offrir une robe -l'avenue Montaigne n'est pas loin- et ensuite m'emmener à l'hôtel -le Plaza, bien sûr-...Devant ma moue dubitative, il me sort son portefeuille et et me met une liasse de dollars sous le nez. Il m'offrait 5000 dollars pour çà...Cà laisse rêveuse, non?
Dans un autre genre, inverse, il y a quelques mois, j'attendais un rdv en retard devant l'entrée du BHV. Et là, un jeune homme, la vingtaine (j'en ai presque le double) passe devant moi, puis revient sur ses pas...Il commence à me parler, blabla, m'invite à boire un verre...Et là, je lui montre mon alliance..Et là, je suis estomaquée, il se met à faire semblant de pleurer, à pousser des cris de désespoir, comme s'il venait de passer à côté de la femme de sa vie!Je vous jure! après coup, je me suis dit qu'il y en a qui sont prêts à tout et j'étais morte de rire. La seule chose qui m'a fait regretter -lol-: il était vraiment très très beau, je me suis vraiment demandé ce qu'il me trouvait!

Publié : ven. août 10, 2007 0:43
par CherryDoll
Les hommes sont vraiment lourds parfois et j'ai le chic pour me faire accoster par des boulets ... Le dernier en date ne m'a même pas parlé :
je sortais du métro avec ma meilleure amie, on attendais que la pluie s'arrête et là, un vieux clochard barbu avec une espèce de serpillère sur le dos de toutes les couleurs m'a mis une main aux fesses, j'ai ouvert des yeux immenses, il fait genre nous demande les horaires d'ouverture du magasin et me remet une deuxième main aux fesses ! :shock: j'étais estomaquée, j'ai même pas réagi heureusement il s'est barré ... nous on a éclaté de rires et quand il est revenu on est partie vite fait :lol: