Relations avec vos ancêtres : la psychogénéalogie

Avatar de l’utilisateur
lunairia
Papesse du Glam
Messages : 5878
Inscription : ven. juin 29, 2007 8:25
Localisation : paris

Relations avec vos ancêtres : la psychogénéalogie

Messagepar lunairia » mer. mai 28, 2008 9:56

Les filles je m'intéresse beaucoup à la psychogénéalogie.

"Cette discipline permet de se réapproprier son histoire personnelle et familiale en explorant l'histoire de ses anciens, s'inscrire dans une lignée et une légende et mettre de l'ordre dans le "chantier" laissé par nos "anciens".
Elle ouvre des possibles : maintenir les loyautés qui nous conviennent ; faire émerger tout ce qui a pu être joyeux, honorable et paisible ; déposer le fardeau des erreurs, souffrances, plaies et "fautes" du passé; accepter qu'il peut y avoir, dans notre famille, du mauvais, des hontes et des non dits, des drames non résolus, des pertes impossibles à admettre-et prendre avec recul tout cela, pour vivre enfin sa vie à soi."

Livre : Psychogénéalogie,guérir les blessures familiales et se retrouver soi" de Anne Ancelin Schützenberger.

Sur wikipédia ICI

J'ai toujours aimé depuis que je suis petite imaginer la vie de mes aïeux, depuis quelques années c'est devenu comme une urgence pour moi. Je suis allée voir mes grandes tantes encore vivantes, je les ai longuement interrogés. Ma mère a retrouvé de vieilles lettres écrites par mon arrière grand père durant la guerre 14 18 à sa fille ma grand mère, c'était très émouvant.
Je me suis aussi appuyée sur les mémoires de mon grand père et d'un arrière grand oncle.
Ca m'a beaucoup aidé pour comprendre plein de trucs.

Et vous avez vous exploré la vie de vos anciens ou est-ce que ça vous intéresserait ?

sujet indexé*******
Dernière édition par lunairia le sam. août 02, 2008 10:48, édité 2 fois.
Teslacetssontdesfées
VIP de la bulle
Messages : 189
Inscription : mer. juil. 25, 2007 18:20

Messagepar Teslacetssontdesfées » mer. mai 28, 2008 9:59

Moi aussi ça me passionne. Ma mère a même fait des stages et pense avoir mis de l'ordre dans la lignée.
Ce qui me frappe le plus c'est quand des personnes racontent leur vie et qu'en posant des questions sur leurs ancêtres (parents et grands parents) on retrouve des répétitions de situations impressionnantes...
Debra
Papesse du Glam
Messages : 6559
Inscription : ven. juil. 06, 2007 19:15
Localisation : 21 ans

Messagepar Debra » mer. mai 28, 2008 10:02

J'adore ça...
Mon père nous avait raconter que l'un de ses cousins avait fait leur arbre généalogique et ça remeonté a très loin, malheureusement il l'a perdus de vue :(

Sinon une anecdote marrante, ma soeur a sa marraine qui a appris grâce aux recherches effectués que la famille de Napoléon lui devait beaucoup d'argent! :lol:
Koukla
Présidente du Glam
Messages : 1567
Inscription : jeu. oct. 04, 2007 13:06

Messagepar Koukla » mer. mai 28, 2008 10:10

Tu m'as devancé, je pensais faire un sujet sur la psychogénéalogie aussi :D
J'ai récemment retrouvé un article en parlant et je pensais acheter le livre "Se libérer du destin familial", Elisabeth Horowitz (éditions Dervy).

Je connais l'arbre généalogique du côté de mon père et mon grand-père et ses frères et sœurs ont mis sur papier ce qu'ils connaissaient de l'histoire de leurs parents (mes arrière grand parents donc).

Tu as de la chance de pouvoir lire les mémoires de ton grand-père, dans ma famille, on parle peu du passé (ils ont quitté l'Algérie en 1962) et cela reste une grande blessure pour eux.

Concrètement, je sais pas trop à quoi m'attendre. J'achèterai le bouquin on verra par la suite.
Avatar de l’utilisateur
Gros Poussin
Haut Fonctionnaire du Glam
Messages : 877
Inscription : sam. nov. 10, 2007 9:27

Messagepar Gros Poussin » mer. mai 28, 2008 10:17

Il y a eu un reportage à la télé sur ce sujet il n'y a pas longtemps, ça avait l 'air passionnant!
Je n'ose pas trop demander, peut-être n'en ai-je pas vraiment l'envie, ni encore le besoin.. Mais quand je serai plus dans une période de questionnement, j'imagine que je franchirai le pas..
GF, et fière de l'être
Avatar de l’utilisateur
BabyBond
Ministre du Glam
Messages : 961
Inscription : lun. sept. 24, 2007 9:02
Localisation : Paris, enfin 30 ans!

Messagepar BabyBond » mer. mai 28, 2008 10:22

Pour moi, l'histoire de mes ancêtres est inhérente à la mienne. Mes parents ont veillé très tôt à m'apprendre l'histoire de ma famille, des deux côtés. Et depuis longtemps, j'ai la conscience d'appartenir à une longue lignée dont je suis un maillon qui n'a pas à en rougir.
Je suis un individu à part entière et je ne suis pas passéiste. Mais de savoir d'où je viens, de qui je descends m'aide à avancer et à me projeter plus loin encore dans le futur. Non pas parce que j'ai exploré le côté psychologique de la chose, mais parce que la fierté que je tire à descendre de mes aïeux, à connaître ce qu'ils ont accompli est une réelle force pour moi. Voire un challenge. C'est, sûrement, de là que me vient la volonté de faire plus, faire mieux, pour "marquer" aussi mon passage.
Dernière édition par BabyBond le mer. mai 28, 2008 10:47, édité 2 fois.
"On ne voit bien qu'avec le cœur ; l'essentiel est invisible pour les yeux"
Avatar de l’utilisateur
lunairia
Papesse du Glam
Messages : 5878
Inscription : ven. juin 29, 2007 8:25
Localisation : paris

Messagepar lunairia » mer. mai 28, 2008 10:24

Moi c'est arrivé vers 32 ans, un âge où ma maman est devenue mère.
Comme s'il fallait à défaut d'enfanter que je comprenne mes ancêtres.
Avatar de l’utilisateur
sarahleah
Ministre du Glam
Messages : 1169
Inscription : ven. juil. 13, 2007 10:34

Messagepar sarahleah » mer. mai 28, 2008 10:29

Mon pere est psychologue et travaille pas mal avec la psychogenealogie, c'est un outil tres efficace et passionnant.
C'est assez impressionant quand on etudie certaines "lignees" de voir la repetition des comportements, la transmission inconsciente de certaines croyances et blessures. Meme les prenoms sont souvent revelateurs! On se rend compte par exemple qu'une fausse couche, un enfant mort peuvent avoir des repercussions meme dans le present.
Avatar de l’utilisateur
lunairia
Papesse du Glam
Messages : 5878
Inscription : ven. juin 29, 2007 8:25
Localisation : paris

Messagepar lunairia » mer. mai 28, 2008 10:31

Tu as de la chance Babybond d'être fière de tes ancêtres, et que l'on t'ait transmis cette fierté.
En fait si pour certains aspects je peux être fière de ma famille, certains ont fait de grandes choses, pour d'autres je trouve qu'il y a eu trop de non dits et de honte. Mais j'ai appris pas mal de trucs en allant voir mes grandes tantes; certaines se sont un peu "lâchées".
Avatar de l’utilisateur
BabyBond
Ministre du Glam
Messages : 961
Inscription : lun. sept. 24, 2007 9:02
Localisation : Paris, enfin 30 ans!

Messagepar BabyBond » mer. mai 28, 2008 10:56

Lunairia, les non-dits, je crois qu'il y en a dans chaque famille :lol: Mais comme toute Histoire, on a veillé à ne transmettre que ce qui est surtout positif dans la mienne.
Nina, c'est tout à fait ça: je suis un maillon. Mon fils est relié à moi (par le lien de sang) qui suis reliée à mes parents, qui sont reliés aux leurs, et ainsi de suite, avec plein de données génétiques qui se transmettent. Ce n'est pas ainsi que ça se passe dans ta famille ? Ne me dit pas que chez vous, c'est la cigogne... :lol:
Ceci dit, tu as raison, cela dépend de chacun. Un exemple: j'ai beau vouloir me faire "un nom", en portant le nom de mon mari et exister par moi-même, chaque fois que je réalise que le nom que m'a transmis mon père ouvre de nombreuses portes et me facilite la vie, je ne peux pas nier l'évidence: ma famille a un poids (avec ses avantages et ses inconvénients) dans mon histoire.
Dernière édition par BabyBond le mer. mai 28, 2008 11:04, édité 1 fois.
"On ne voit bien qu'avec le cœur ; l'essentiel est invisible pour les yeux"
Avatar de l’utilisateur
BabyBond
Ministre du Glam
Messages : 961
Inscription : lun. sept. 24, 2007 9:02
Localisation : Paris, enfin 30 ans!

Messagepar BabyBond » mer. mai 28, 2008 11:14

Oui, Nina, rassure-toi, je l'ai compris ainsi :wink: Mais le ressenti est une chose, la réalité est une autre: on fait tous partie d'une chaîne. Sauf, peut-être le jour où les scientifiques sauront créer des gamètes de synthèse. :wink:
En ce qui me concerne, la famille morte ne peut faire partie du folklore: ma mère n'est plus là mais je sais que je tiens d'elle de nombreuses postures, des tics aussi et certains modes de pensée qui m'arrangent parfaitement. Cela n'entrave en rien ma liberté puisque j'ai le choix de faire avec ou pas.
"On ne voit bien qu'avec le cœur ; l'essentiel est invisible pour les yeux"
Avatar de l’utilisateur
flapin
Glam'oureuse
Messages : 280
Inscription : mer. févr. 27, 2008 11:01
Localisation : parirififiloulou

Messagepar flapin » mer. mai 28, 2008 11:42

moi aussi ca m'interesse beaucoup!

seulement ce n'est pas évident de trouver les informations.... meme si je cherche!
Avatar de l’utilisateur
S.G.Woman
Ministre du Glam
Messages : 948
Inscription : lun. oct. 01, 2007 19:00
Localisation : Région Parisienne,28 ans.
Contact :

Messagepar S.G.Woman » mer. mai 28, 2008 12:41

Je trouve le sujet intéressant, malheureusement je ne sais pas énormément de choses sur mes ancêtres, on en parle très peu dans ma famille, et ce que je sais remonte seulement à 2 générations, et il y a un côté dans ma famille dont on ne sait quasiment rien :?
J'aimerais tellement ressembler à mon idole...Cylia!
http://enattendantjevisdoncjesuis.over-blog.com/
http://mestests.hautetfort.com/
Avatar de l’utilisateur
lunairia
Papesse du Glam
Messages : 5878
Inscription : ven. juin 29, 2007 8:25
Localisation : paris

Messagepar lunairia » mer. mai 28, 2008 12:45

Interroge tes grands parents et tes grandes tantes et grands oncles tu en apprendras beaucoup.
J'ai appris comme ça que ma grand mère avait eu un coup de foudre (et peut être un aventure ?) avec un réfugié slave que mes grands parents ont hébergé peu après la guerre. Après elle n'était plus la même, subissant son mariage, et à l'époque il était inconcevable de divorcer en plus avec 2 enfants (et qui plus est, femme de pasteur).
Ma grande tante qui m'a raconté cela me l'a raconté qques semaines avant sa mort, elle n'avait plus rien à perdre. Ca m'a rendu ma grand mère plus humaine. Je comprends mieux sa vie.
Avatar de l’utilisateur
lunairia
Papesse du Glam
Messages : 5878
Inscription : ven. juin 29, 2007 8:25
Localisation : paris

Messagepar lunairia » mer. mai 28, 2008 12:56

En fait il ne s'agit pas juste de faire son arbre, mais aussi de savoir ce que les uns et les autres ont vécu de positif ou de négatif.
Pour bien faire il faut remonter aux arrière grand parents.
Avatar de l’utilisateur
BabyBond
Ministre du Glam
Messages : 961
Inscription : lun. sept. 24, 2007 9:02
Localisation : Paris, enfin 30 ans!

Messagepar BabyBond » mer. mai 28, 2008 13:04

Nina, je n'ai jamais su quoi répondre quand on me présente des condoléances, mais ça me touche.
Quant aux ancêtres éloignés, je te comprends, ils n'ont pas l'air d'avoir de lien avec nos vies actuelles. Mais à bien réfléchir, si un ancêtre n'a pas eu l'idée de quitter la France il y a deux siècles, pour venir à la Réunion, je ne serai peut-être pas née dans ce pays magnifique. Pareil, je dois en quelque sorte mon cursus à un ancêtre qui s'est lancé dans les affaires. Et d'un, j'ai une prédilection pour les chiffres et les négo. Et de deux, certes, les générations d'après ont apporté leur part, en faisant fructifier ce qu'il a laissé, mais sans cet ancêtre, sans doute, mon père n'aurait pas eu la carrière qu'il a, et n'aurait pas pu financer mes études, qui sait ?
"On ne voit bien qu'avec le cœur ; l'essentiel est invisible pour les yeux"
Avatar de l’utilisateur
BabyBond
Ministre du Glam
Messages : 961
Inscription : lun. sept. 24, 2007 9:02
Localisation : Paris, enfin 30 ans!

Messagepar BabyBond » mer. mai 28, 2008 13:32

Nina, dans les trafics d'esclaves! Ouh là, c'est du lourd ça. Remarque, à l'époque, c'était sans doute normal. Si les familles aristocratiques régnaient sur leur peuple comme sur leur bétail...un homme à vendre ou une vache, j'imagine que ce n'était pas très différent pour eux. Ceci dit, là encore, je dénote un certain lien entre son passé et soi: en lisant que tu descends d'une famille aristocratique, je comprends mieux ton côté très fier (du moins que je perçois ainsi).
Lunairia, pour en revenir à ton sujet, j'avais une amie qui était suicidaire. Elle était persuadée que ses parents ne l'aimaient pas, jusqu'au jour où elle a appris qu'il y avait une soeur mort-née juste avant elle. Sa psy lui a fait comprendre que c'était la peine non digérée de sa mère qu'elle e ressenti comme un rejet à son encontre. Et que son côté suicidaire venait du fait qu'elle culpabilisait d'être bien vivante. Bref, cette soeur morte dont personne n'en parlait, elle en ressentait inconsciemment l'"existence" et ça lui donnait des "instincts de mort" selon sa psy. J'étais sceptique, mais il faut dire que depuis qu'elle a tout su, elle va beaucoup mieux.
Dernière édition par BabyBond le mer. mai 28, 2008 13:43, édité 2 fois.
"On ne voit bien qu'avec le cœur ; l'essentiel est invisible pour les yeux"
Avatar de l’utilisateur
BabyBond
Ministre du Glam
Messages : 961
Inscription : lun. sept. 24, 2007 9:02
Localisation : Paris, enfin 30 ans!

Messagepar BabyBond » mer. mai 28, 2008 13:41

:lol: mais oui, ça se voit à chacun de tes messages!
"On ne voit bien qu'avec le cœur ; l'essentiel est invisible pour les yeux"
Avatar de l’utilisateur
lunairia
Papesse du Glam
Messages : 5878
Inscription : ven. juin 29, 2007 8:25
Localisation : paris

Messagepar lunairia » mer. mai 28, 2008 13:45

Nina on y revient tôt ou tard.
Un cousin de mon père a pendant des années coupé tout contact avec sa famille, il était écoeuré de son père, de son second mariage juste "intéressé" qui avait rendu folle sa soeur. Ce cousin s'était fait tout seul, à 16 ans il gagnait tout seul sa vie et ne voyait plus sa famille. Puis tard vers 50 ans quand il a eu un fils, et que ce dernier a grandi, il a renoué avec mon père, et avec ses autres cousins.
Avatar de l’utilisateur
BabyBond
Ministre du Glam
Messages : 961
Inscription : lun. sept. 24, 2007 9:02
Localisation : Paris, enfin 30 ans!

Messagepar BabyBond » mer. mai 28, 2008 13:49

Ah, je ne vais pas pouvoir t'aider à faire partir ça, Nina. En fait, je ne sais pas comment te l'expliquer, c'est peut-être ta façon de t'exprimer. Mais concrètement, je te "sens" juste très fière. Sans doute parce que dans ma famille, les fiers sont légion aussi :lol:
"On ne voit bien qu'avec le cœur ; l'essentiel est invisible pour les yeux"

Revenir vers « Relations : Amour, amitié, famille »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité