Perte de poids

Avatar de l’utilisateur
Cédille
VIP de la bulle
Messages : 150
Inscription : jeu. juil. 05, 2007 16:17

Perte de poids

Messagepar Cédille » jeu. juil. 05, 2007 19:55

Bonsoir! ;)

Alors, petit sujet un peu bateau de prime abord, mais qui peut tout de même servir.
Je vais faire court et vous parler de mon expérience perso ;)

J'ai aujourd'hui 22 ans, je mesure 1m72 et pèse 60 kilos (objectif 58 ).
L'été dernier, je faisais toujours 1m72 mais plus de 82 kilos... Pas top lorsque l'on a envie de devenir femme, de vivre pleinement sa vie et d'être heureuse.
Bien que je n'ai pas énormément souffert de mes kilos, je n'étais pas à l'aise et je me reniais vraiment, j'avais envie de jupes courtes, de sautoir et de cheveux longs, je finissais en pantacourt en jean, t-shirt décathlon et tignasse sur la figure pour passer inapperçue.

Pour perdre tout ça, et bien je vais vous avouer une chose : c'était presque facile.
J'avais tellement envie de m'épanouir (a devait passer par la minceur en ce qui me concerne) que je n'ai jamais flanché depuis le début de mon rééquilibrage alimentaire le 15 sepetmbe 2006.

J'ai débutté simplement : pendant 3 mois, plus aucun grignottage superflu (comprendre que si je crève de faim à 16h, je mange 2 fruits arrosés de coca light, et pas 7 BNS à la fraises + 3 bols de nesquick).
En janvier 2007 j'avais perdu 6 kilos grace à la simple suppression de ces mauvaises habitudes alimentaires.

A ce moment là je faisais 76 kilos, l'objectif était de faire 72 kilos, je ne pensais pas pouvoir perdre davantage de poids, mais j'ai découvert la méthode weight matcher's.
Alors non, je ne suis pas une adpete des réunions, je n'y ai meme jamais mis les pieds. Je me sers simplement de leur méthode de calculs de "points" (ça correspond à la valeur calorique et lipidique des aliments). On dispose d'un capital de points par jour, qu'il faut consommer... tout bêtement.
Par exemple, 1 fruit = 0pt
Pâtes natures à satiété = 4pts
Banana split = 9pts
Pizza surgelée 4 fromages = 20pts
Etc...

Et me voilà donc à 60 kilos grâce à cette méthode... Si quelqu'un a une question, de n'importe quelle nature, sur le corps, l'image que l'on a de soi après un régime, weight watcher's, etc... N'hésitez pas une seconde!

Bises :D
Avatar de l’utilisateur
zephyree
Ministre du Glam
Messages : 1100
Inscription : dim. juin 03, 2007 7:49

Messagepar zephyree » ven. juil. 06, 2007 7:13

moi aussi j'ai fais weight watchers et j'ai perdu déjà 15 kilos.
Mais j'ai du arrêter car mes carences en minéraux étaient trop importantes. Maintenant j'ai un régime spécifique pour combler tout ce que WW avait chamboulé.

Franchement je suis mitigé quand à WW. Ok, j'ai bien perdu du poids, mais quand je vois que maintenant j'ai 20fois moins de fer qu'une femme normale je me pose des questions.
Même si le régime n'est pas restrictif, t'es vite tenté d'en faire trop et de trier tes aliments en fonctions des points ---> carences importantes.
Avatar de l’utilisateur
Cédille
VIP de la bulle
Messages : 150
Inscription : jeu. juil. 05, 2007 16:17

Messagepar Cédille » ven. juil. 06, 2007 8:43

C'est un problème que j'ai souvent entendu oui. Ca ne m'a pas concerné parce que je suis pesco-végétarienne (je mange pas de viandes, mais du poisson) et j'ai toujours dû équilibrer mes apports, du coup, j'avais déjà une bonne "rigueur" à la base.
J'ai déjà rencontré une femme ayant eu de gros soucis de santé suite à WW à cause d'une anémie incroyable...

Si je peux conseiller qqch, c'est d'être suivi en parallèle par son généraliste : comme ça vous pourrez effectuer des bilans sanguins, ou signaler toute perte de vitesse.

Je ne suis pas là pr proner WW bien évidemment, de toutes façons, je ne leur donne même pas 1cent, donc je n'ai rien à y gagner, et eux non plus ;)
C'était juste pour expliquer un peu le "comment j'ai fait".
Avatar de l’utilisateur
zephyree
Ministre du Glam
Messages : 1100
Inscription : dim. juin 03, 2007 7:49

Messagepar zephyree » ven. juil. 06, 2007 8:52

Je suis tout à fait d'accord avec toi, la méthode en elle même est bonne car simple et compréhensible :P
Dans ma tête, pour certains aliments ou plats je pense encore en points pour me faire une idée de l'apport en calorie :wink: C'est plus facile!

Mais le suivit par un "professionnel" est quasi obligatoire. Comme tu l'as dis, une prise de sang ne fait pas de mal. Ce que je regrette juste, c'est le manque de "personnalisation" de ce régime. On est tout différente et ce qui marche pour l'une ne marche pas pour l'autre.

J'ai justement une anémie très importante en fer (et en autre chose) ce ui a entraîné un microsytose (orthographe pas sur!) c a d que j'ai des globules rouges qui sont devenus trop petits et qui véhiculent mal l'oxygène dans le corps. Et c'est clair que c'est une conséquence du régime car mes analyses d'avant ne montraient rien.

Je dis alors aussi oui à WW mais avec modération 8)
Avatar de l’utilisateur
Shyrelle
Grande Prêtresse du Glam
Messages : 4135
Inscription : mer. juil. 04, 2007 17:05
Localisation : Boulogne-Billancourt

Messagepar Shyrelle » ven. juil. 06, 2007 9:23

Coucou Cédille ;)

Déjà, encore bravo pour cette perte de poids que tu sembles bien maitriser, et j'espère que c'est le cas et pas trop difficile au quotidien..

Ce qui m'intéresse dans le RA, c'est d'avoir une nouvelle vision de la nourriture, un nouveau rapport.. comprendre pourquoi je ne mange pas comme il faut et pourquoi j'ai besoin de manger plus ou compulsivement.
Je prends la nourriture comme une ennemie et je me fais "du mal" avec tu vois.. C'est comme une sorte de punition. (pff.. j'aime pas trop parler de ça j'ai l'impression qu'après le regard des autres sur moi change :cry: )
Bref, tout ça pour dire que certes, la méthode RA m'intéresse pour arrêter de manger n'importe comment et prendre des bonnes habitudes alimentaires, mais je ne sais pas par où commencer en fait. Je lis un peu les différents articles qu'il existe là dessus sur le net, mais je ne trouve pas de méthode. Sûrement parce qu'il n'y en a pas, mais je ne sais trop quoi faire pour "changer" réellement, marquer un début à tout ça.

Des régimes j'en ai tenté plein, et bien qu'ayant toujours été motivée, souvent même suivie par des médecins, j'ai toujours repris et ça a même empiré mon rapport à la nourriture puisque les régimes ne m'étaient jamais adaptés! Alors, le RA, ça me semble parfait pour réapprendre à écouter mon corps et ce dont il a besoin plutôt que de céder à des pulsions dûes à des chocs émotionnels, des états déprimés etc..

Je me demande si tu dois aujourd'hui toujours faire très attention à ce que tu manges, si tu as l'impression de vivre en restriction ou si ce RA t'a permis au contraire de prendre "les bonnes habitudes" et de savoir ce que ton corps veut, combien il en veut et jusqu'à quel point? Tu sais, par exemple, avoir des envies de sucre pour moi se finit toujours en orgie de chocolat, bonbons, etc jusqu'à l'envie de vomir, alors que je pourrais tout simplement et naturellement m'accorder des plaisirs simples mais pas excessifs, quels qu'ils soient, et sans avoir l'impression de me priver.
Est-ce que tu as l'impression que ça correspond aux conséquences que ce RA a eu pour toi?

Bon je sais, ça fait beaucoup de questions, je suis curieuse :oops: :lol:
Ecrire, j'y arrive encore. Vivre, cela me paraît de plus en plus superflu. [Françoise Giroud]
Un peu de cuisine!
Avatar de l’utilisateur
Cédille
VIP de la bulle
Messages : 150
Inscription : jeu. juil. 05, 2007 16:17

Messagepar Cédille » ven. juil. 06, 2007 12:27

Coucou Shyrelle, je vais tâcher de te répondre clairement, et à tout, si j'oublie qqch n'hésite pas à me le faire remarquer. ;)

Alors, le RA pour moi c'était de l'initiative perso et je n'ai ni cherché d'aide sur le net, ni aurpès de mon généraliste.
J'ai appliqué un principe perso relativement simple, je te le donne, je ne dis pas que ça te conviendra, mais sait-on jamais ;)

Avoir dans l'assiette
=> La 1/2 de légumes
=> Des féculents
=> 1 protéine
=> 1 calcium.

Concrètement ça donne ça :

=> 1/2 assiette de haricots vers vapeur
=> 4 grosse cuillers à soupe de riz
=> 1 filet de colin
=> 1 yaourt aux fruits en dessert

OU

=> 1 tomates en tranches
=> 1 pain à hamburger
=> 1 steak de soja tomate-basilic
=> 20g de gruyer
=> Ketchup
A assembler bien sûr pr faire un burger maison ;)

C'est un peu stéréotypé et je ne mange pas comme ça tous les jours, mais c'est une base que j'applique au moins une fois par jour.
Au petit déjeuner, je mange peu car je me lève tard et suis en vacances. Et deux fois par jour, je prends des gouters : fruits frais, compote ou yaourt 0% avec coca light, thé ou eau.

Voila en quelques sortes mon "régime".
Alors pour te répondre, je n'ai pas l'impression d'être en restriction parce que ces rations me suffisent amplement pour ne pas avoir faim. Je ne suis pas à l'abri d'une fringalle ou envie de sucré, mais j'ai appris à relativiser : si je mange 1 barre de chocolat tel jour, et bien le jour suivant, je ne mangerai pas de dessert, c'est schématiser là aussi, évidemment.
C'est assez complexe de te répondre car pour tout te dire, même si j'étais une terrible grignotteuse, je n'avais pas réelement de troubles alimentaires et pas de rapports conflictuels avec la nourriture, alors pour moi c'est certain que ça parait plus simple.

Voilà, je crois avoir fait le tour, mais sinon, n'hésite pas :wink:
Avatar de l’utilisateur
Shyrelle
Grande Prêtresse du Glam
Messages : 4135
Inscription : mer. juil. 04, 2007 17:05
Localisation : Boulogne-Billancourt

Messagepar Shyrelle » ven. juil. 06, 2007 12:53

En fait, même si la relation à la nourriture n'est pas la même, j'ai plus ou moins le même schéma dans ma tête quand j'essaie de me rationnaliser. Et en fait, les RA sont plus ou moins comme ça.. sans ce côté 1 protéine par repas, il y a cet aspect de "rationnalisation" et surtout manger à sa faim et ne pas forcément finir son assiette si on n'a plus faim// Tout un tas de choses qui réapprennent à manger en fait!
Par exemple, manger une barre de chocolat en soi c'est tout à fait possible de temps en temps, mais ce serait plus de l'ordre d'une limitation sur le moment où j'en prends que d'une compensation (mais j'applique ce même schéma moi-même si par exemple je fais un excès repas de famille ou restau ;) ) . Donc, lorsquu'ne envie me prend, plutôt me raisonner et me limier que d'avaler n'importe quoi n'importe comment, savoir apprécier la vraie saveur des aliments, etc. Et déjà, les grignotages en moins, comme toi, je perds assez vite. Mais je reprends tout lorsque je fais des crises d'envies sucrées :oops: :lol:

Il y en a qui mangent peu lorsqu'ils sont contrariés et bien moi c'est le contraire, et c'est cela qu'il faut que j'arrive à contrôler. Le RA me semble approprié comme base de réapprentissage à la nourriture!

Il faut aussi que je réintègre les légumes dans mon alimentation car bien que j'aime cela, j'en mange très peu. Les fruits aussi.. avoir le réflexe fruit ou yaourt plutôt que gâteau...
Merci pour les conseils! En fait, ça correspond assez bien à l'idée que j'avais en tête concernant la manière de commencer :D

Ce qui me motive, c'est presque la même chose que toi. Déjà, en premier lieu, l'envie de me sentir bien dans ma peau et pour ma part ça va devoir passer par un régime et une perte de poids efficace sur le long terme. Ensuite, envie de jupes, de me sentir légère, de ne plus galérer pour les vêtements, de pouvoir porter ce que j'ai envie sans que le vêtement ne fasse la grimace sur moi... de choses plus courtes aussi .. d'oser un peu plus.

Je me pose quand-même pas mal de questions sur la manière dont on voit son corps après avoir perdu autant de poids, la manière dont on le vit.. Je n'ai pas d'idée fixe de ce que je veux perdre mais au moins 10/12 kilos, peu importe le temps que ça prendra.
As-tu encore parfois du mal à te voir comme tu es?
Ecrire, j'y arrive encore. Vivre, cela me paraît de plus en plus superflu. [Françoise Giroud]
Un peu de cuisine!
Avatar de l’utilisateur
Menthe a l'eau
Glam'bulleuse
Messages : 206
Inscription : mer. juin 06, 2007 9:25
Localisation : Lausanne

Messagepar Menthe a l'eau » ven. juil. 06, 2007 14:15

Je me reconnais très bien dans ce que tu décris Shyrelle, c'était exactement le rapport à la nourriture que j'avais.
ça va être un peu dur pour moi de t'expliquer comment j'ai réussi à venir à bout de ce problème, parfois j'ai encore l'impression que ça s'est passé tout seul et que c'est tout dans ma petite tête. N'empêche que maintenant, presque sans rien faire, j'ai perdu 6-7 kg en 1 an, lentement, progressivement et sûrement!
La seule chose vraiment identifiable qui ait changé, n'a rien à voir avec la nourriture : J'ai quitté un homme avec qui je n'avais rien à partager, j'ai déménagé et me suis fait un vrai "home sweet home", j'ai décidé de prendre soin de moi et de ne plus voir ma physionomie rondelette comme une ennemie.
Résultat: j'ai dé-com-pres-sé !!!!! et j'ai décomplexé.
Plus d'envies de grignotage, plus de crise compulsives, ma vie s'est remplie d'amis, de sorties, de loisirs... donc j'ai encore moins le temps de cogiter chez moi donc de manger... c'est un cercle vicieux, mais pas si vicieux que ça puisque ça m'a fait du bien!

Au départ, c'est clair que j'avais des aliments TABOUS qui ne passaient jamais la porte de chez moi. C'est typiquement sur ceux ci que je craquais et je ne pouvais pas encore me réfréner.
Mais maintenant, j'ai le grand plaisir de dire que je peux de nouveau les avoir dans mon placard/frigo et qu'ils ne disparaissent pas dans mon ventre 1h après avoir fait mes courses, mais gentillement au fûr et à mesure de la semaine.

Maintenant j'ai encore des buts à atteindre: connaitre mieux les proportions dont j'ai besoin. Même si je ne me ressers plus et que je mange normalement 3 x par jour, je sais que je mange trop. Et si je réduis les doses, j'ai faim dans la journée alors je goute et je ne pense qu'à ça tout le jour. Après je ne sais plus trop si je n'ai pas trop mangé... bref, il y a encore du boulot mais ça va venir, je me fais confiance.
Mais aussi maintenant je m'accepte mieux et je me suis même mise au sport (chose impensable auparavent, surtout dans un fitness!!! rempli de jolies filles toutes minces).
Encore plein de progrès à faire mais c'est tellement agréable de se re-découvrir!!!
Avatar de l’utilisateur
Cédille
VIP de la bulle
Messages : 150
Inscription : jeu. juil. 05, 2007 16:17

Messagepar Cédille » sam. juil. 07, 2007 11:42

Alors en fait, là je suis à -22 kilos, je mets du 38 et je me sens tjs aussi ronde qu'au début, donc ça craint un peu, il faut beaucoup de temps pour se refaire une image mentale de soi... Et je trouve que c'est vraiment ça le plus délicat.
Oser, se sentir femme, se trouver désirable, ça prend plus de temps pour ma part que de maigrir.
Avatar de l’utilisateur
Shyrelle
Grande Prêtresse du Glam
Messages : 4135
Inscription : mer. juil. 04, 2007 17:05
Localisation : Boulogne-Billancourt

Messagepar Shyrelle » sam. juil. 07, 2007 22:13

Zut, je n'avais pas remarqué les réponses :oops:

@ Menthe à l'eau:
C'est "marrant" que tu parles d'un grand changement dans ta vie comme cause du déclic pour ta perte de poids.. En fait, ce rapport à la nourriture, je le dois à la pression familiale par rapport à mon physique que j'ai subie depuis que j'ai environ 10 ans, et ça dure toujours, même si après que j'ai fini par pousser une gueulante les gens ont appris à se taire (mais n'en pensent pas moins). En gros, ma mère n'a jamais supporté que j'ai des kilos en trop, en m'humiliant publiquement sur ça et me forçant aux régimes toute mon enfance, elle n'a pas arrangé les choses, et a plutôt contribué à me rendre boulimique une bonne partie de ma vie.. j'ai aussi appris récemment que ma soeur était impliquée dans un genre de complot de famille pour me faire des réflexions blessantes de manière volontaire et toute la pression qui en suivait... Bon, avec tout cela, autant te dire qu'il est difficile pour moi de composer avec mon physique et la nourriture en soi...
Il y a presque un an, j'ai décidé de quitter ma province (antibes) pour aller vivre à Paris loin de mes parents et de ma famille parce que j'avais besoin de mettre une distance entre eux et moi, de me recentrer, de m'écouter, me comprendre, savoir ce que je veux, si je veux maigrir, si je veux m'assumer comme je suis etc. Il m'a fallu attendre un an de finir ma licence et l'avoir pour pouvoir déménager, et je suis sur Paris depuis 3 semaines environ. Bon évidemment, cela fait encore trop peu pour voir une évolution, mais je sens que j'arrive à prendre des décisions sans penser à ce que ma famille va en penser, notamment au niveau de mon rapport à la nourriture.. Je me focalise moins sur ce que les gens pensent de moi par rapport à ce que je mange, et surtout, je me sens moins oppressée. Tout cela pour dire que quand on entretient une telle relation avec la nourriture, une relation très conflictuelle, donc, la cause est principalement psychologique, tout au moins entre-t-elle dans le cercle vicieux de la prise de poids et de la culpabilisation. Alors, prendre la décision qui va changer notre vie ou y contribuer, décider de tout changer, péter un câble à un moment donné et tourner une page, c'est toujours bénéfique dans ce genre de situations si on sait que ce qu'on fait nous sera bénéfique sur le long terme..
Pour toi, c'est passé par une rupture sentimentale, et pour moi, une rupture familiale.
Donc, je crois que l'essentiel est fait, tout au moins, tu sais déjà agir dans le bon sens. Parce que bien qu'on puisse évaluer de manière lucide ce qui est bon pour nous, on n'est pas toujours apte à agire correctement ou à agir tout court, pas toujours prêtes à tout chambouler.. Le reste viendra progressivement, je crois.. Et moi, j'attends ce "déclic" qui fera de moi la femme que je suis vraiment "potentiellement" et fera disparaître une bonne partie de cette jeune femme déprimée que je suis devenue, conséquence de longues années d'introvertion.
En tous les cas, je te souhaite de garder ta motivation pour la suite :) ;)

@ Cedille:

Je me doutais bien que la partie la plus difficile de l'histoire était encore de se voir comme on est. Je crois sincèrement qu'il est impossible d'arriver à se voir telle qu'on est vraiment, d'autant plus quand on a subi une perte de poids conséquente. Mais ce n'est pas du pessimisme, parce que je pense au contraire que dans tous les cas, on n'atteint jamais le regard sur soi que les autres ont sur nous (qui n'est d'ailleurs pas forcément le bon) et qu'il n'y a pas de "vrai regard" ou de "vraie image". Cependant, je crois qu'on approche cette idée de la bonne image de soi au fur et à mesure qu'on apprend à vivre avec son corps et à l'accepter, le sublimer, le trouver beau au quotidien.. ça prend du temps, mais je pense que c'est tout à fait possible, même si on en garde toujours quelques séquelles.. il est tout de même normal d'avoir des jours où on se sent moins bien que d'autres, ça peut arriver à tout le monde de ne pas avoir la forme.

:)
Ecrire, j'y arrive encore. Vivre, cela me paraît de plus en plus superflu. [Françoise Giroud]
Un peu de cuisine!
Avatar de l’utilisateur
Menthe a l'eau
Glam'bulleuse
Messages : 206
Inscription : mer. juin 06, 2007 9:25
Localisation : Lausanne

Messagepar Menthe a l'eau » mar. juil. 10, 2007 12:25

C'est vraiment impressionnant à quel point ton histoire me rappelle la mienne... Effectivement le déclic que j'ai eu l'année passée a eu des résultats concrets: une perte de poids.
Mais le premier déclic a été de passer du stade boulimique au stade crises compulsives plus espacées... et ça c'est quand j'ai quitté la maison de mes parents. Réflexions directes ou indirectes, analyse de la valeur nutritionnelle de ton assiette (en disant: moi je peux... mais toi je suis pas sûre), ma belle mère s'est fait une habitude de comparer son corps au mien (facile elle est mince naturellement et sans effort). Ma grand mère me "récompensait" lorsque je maigrissais en m'emmenant faire du shopping. Elle était fière de moi quand je rentrais dans du 36-38 et si je reprenais des kg, j'étais "punie"= pas de cadeau. Mauvais rapport à l'argent et au corps s'en sont suivis.
Cette pression morale permanente, n'a fait qu'accentuer le manque affectif... comblé par la nourriture....
Lorsque je suis partie, j'ai essayé de relativiser mon rapport à la nourriture, et c'est là que je me suis interdit certains aliments, que maintenant je peux réintégrer à mon alimentation. Mais tout ça s'est effectivement passé en 2 étapes.
1) rupture familiale
2) se trouver soi même et s'accepter.
Maintenant j'aimerais prendre un RDV chez un nutritionniste pour régler les "détails" et mieux gérer sur le long terme.

En tout cas, je te souhaite de te trouver et de t'épanouir dans ta nouvelle vie parisienne :D
Avatar de l’utilisateur
eamimi
Prêtresse du Glam
Messages : 1905
Inscription : lun. juin 04, 2007 13:45
Localisation : Paris, 25 ans

Messagepar eamimi » lun. juil. 16, 2007 10:41

:)
Dernière édition par eamimi le sam. déc. 13, 2008 2:07, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Menthe a l'eau
Glam'bulleuse
Messages : 206
Inscription : mer. juin 06, 2007 9:25
Localisation : Lausanne

Messagepar Menthe a l'eau » lun. juil. 16, 2007 16:05

J'ai vu des livres sur la méthode WW. Peut être que c'est expliqué, mais comme je n'aime pas trop cette méthode, je n'ai pas lu.
Par conter je vous conseille "Le régime des paresseuses" de Marie Belouze-Storm. C'est bien écrit, plein de bon sens. Peut être que c'est des choses que vous savez déjà, mais c'est tellement écrit logiquement et simplement que c'est enfin rentré dans ma petite tête.
J'aime bcp parce qu'elle insiste sur le fait que ce n'est pas bon de faire des régimes. Donc elle ne vous conseille pas un régime mais une hygiène alimentaire.
Isabelle
Glam'bulleuse
Messages : 210
Inscription : lun. juil. 02, 2007 20:07

Messagepar Isabelle » mar. juil. 17, 2007 10:05

C'est un peu difficile d'en parler, mais ce sujet me rassure un peu. Pour moi, gros pétage de plomb il y a bientot 4 ans. Je sais pas encore vraiment l'expliquer...j'ai pris 40kg en 2 ans. C'est énorme et les médecins ne comprennent pas comment cela pu arriver. Le plus drole? A 58kg pour 1m64, je me sentais déjà obèse, ce qui fait que je me suis pas vu grossir. Bien entendu ça coinçait au niveau des vetements mais mon image dans la glace était identique à mes yeux.

Je viens enfin de me reprendre en main. Pas de WW pour moi: une diététicienne et surtout une psy comportementaliste et cognitive pour arréter définitivement l'hyperfagie (boulimie, mais sans les vomissements). Pffff, ça soulage d'en parler. Parce que autour de moi c'est tabou. Je suis juste la grosse de la bande.

Isabelle
Avatar de l’utilisateur
Menthe a l'eau
Glam'bulleuse
Messages : 206
Inscription : mer. juin 06, 2007 9:25
Localisation : Lausanne

Messagepar Menthe a l'eau » mar. juil. 17, 2007 10:47

C'est déjà super que tu aies fait la démarche de consulter et que tu aies trouvé les bonnes personnes. Surtout la psy comportementaliste, ça peut t'être d'une grande aide!
Je te souhaite d'arriver au résultat que tu espère et n'hésite pas à nous raconter tes progrès!
Isabelle
Glam'bulleuse
Messages : 210
Inscription : lun. juil. 02, 2007 20:07

Messagepar Isabelle » mar. juil. 17, 2007 11:21

Merci beaucoup. De toute façon je me supportais tellement plus avec ce corps que j'étais obligée de me bouger. Le chemin va etre long mais je vais y arriver. Encore merci. Je vous tiens au courant de l'évolution de mon régime.
Avatar de l’utilisateur
Andrea
Mamandréa
Messages : 11012
Inscription : dim. juin 03, 2007 17:27
Localisation : Languedoc

pertes de poids

Messagepar Andrea » mer. juil. 18, 2007 7:59

Comme Zephhree,je suis un peu sceptique par rapport aux régimes Weight Watchers, il peut convenir a certaines mais pas a d'autres et ils ne tiennent souvent pas trop compte des problèmes médicaux ou psycologiques qu'il peut y avoir sous une prise de poids.
Personnellement je suis une grignoteuse compulsive et après une prise de poids assez importante je suis allez voir une nutritionniste qui est aussi un médecin généraliste , elle m'a fait faire une prise de sang, m'a posé des tas de questions sur mes habitudes alimentaires et après m'avoir pesé avec une balance qui mesure les graisses et la masse corporelle , elle m'a composé un menu pour chaque jour de la semaine .
Je reviens la voir chaque mois et elle réajuste mon régime selon la perte de poids .
Ce que j'apprécie le plus chez elle c'est qu'elle 'encourage et me félicite chaque fois que je perds ne serai ce qu'un kilo et qu'elle m'encourage aussi si je ne perds rien du tout.
Mais elle ne veut pas que je perde du poids trop rapidement, ou me priver de tout (vite rattrapé)
C'est très important de se sentir soutenue et le résultat est là j'ai perdu 12 kg en 4mois . :D
Avatar de l’utilisateur
zephyree
Ministre du Glam
Messages : 1100
Inscription : dim. juin 03, 2007 7:49

Re: pertes de poids

Messagepar zephyree » mer. juil. 18, 2007 11:06

Andréa a écrit :Comme Zephhree,je suis un peu sceptique par rapport aux régimes Weight Watchers, il peut convenir a certaines mais pas a d'autres et ils ne tiennent souvent pas trop compte des problèmes médicaux ou psycologiques qu'il peut y avoir sous une prise de poids.
Personnellement je suis une grignoteuse compulsive et après une prise de poids assez importante je suis allez voir une nutritionniste qui est aussi un médecin généraliste , elle m'a fait faire une prise de sang, m'a posé des tas de questions sur mes habitudes alimentaires et après m'avoir pesé avec une balance qui mesure les graisses et la masse corporelle , elle m'a composé un menu pour chaque jour de la semaine .
Je reviens la voir chaque mois et elle réajuste mon régime selon la perte de poids .
Ce que j'apprécie le plus chez elle c'est qu'elle 'encourage et me félicite chaque fois que je perds ne serai ce qu'un kilo et qu'elle m'encourage aussi si je ne perds rien du tout.
Mais elle ne veut pas que je perde du poids trop rapidement, ou me priver de tout (vite rattrapé)
C'est très important de se sentir soutenue et le résultat est là j'ai perdu 12 kg en 4mois . :D

C'est super ce que tu fais, je pense que c'est la meilleur méthode. En plus la nutritionniste est remboursée par la sécu, WW non... et à 10 euros la séance, CHAQUE SEMAINE, ça fait vite réfléchir. C'est certain que si on a 5 kilos à perdre ça va vite, mais quand tu en a beaucoup c'est plus long... J'ose même pas faire l'addition du prix de mes 15 kilos.
Au moins, je les ai pas reprit, c'est déjà ça!

Je me repenche sur l'idée de consulter une nutritionniste pour "terminer le travail", il me reste encore au moins une quinzaine de kilos à perdre pour arriver dans les "normes" (enfin, le haut des normes).

En tout cas félicitations pour ta perte rapide, 12kilos en 4mois c'est vraiment super, ça fait facilement du 3k/mois... Wow, ca fait rêver!
tu n'as pas trop faim?
Avatar de l’utilisateur
Andrea
Mamandréa
Messages : 11012
Inscription : dim. juin 03, 2007 17:27
Localisation : Languedoc

perte de poids

Messagepar Andrea » mer. juil. 18, 2007 17:30

@Zephreee: Non pas du tout , je ne suis pas quelqu'un qui mange beaucoup,ma nutritionniste m'a même dit que je ne mangeais pas assez.
Le problème venait que justement je ne mangeais pas assez au repas et je grignottais dans la journée.(surtout quand j'étais stressée)
Ce qui est le plus dur c'est justement de ne plus grignotter,
Mais en faisant une collation et en mangeant mon yaourt à 4 heure ça évite un peu de frustration..
Si tu dois encore perdre une quinzaine de kilos c'est évident qu'une nutritionniste peut t'aider .Elles ont des astuces pour donner les aliments et les quantités qui non seulement conviennent pour la perte de poids, mais en plus elles font tout pour auroriser un écart de temps en temps , un régime trop restrictif est voué à l'échec.
Mais je suis conciente que je suis tombée sur une perle rare, elle me fais même faire des séances de relaxation. Il faut dire qu'elle a en plus une licence de psycologie et ça se sent :D
Debra
Papesse du Glam
Messages : 6559
Inscription : ven. juil. 06, 2007 19:15
Localisation : 21 ans

Messagepar Debra » dim. juil. 22, 2007 15:33

s
Dernière édition par Debra le sam. sept. 24, 2011 15:23, édité 1 fois.

Revenir vers « Forme minceur sport et nutrition »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité