"Parlez-moi de vous..."

Parlez-vous de vous ?

Oui, facilement et j'aime ça
14
24%
De temps en temps quand il faut bien
29
49%
Jamais, je n'aime pas me mettre en avant.
12
20%
J'aimerais bien, mais je ne sais pas comment faire
4
7%
 
Nombre total de votes : 59
Avatar de l’utilisateur
chacha
Glam'oureuse
Messages : 282
Inscription : ven. août 10, 2007 8:11
Localisation : chez moi

Messagepar chacha » dim. juin 08, 2008 15:43

BabyBond a écrit :Chacha, je partage ton avis et celui de Noémie. Par contre, pourquoi te détestes-tu ? Ou j'ai mal compris ta phrase ?


merci d'avoir répondu, cela permet aussi de mieux te connaitre !

autrement, non, tu ne m'as pas mal comprise : je parais épanouie et bien dans ma peau (c'est ce que me disait un de mes collègues), et pourtant, je me déteste, et je ne vis que par obligation... ce qui me fait parfois prendre des risques, là où je ne devrais pas... ma mère m'a toujours dit qu'il fallait que je suive une psychothérapie pour vaincre tous mes démons intérieurs, mais après plusieurs essais, je n'arrive pas à tomber sur un psy qui me comprenne réellement...
mais c'est comme ça, ça ne sert à rien d'en faire tout un plat...
Avatar de l’utilisateur
Chipolata
Glam'saucisse
Messages : 2850
Inscription : lun. juin 11, 2007 19:36
Localisation : Au-delà du périph
Contact :

Messagepar Chipolata » dim. juin 08, 2008 16:53

Chacha, je suis très émue à la lecture de ton message. Rien à ajouter puisque tu ne souhaites pas en faire un plat, mais voilà, c'est dit.

Quant à moi je m'aperçois que j'ai répondu à la question sans y répondre. Que dirais-je de moi ?

Je parlerai de mes origines sociales et de mon adaptabilité à tous les milieux aujourd'hui. Je me sens bien dans un dîner très mondain comme invitée pour le café dans un milieu ouvrier.

Je parlerai de ma fratrie. Troisième enfant et seule fille, je parlerai aussi de ce grand-père qui m'a élevée et confrontée parfois trop tôt à des réalités un peu trop éloignées de préoccupations d'enfants.

Je parlerai de ma foi, de ma conversion - j'étais jeune et pourtant très affirmée dans mes convictions -, de ma foi si affirmée que j'aurais voulu devenir prêtre et que j'ai regretté de ne pas être né garçon. Je ne parlerai pas des raisons qui ont fait que je suis agnostique aujourd'hui, mais je dirai pourquoi je ne suis pas athée.

Je parlerai de mon sentiment de m'être construit très tôt, toute seule. Je parlerai de cette fois où j'ai vaincu la mort sans en dire davantage, je parlerai des montagnes que je peux soulever, je parlerai de ma fragilité.

.... et pour une première approche, cela me semble déjà laaaaaargement suffisant, vous ne croyez pas ? ^^
Dingue. Je me suis remise à écrire. http://chipolata.over-blog.com/
Design avatar : Pénélope Bagieu
Avatar de l’utilisateur
milena
Haut Fonctionnaire du Glam
Messages : 833
Inscription : mer. févr. 06, 2008 22:46
Localisation : Paris (enfin pas loin) // 18 ans !

Messagepar milena » dim. juin 08, 2008 17:05

Merci Babybond, je te retourne le compliment ! Quant à ma capacité à rester tranquille je pense qu'elle est assez répandue, enfin je ne sais pas... Mais on ne me l'avait jamais fait remarquer. D'autre part je semblait très calme mais je me souviens que ce jour là je n'ai pas arrêté de bégayer, j'étais vraiment impressionnée, et, moi qui ai tendance à parler rapidement, j'accélère encore plus le débit de paroles quand je suis un peu intimidée. Enfin si ça ne s'est pas vu c'est tant mieux :).

L'actrice blonde : je comprend tout à fait ton appréhension concernant les rencontres "en vrai" de ce forum, moi même tant extrêmement méfiante à l'égard des rencontres venant du net. Je sais que l'argument "pourtant ici tu devrais, c'est génial" est un peu léger et pourtant...
Avatar de l’utilisateur
malou
Prêtresse du Glam
Messages : 2127
Inscription : jeu. sept. 06, 2007 21:43
Localisation : Région parisienne *22 ans*
Contact :

Messagepar malou » dim. juin 08, 2008 17:19

Baby Bond merci, comme je le disais je ne cherchais pas forcèment à chercher les compliments ou quoi ... finalement c'est comme le disait Chacha ... si on a ce sentiment profond de penser qu'il manque quelque chose, qu'on vit mais que finalement on ne se sent pas vraiment exister (j'extrapole consciemment) , malgré les amis, les compliments ... rien ni personne ne nous ferons changer ... Comme toi, Chacha, j'avais pensé aller voir un psy mais je n'ai toujours pas osé franchir le pas, sûrement la peur de découvrir les mécanismes ... en tous les cas ce que tu dis, me touche particulièrement ...

Pareil, Chipolata, la force de tes mots, ta manière d'écrire ... fait entendre quelque chose sans pour autant en dire énormément ... sache que ce que tu dis me touche, tu dis être fragile ... on le sent à ce que tu dis mais tu sembles aussi forte également ...

Cela me fait penser que la place qu'on a dans la fatrie est très déterminante de ce qu'on est et sera plus tard ? on souffre plus ou moins de notre place ; mon frère est le dernier, 10 ans d'écart avec moi et souffre de ce statut, comme je "souffre" du statut de la seule fille et aînée de surcroît ... pas facile de se placer quand on doit montrer l'exemple ...

Quel sujet finalement ...
Les hasards de notre vie nous ressemblent. Elsa Triolet
http://confessionsdemalou.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
L'actrice Blonde
PDGère du glam
Messages : 629
Inscription : lun. juil. 09, 2007 10:15
Localisation : Bordeaux
Contact :

Messagepar L'actrice Blonde » dim. juin 08, 2008 21:00

BabyBond a écrit :- Je suis une maniaque de l'équilibre: entre m'amuser / bosser. Réfléchir/agir. Entretenir mon corps/mes neuronnes/mon âme. Parler/écouter.
- Enfin, j'ai parfois peur du noir, quand je dois éteindre la lumière derrière moi seule.

idem... :wink: L'équilibre est quelque chose que je recherche sans cesse... et c'est quelque chose qui me caractérise bien aussi mais quelques fois, je me dis "c'est bon tu n'as que 20 ans, un peu d'excès ne doit pas te faire de mal" mais j'ai quelques difficultés à me laisser plus aller, à glisser... à être dans l'excès, la démesure parfois. Mais on peut avoir de la fantaisie, de l'excentricité tout en étant dans l'équilibre non?
Et le noir, c'est fou, je suis encore à m'imaginer des tas de trucs improbables quand je suis seule et dans le noir... n'importe quoi...mdr
En tout cas, oui peut-être un jour, je l'espère... :wink:
@milena: merci pour ta compréhension. Tu as raison, mais j'avoue avoir du mal à me dire "je vais rencontrer des gens par l'intermédiaire d'un forum"... ça me fait trop bizarre et j'aurais l'impression d'être bête ou je ne sais quoi... 'fin bref, c'est pas dramatique... :wink:
Avatar de l’utilisateur
BabyBond
Ministre du Glam
Messages : 961
Inscription : lun. sept. 24, 2007 9:02
Localisation : Paris, enfin 30 ans!

Messagepar BabyBond » dim. juin 08, 2008 21:29

Cely, je comprends que tu ne regrettes rien. A mon avis, l'âge n'est pas vraiment un obstacle, sur ce forum, vu les sujets divers qui nous rassemblent toutes. Et d'ailleurs, tu es sans doute très jeune, mais tu sembles parfaitement savoir ce qu tu veux. C'est génial, je trouve!
Chacha, à la première lecture de ton message, je me suis dit "que ce doit être triste de se détester". Mais j'oublie un détail: je me suis longtemps détestée aussi, à une époque. La boulimie, puis l'anorexie, de nombreuses attitudes suicidaires au volant. Des années de psy qui n'ont fait que fragiliser l'épaisse cicatrice qui me servait de carapace. C'est grâce à l'amour d'un homme que je me suis enfin aimée. Et je me permets de m'aimer très fort aujourd'hui, pour rattraper toutes ces années là. J'espère qu'il en sera de même pour toi, un jour.
Jojoe, j'ignore si en avoir parlé t'as aidée, mais je trouve que c'est courageux de ta part d'avoir livré un peu de toi. Tes limites intimes se comprennent tout à fait. Et personnellement, une personne qui ne me parle pas de ses sentiments n'est pas une personne moins intéressante qu'une autre. Mais toi, qu'aimerais-tu ? Dépasser ces limites ? Ou que tes interlocuteurs respectent qu'il y ait des sujets que tu ne préfères pas aborder ?
Milena, chapeau! je n'ai rien ressenti de tout ce que tu dis. Pendant qu'on parlait des gâteaux, de la fenêtre etc je n'arrêtais pas de me dire "Mon dieu, quel calme et quelle grâce".
Chipolata, tes coups de plume ne me laissent jamais insensible. Et pour tout te dire, non, je ne trouve pas que ce que tu as écrit soit laaaargement suffisant. J'en redemande, encore. Par exemple, sur tes projets, après Romans ? Un livre bientôt ou est ce déjà fait? Si je suis trop curieuse, tu me dis, bien sûr!
Malou, sais-tu ce "quelque chose" qui te manque ?
"On ne voit bien qu'avec le cœur ; l'essentiel est invisible pour les yeux"
Avatar de l’utilisateur
milena
Haut Fonctionnaire du Glam
Messages : 833
Inscription : mer. févr. 06, 2008 22:46
Localisation : Paris (enfin pas loin) // 18 ans !

Messagepar milena » dim. juin 08, 2008 21:40

Babybond : c'est drôle je pensais exactement la même chose de toi. Enfin je ne remarque pas le calme de quelqu'un mais la grâce ça oui ! Et je me disais justement "oh mon dieu ce que je dois paraître brute de décoffrage à côté d'elle". Ca me touche beaucoup en tout cas que tu trouves que je suis gracieuse car c'est un compliment qu'on ne me fait jamais.
Avatar de l’utilisateur
BabyBond
Ministre du Glam
Messages : 961
Inscription : lun. sept. 24, 2007 9:02
Localisation : Paris, enfin 30 ans!

Messagepar BabyBond » dim. juin 08, 2008 22:05

L'actrice blonde, oui, comme toi, je crois qu'on peut effectivement être dans la démesure tout en restant dans l'équilibre. Des folies, j'en fais, beaucoup même. J'équilibre en étant très raisonnable aussi. Ceci dit, tu me rassures, je ne suis donc pas la seule à avoir cette phobie du noir :(
Milena, "brute de décoffrage" ? j'adore cette expression. Je l'adopte, si tu permets :lol:
"On ne voit bien qu'avec le cœur ; l'essentiel est invisible pour les yeux"
Avatar de l’utilisateur
malou
Prêtresse du Glam
Messages : 2127
Inscription : jeu. sept. 06, 2007 21:43
Localisation : Région parisienne *22 ans*
Contact :

Messagepar malou » dim. juin 08, 2008 22:18

Je ne sais pas exactement ce qu'est ce quelque chose justement ... je le cherche . Je crois que c'est comme un miroir qui me fera m'accepter complétement, j'ai encore dans ma tête, même s'il y a des moments où je suis fière de moi, je m'accepte ... il y a cette mise en abîme qui me fait fatalement douter. Je me dis que j'ai quand même avancé depuis le début de mon adolescence qui se termine là, pour que je commence être une femme à part entière. Je ne sais pas si je suis claire ? Je sais c'est un peu brouillon. Et comme tu le dis Babybond, certaines rencontrent nous font avancer, je ne cherche pas forcément la reconnaissance mais certains compliments aident forcément à avancer ...
Les hasards de notre vie nous ressemblent. Elsa Triolet
http://confessionsdemalou.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
la gourmande
Ministre du Glam
Messages : 1227
Inscription : dim. juin 17, 2007 10:53
Localisation : Paris *15 ans*^^
Contact :

Messagepar la gourmande » dim. juin 08, 2008 22:32

J'ai mal à parler de moi, je me dénigre en général, mais quand je suis lancée, on ne m'arrête pas (les pauvres ^^) Mais j'aime bien parler en général, ça comble quand les gens ne me sont pas exessivement proche , le silence c'est pour chéri et mes grande amies...Je fais parler les gens au maximum, je leur pose plein de question mais viens un moment où mon imagination en matière d'interrogatoire se retourne contre moi (et toi alors........?)
Avatar de l’utilisateur
chacha
Glam'oureuse
Messages : 282
Inscription : ven. août 10, 2007 8:11
Localisation : chez moi

Messagepar chacha » lun. juin 09, 2008 7:12

malou a écrit :Cela me fait penser que la place qu'on a dans la fatrie est très déterminante de ce qu'on est et sera plus tard ? on souffre plus ou moins de notre place ; mon frère est le dernier, 10 ans d'écart avec moi et souffre de ce statut, comme je "souffre" du statut de la seule fille et aînée de surcroît ... pas facile de se placer quand on doit montrer l'exemple ...


oui, tu as raison malou, la place qu'on a dans la famille joue aussi un rôle...
je suis l'ainée, et pourtant, je devrais être la seconde, tant je souffre de voir ma frangine (2,5 ans de moins que moi) tout faire avant moi, et surtout, tout réussir ! elle cartonne dans son boulot, elle s'est mariée et est enceinte avant moi... et j'ai beau me dire que cela ne sert à rien de raisonner ainsi, cela me pèse énormément !
certes, on est radicalement différentes, mais j'ai toujours été jalouse de la réussite des autres, parce que cela m'a toujours fait constater à quel point je loupais ma vie... je n'ai pas été capable de réussir grand chose, et avec les années, ça me pèse de plus en plus...

Babybond: ce que tu dis des psy, c'est aussi ce que je redoute... même si parfois, il faut souffrir pour mieux vivre... même si j'en suis encore loin...
l'amour de son partenair(e), je suis d'accord avec toi, ça aide pour beaucoup de choses... le mien m'a ouvert à la vie, m'a donné un peu confiance en moi, mais cela ne suffit pas, j'ai trop de mal-être enfoui pour que cela suffise... et lorsqu'on est deux à avoir souffert, c'est certainement plus long !!!
bref, j'aimerais savoir comment m'aimer, mais j'en suis encore beaucoup trop loin...

Milena: je suis d'accord avec toi, notre Babybond est toute gracieuse, et me fait souvent penser à Andrea par sa gentillesse ! même si je ne la connais pratiquement que par ses post, je me souviens l'avoir aperçue à CD party ! ;-)

Malou: en gros, si je comprends bien, tu te sens à la frontière entre l'adolescence et l'âge adulte, et la vie te semble aller trop lentement pour devenir une adulte à part entière ? le passage à l'âge adulte se fait à des rythmes différents, et souvent, lorsqu'on y est, on regrette l'insouciance de l'adolescence, car les problèmes ensuite sont plus lourds à gérer...

la gourmande: comme toi, souvent, inconsciemment, je m'intéresse aux autres pour éviter qu'on ne s'intéresse à moi... garder une carapace, c'est souvent plus facile !
Avatar de l’utilisateur
LilyMarlene
Glam'oureuse
Messages : 398
Inscription : jeu. mars 27, 2008 18:50

Messagepar LilyMarlene » lun. juin 09, 2008 11:19

Je ne parle pas du tout facilement de moi, d'ailleurs tout le monde a tendance à me le faire remarquer! Je viens tout juste de terminer un stage en entreprise où nous étions plusieurs stagiaires, et quand les questions sur nos vies étaient posées à la ronde je laissais les autres répondre et je me taisais!
Pourquoi? Simplement car savoir d'où je viens, ce que je compte faire après mon stage, ce que j'ai fait comme étude, ce que j'envisage comme profession sont des questions qui me lassent énormément, parce que ce n'est pas moi et que ça ne donne aucune indication sur ma personnalité.

Evidemment, quand je rencontre quelqu'un c'est ce genre de question que je pose car se sont des banalités, des entrées en matière, mais quand je ne suis pas intime avec une personne et qu'au bout de plusieurs mois on en est toujours aux "et sinon,tu déjeunes quoi le matin?" je préfère esquiver la chose et ne plus rien dire.
Oui, je suis compliquée, j'avoue, les banalités m'exaspèrent mais si l'on en vient à me poser des questions plus intimes et plus profondes, je fonds en larme ou pars en courant, parce que justement se livrer c'est dur! :P

Je me vois mal parler de moi en entretien, ça ferait fuir tout employeur normalement constitué! Allez, en exclu pour vous les filles: je suis super rancunière, perpétuellement insatisfaite, je peux être euphorique puis presque déprimée la minute d'après, j'ai une peur panique d'être mise à l'écart, je fais la gueule le matin, entendre du piano me fait pleurer, j'adore les fraises, je compte bien mettre l'été à profit pour me remettre à mon roman et ouvrir un blog bio, je rêve d'aller à San Francisco, j'ai vécu en Chine, j'ai eu il y a quelques années une relation avec un homme violent, et, surtout, je ne veux pas travailler, je rêve que l'argent me tombe du ciel pour me consacrer à ce qui me plaît (non, ça en entretien on ne le dit pas :wink: )

Voilà, pour quelqu'un qui n'aime pas parler de soi, ça fait déjà un beau pavé :wink:
Avatar de l’utilisateur
milena
Haut Fonctionnaire du Glam
Messages : 833
Inscription : mer. févr. 06, 2008 22:46
Localisation : Paris (enfin pas loin) // 18 ans !

Messagepar milena » lun. juin 09, 2008 19:29

Babybond : pas de problème, j'apprécie cette expression également :D . Te concernant je dirais aussi que tu es extrêmement prévenante et que tu sembles à l'écoute des autres. Tu m'as l'air aussi d'être une personne qui accorde beaucoup d'importance aux détails. Non pas les détails futiles mais ceux sur lesquels d'autres passent en se disant que justement ce ne sont que des détails. Toi tu fais attention à tout. Après, je me trompe peut-être car on ne se connait pas bien mais c'est l'impression que tu me donnes.
J'ai aussi peur du noir. Le seul moment où il n'y a aucune lumière allumée chez moi, c'est quand je me couche. Sinon il y en a toujours une allumée. Même quand je me réveille.

Chacha : je ne connais andrea qu'à travers ses posts mais en effet elle semble très gentille.
Avatar de l’utilisateur
BabyBond
Ministre du Glam
Messages : 961
Inscription : lun. sept. 24, 2007 9:02
Localisation : Paris, enfin 30 ans!

Messagepar BabyBond » mar. juin 10, 2008 12:05

Malou A mon avis, le doute est humain et une étape normale qui permet de mieux apprécier la sérénité, une fois qu'on l'a atteinte. Là on se dit: peu importe par où je suis passée, au moins, je suis arrivée là où je voulais.
Et je suis absolument d'accord avec toi, sur les compliments qui font du bien. Par exemple, je ne me trouve pas belle. Moyenne, je dirais. Mais dans les yeux de mon homme, je me vois belle, quand il le dit. Et ça change tant de chose. De même, chaque soir, avant de me coucher, je me mets devant la glace et je me félicite d'une chose dont j'ai pu être fière, de la journée, ou alors, je me complimente sur moi-même. On pourrait croire que c'est narcissique, mais pour moi, c'est un geste d'amour que je m'accorde. Et cela fait beaucoup de bien à mon moral.
La gourmande, oui, justement, et toi alors ? Tu as 15 ans, mais je ressens une grande maturité en toi. J'en suis épatée, chaque fois que je te lis. Et je me demande souvent si c'est ton éducation, ta nature, ou ton histoire, qui expliquerait cela.
Chacha: tu as tout à fait raison, il faut souffrir pour vivre mieux. Pour les analyses, je me suis sentie fragile, mise à nue et parfois honteuse. Mais même si cela ne m'a pas appris à m'aimer, j'ai pu apprendre à me pardonner, à m'accepter comme je suis. Cela m'a permis de m'accorder le droit de ne pas être à la hauteur des attentes des autres, et de me fixer mes propres buts à atteindre. Mais parlons de toi, plutôt: en bien, cette fois. Je suis sûre que tu en trouveras aussi, des qualités. Tu partages avec nous ? Enfin, j'ai noté que tu parlais au passé, pour ce que tu peux accomplir: tu es si jeune encore, tout est encore possible, crois-moi!
LilyMarlène: un roman ? voilà un sujet passionant! ceux qui m'ont le plus touchée, sont, en général, ceux écrits par des écorché vifs ou des personnes assez torturées: tant mieux donc, si tu es compliquée :D
Milena: portrait parfaitement bien croqué, chapeau ! Tu as le sens du détail aussi, selon moi. Et merci pour tes compliments, ainsi que les tiens, Chacha :wink:
"On ne voit bien qu'avec le cœur ; l'essentiel est invisible pour les yeux"
Avatar de l’utilisateur
milena
Haut Fonctionnaire du Glam
Messages : 833
Inscription : mer. févr. 06, 2008 22:46
Localisation : Paris (enfin pas loin) // 18 ans !

Messagepar milena » mar. juin 10, 2008 17:21

Babybond : ouaah je suis fière de moi :). Je n'ai pas trop le sens du détail. C'est mon côté feignasse... Disons que je le vois mais que je finis vite par me dire "oooh tant pis", dans certains domaines tout du moins.

Revenir vers « Salon de thé »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités