Premier amour : peut-on s'être connus trop jeunes?

juliette.l
Glam'stagiaire
Messages : 8
Inscription : lun. sept. 23, 2013 22:15

Premier amour : peut-on s'être connus trop jeunes?

Messagepar juliette.l » lun. sept. 23, 2013 22:44

Bonsoir à vous toutes !

A la recherche de conseils ou juste d'avis, c'est la première fois que je poste ici, voire même sur un forum pour parler de ma relation.

Commençons par le commencement : je suis en couple avec mon chéri depuis déjà 5 ans. (déjà = lapsus révélateur ? ). Nous nous sommes rencontrés au lycée : j'avais 15 ans, en seconde, lui en avait 18, en terminale. C'était au départ une petite amourette, qui commence comme toutes les autres.

Nous nous sommes néanmoins mis en ensemble très rapidement, deux semaines après s'etre connus, nous avons fait l'amour très rapidement également (c'était ma première fois, moi j'étais sa deuxième copine sérieuse). Nous nous sommes aussi dit je t'aime et ce genre de mots doux assez rapidement. En gros, tout a été rapide entre nous :) Je ne peux pas dire que je le regrette car 5 ans après, nous sommes toujours ensemble. Comme quoi, il n'y a pas de règle ! Je suis assez fière de nous, nous avons surmonté pas mal d'épreuves, et surtout les changements. Car entre 15 et 20 ans, on change c'est certain.

Nous nous ressemblons beaucoup : nous sommes tout deux assez casaniers, nous n'avons pas de problème pour trouver des sujets de conversation (on peut parler de tout, de bêtises comme de choses très sérieuses). Nous avons aussi tous les deux une personnalité assez (voire très) anxieuse. Et oui, c'est une des choses qui nous rassemble ^^ Lui a fait un travail sur lui même il y a déjà deux ans (qui lui a plutôt bien réussi, ses crises d'angoisse sont terminées, il manque toujours autant de confiance en lui, mais gère bien mieux son anxiété). Pour ma part, aucun travail effectué sur moi même. Au contraire, depuis le début de mes études supérieures, je gère extrêmement mal mon stress, mon anxiété. Je somatise énormémement, j'ai peur de la mort, bref j'en passe !

Tout ceci pour dire que nous sommes toujours ensemble. Nous avons traversé une séparation de 5 mois (il y a deux ans). C'est lui qui avait décidé de partir, on se disputait beaucoup trop..
Et aujourd'hui, tout n'est pas rose. Les disputes sont fréquentes, les remises en question aussi. On se demande souvent si on fait bien de rester ensemble, mais on n'arrive vraiment pas à se quitter.

C'est d'ailleurs surtout moi qui me pose plein de questions. Tout d'abord, je suis désagréable avec lui, et ce depuis pas mal de temps. Je suis toujours sur son dos, je le sais mais j'ai du mal à m'empêcher. Je l'engueule comme si j'étais sa mère, j'ai un comportement négatif. Je ne fais pas avancer notre couple, au contraire je crois que je l'enfonce.. Je lui reproche des choses (comme le fait qu'on soit trop enfermés sur notre couple, qu'on sorte peu avec des amis), mais je ne fais pas d'effort (quand il me propose de venir le voir au handball avec ses amis, je refuse, je me trouve des excuses).
D'autres questions me traversent souvent l'esprit. 5 ans c'est long, surtout à mon age.. J'ai du mal parfois à me dire que je ne connaitrais peut etre personne d'autre.. J'ai fait l'amour avec seulement deux hommes dans ma vie (vous me direz pas de règle la dessus non plus), mais parfois j'éprouve une certaine envie, une tentation de pouvoir connaitre d'autre chose, de pouvoir m'amuser. Quand j'entends mes amies me parler de leurs histoires d'un soir, je les envie mais je ne le laisse pas paraitre.
D'un autre coté, je me dit aussi qu'une relation solide et longue, ce sont après tout des sacrifices à faire. Je me dis aussi que les histoires d'un soir ne correspondent que peu à ma personnalité, je m'attache très vite et je déteste être seule.
Malgré toutes ces questions, je me rends compte que mon copain est extremement présent pour moi, il m'aide beaucoup. Comme je l'ai dit plus haut, je suis très anxieuse et j'ai beaucoup de problèmes à cause de tout ca.. Lui est toujours là, sans se poser de questions, sans me dire que je ne suis pas rationnelle et ridicule, il est là. Parfois, j'en viens même à me demander si je ne suis pas tout simplement dépendante affectivement de lui. J'ai l'impression que je ne pourrais pas vivre sans lui, mais la première raison n'est pas forcément que je sois sure que ce soit l'homme de ma vie, mais que j'ai besoin qu'il soit là pour me rassurer, pour m'écouter parler de mes anxiétés et autres crises d'angoisse !

Voici tous mes déboires !
Je ne sais plus vraiment quoi penser, je l'aime, mais j'ai parfois l'impression que notre relation ne continue qu'à cause de l'habitude... C'est tellement dur de tirer un trait sur une histoire de 5 ans... Surtout que comme tous couples (enfin je crois), nous avons bien sur déjà parler de bébé, d'appart... Nous n'avons jamais vécu ensemble pour l'instant. Je suis sur Rennes en études supérieures, lui vit à un peu plus de 200 km. Nous nous voyions tous les weeks end. Mais cette année, je pars en angleterre avec erasmus (ce n'est pas mon choix, nous étions obligés d'aller à l'étranger un an et j'ai choisi la destination la plus proche, casanière que je suis).
Et parfois, je me dis que peut etre ce sera l'occasion de faire de nouvelles rencontres, de connaitre de nouvelles choses, de m'évader un peu.. Et parfois, je me dis que sans lui, s'il n'est pas la pour me rassurer, je ne tiendrais pas (non je ne suis pas une grande aventurière et une année à l'étranger ca ne m'enchante pas).

Je me rends compte que je n'ai pas parlé du plan sexuel.. Je ne sais pas si je peux dire que je suis épanouie totalement. Mais c'est surtout du fait que nous manquons énormément de lieux d'intimité. Nous nous voyions toujours en présence de nos parents, ce qui n'aide pas du tout. Chez moi, nous ne sommes jamais tranquilles, mes parents et ma petite soeur ont une certaine tendance à nous compliquer les choses.
Nous n'avons pas excessivement souvent de rapports (d'ailleurs, je n'arrete pas de me demander si c'est "normal"). Mais quand nous le faisons, nous prenons vraiment du plaisir ensemble, tout se passe bien, nous partageons beaucoup.

Cette fois, je crois que c'est fini (enfin me direz-vous).
Je vous remercie de m'avoir lue jusqu'ici.

J'attends de vous de simples avis sur ma relation, qu'en pensez vous ? et pourquoi pas des conseils s'ils vous en viennent à l'esprit.

Je vous souhaite sur ce une très agréable soirée et une bonne nuit peut etre.
Dernière édition par juliette.l le jeu. oct. 17, 2013 16:23, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
lau1912
Présidente du Glam
Messages : 1670
Inscription : lun. févr. 20, 2012 20:02

Re: 5 ans après, le temps des remises en question...

Messagepar lau1912 » mar. sept. 24, 2013 5:01

En te lisant, j'ai l'impression que tu cherches les problèmes la ou il n'y en a pas. Tu cogites sur des petites choses qui font partie de la vie de couple.

Je crois aussi que tu vis beaucoup trop à travers/pour lui. Tu dis qu'il a une activité en dehors de votre couple, et toi?

Je pense qu'une année pour t'assumer en tant que personne et pas en tant que petite amie de te fera le plus grand bien.
Avatar de l’utilisateur
Swingin
Papesse du Glam
Messages : 4858
Inscription : ven. juil. 23, 2010 17:36
Contact :

Re: 5 ans après, le temps des remises en question...

Messagepar Swingin » mar. sept. 24, 2013 8:17

Pareil, votre longévité est impressionnante je trouve au vu de vos âges de rencontre et de la différence d'âge significative pour la tranche des 20 ans...

Mais vous avez l'air d'être un couple fusionnel, et ça à force, ça étouffe.

C'est normal de se poser des questions, de se faire des "bilans"... Mais pose-toi d'autres questions : si demain tout s'arrêtait, tu serais soulagée ? Tu serais simplement triste parce qu'une belle et longue histoire se termine ou tu serais triste de perdre le quotidien avec cette personne ? Les histoires d'un soir, ok, mais concrètement ça t'apporterait quoi ?



A vous lire, vous vivez ensemble. Ne serait-il pas possible que chacun ait son logement pour un temps +/- long ? Histoire de se redécouvrir, de s'apprivoiser, car tu l'as très bien dit, à 15 ans on ne peut plus être la même personne qu'à 20 !
juliette.l
Glam'stagiaire
Messages : 8
Inscription : lun. sept. 23, 2013 22:15

Re: 5 ans après, le temps des remises en question...

Messagepar juliette.l » jeu. oct. 17, 2013 16:04

Merci pour vos réponses à toutes les deux. Et pardon de vous répondre si tard, mais l'installation en Angleterre m'a pris du temps..
Je suis toujours aussi perdue, mais au moins, maintenant mon copain est courant.

Tous ces doutes, toutes ces questions m'obsèdent. J'ai l'horrible sensation de l'avoir connu trop jeune, quelqu'un a t-il déjà ressenti ceci ?
Je crois que mes questionnement évoluent quelque peu, meme si je reste perdue.

J'ai comme un profond besoin d'aller "voir ailleurs", de connaître d'autres choses, d'autres histoires, ou même simplement de petits flirts.
J'ai d'ailleurs toujours tendance à installer un rapport de séduction dès que je suis en contact avec un garçon, peu importe ce que je pense de lui, si je le trouve beau ou non, mais j'ai ce besoin (presque plus fort que moi) de plaire, de séduire. Mon copain n'accepte pas ce comportement, je le comprends, mais il est si différent de moi. Il dit ne pas avoir besoin de connaître d'autres choses, il est bien dans cette relation, il n'a pas besoin de plaire aux autres, il dit ne s'être jamais senti attiré par une autre, ne s'être jamais imaginé, ne serait-ce que quelques secondes, dans les bras d'une autre, que ce soit une amie ou une inconnue rencontrée au détour d'une rue (alors que c'est quelque chose qui m'arrive très souvent à moi). Et, peut-être suis-je niaise, mais je le crois. C'est tout à fait son caractère.

Je crois que je suis à un carrefour de ma vie, où je pense à me séparer, mais je n'y arrive pas, je n'ai pas le courage, j'ai peur de faire une bêtise et de le regretter toute ma vie.
Parce que c'est bien joli, les flirts d'un soir, mais ce n'est pas la dessus qu'on construit une vie.. Mais après, à 20 ans, doit-on vraiment envisager la construction de sa vie future ?

Tellement de contradictions. D'un sens, je sens qu'il me correspond entièrement, nous avons des caractères qui se complètent bien, les mêmes envies, les mêmes habitudes. Nous apprécions les mêmes choses (nous préférons par exemple plus une petite soirée posée entre amis qu'une grosse beuverie).
J'ai l'impression qu'il peut être l'homme de ma vie, celui qu'il me faut..
Mais d'un autre côté, je suis d'une désagréabilité suprême avec lui depuis plus d'un an, comme si je faisais tout pour qu'il me quitte. Je n'arrive plus à l'admirer (alors que pourtant, il fait des choses admirables), je n'arrive plus à le complimenter, je ne sais faire qu'une chose : le descendre, lui faire des reproches et des critiques sur des trucs à la con, lui rappeler les choses qui lui font du mal. Je le fais souffrir, mais pour ma défense, ce n'est que trés récemment que je pense avoir compris pourquoi (à savoir que je ne suis plus heureuse dans cette situation).

Et pourtant en même temps, quand je l'imagine avec une autre, refaire sa vie, ca me fait vraiment très mal...

Et oui, vous devez surement avoir raison, je vis trop à travers lui.
Les choses vont peut etre changer puisque j'entame tout juste une année à l'étranger toute seule (ce qui rend les doutes bien plus compliqués à vivre puisqu'aucune discussion en face à face n'est possible).
Et pourtant, j'ai l'impression de rester engluée dans cette situation. Dans le sens où j'ai envie de sortir, m'amuser, participer aux soirées, et pourtant je ne fais aucun effort pour le faire, pour m'intégrer, je me trouve toujours de bonnes excuses pour finalement ne pas y aller.
Au début, je me disais que c'était ma personnalité, que je n'aimais pas sortir, que je préférais faire un ciné par exemple. Mais depuis quelque temps, je me demande si je suis vraiment cette personne...


Pardon pour cette réponse totalement désordonnée, elle est à l'image de mes pensées disons.

Je vous souhaite à toutes une bonne fin de journée et j'attends votre réponse avec impatience !
Avatar de l’utilisateur
Shyrelle
Grande Prêtresse du Glam
Messages : 4135
Inscription : mer. juil. 04, 2007 17:05
Localisation : Boulogne-Billancourt

Re: Premier amour : peut-on s'être connus trop jeunes?

Messagepar Shyrelle » jeu. oct. 17, 2013 16:55

A te lire, j'ai surtout l'impression que ce qui pose vraiment problème, ce n'est pas tellement ton couple, mais bien toi-même.

Tu sembles avoir envie de certaines choses mais en avoir peur, tu répètes souvent que tu aimerais sortir, te faire des amis, t'amuser, mais que finalement, non, tu ne le fais pas. Pourquoi?

Peut-être que finalement, si tu as l'impression de ne pas te retrouver dans ta relation actuelle, c'est aussi et surtout parce que tu ne te retrouves pas toi-même.

Ce n'est qu'un avis.
Ecrire, j'y arrive encore. Vivre, cela me paraît de plus en plus superflu. [Françoise Giroud]
Un peu de cuisine!
Taralia
Présidente du Glam
Messages : 1318
Inscription : sam. oct. 31, 2009 14:18

Re: Premier amour : peut-on s'être connus trop jeunes?

Messagepar Taralia » jeu. oct. 17, 2013 19:34

Je te comprends très bien. Je me permets de te parler un peu de moi, histoire de te montrer à quel point ^^

J'ai eu mon premier copain à 17 ans. On est restés ensemble 2 ans donc relation assez sérieuse pour notre âge. Quand on a rompu, j'étais dans un cursus super sélectif donc... Je n'avais pas de vie et aucune occasion de rencontre. C'est en sortant de cette année type concours de malade que j'ai rencontré le garçon avec qui je suis actuellement et ça va bientôt faire 2 ans. Donc, en gros, j'ai fait : relation sérieuse, pas de vie, re-relation sérieuse.

Et, à un moment, pendant cette seconde relation, j'ai eu un passage un peu comme toi, à me dire, "Je l'aime mais, en fait, si on tient -ce qui, d'un côté, serait formidable-, plus personne ne cherchera à me séduire, je ne connaitrai jamais les histoires sans lendemain, etc." Et ça me semblait super bizarre de penser ça car, sincèrement, je l'aime et c'est pas mon genre à moi non plus, les histoires d'une nuit.

Là où j'ai beaucoup de chances, c'est que j'ai un copain très compréhensif. Alors je lui ai simplement dit que si j'étais désagréable, à ce moment-là, c'était parce que je culpabilisais parce que malgré mon amour pour lui, je regrettais de ne pas avoir profité davantage de mon célibat pour faire de nouvelles expériences.

Il a totalement compris et m'a dit, franco : "Je préférais que tu ne le fasses pas mais si, un jour, vraiment ça te frustre trop : vas-y, fais-le ! Si vraiment ça te dit et que tu ne le fais pas, tu seras frustrée, ça ne te mènera à rien"

Et... C'est bête mais mon envie s'est calmée. Dès que j'ai su que je n'étais pas bloquée, retenue, enfermée ou quoi que ce soit, je n'ai plus eu envie de ne plus être en couple et de profiter des joies du célibat.

Après, comme je le disais plus haut, j'ai beaucoup de chance. Je pense qu'il n'y aurait pas beaucoup d'hommes qui diraient ça dans cette situation.

Mais, du coup, je pense que le centre de ton problème est peut-être au même endroit que pour moi : tu as peur de ne pas être libre. Et pas besoin de faire des trucs extrêmes (genre tromper son copain) pour se libérer. Il suffit parfois de se libérer de certaines habitudes nocives que l'on conserve par habitude ou par flemme : ne pas sortir de son côté, etc.
Garance
Prêtresse du Glam
Messages : 1827
Inscription : jeu. juil. 24, 2008 8:16

Re: Premier amour : peut-on s'être connus trop jeunes?

Messagepar Garance » jeu. oct. 17, 2013 21:26

Je suis assez d'accord avec ce qu'a dit Shyrelle : Il ne faut pas faire porter à l'autre la responsabilité de ce que tu ne parviens pas à faire toi-même.
Néanmoins, il se peut que tout simplement tu ne sois plus amoureuse, mais que, comme tu es dépendante affectivement (tu es apparemment angoissée de te retrouver seule), tu recules le moment de la rupture, surtout si tu as vécu des moments forts avec la personne.
LillyTeam
Glam'experte
Messages : 92
Inscription : jeu. sept. 19, 2013 12:54

Re: Premier amour : peut-on s'être connus trop jeunes?

Messagepar LillyTeam » ven. oct. 18, 2013 14:11

J'ai aussi une histoire semblable à la tienne, mais avant mes 7 ans de relation avec mon ex maintenant j'avais aussi eu quelques histoires quand même donc ce n'était pas mon 1er mec... et pourtant je me suis retrouve avec l'homme parfait pendant 7 ans, tout ce dont une fille recherche...et pourtant je l'ai quitté, et je l'ai quitté en faisant le même raisonnement que toi.... "je suis trop jeune, j'ai besoin de vivre, de profiter...etc etc"
du coup je me suis retrouve seule dans mon appartement avec les souvenirs,... j'ai eu et j'ai encore très mal de temps en temps... car je ne sais pas si c'est un coup de tête, une envie de liberté... bref je suis toujours un peu perdue surtout qu'en plus j'ai déjà retrouvé un homme qui m’intéresse vraiment et la situation est merdique et très bordélique... donc j'ai laissé une vie tranquille pénarde, pour la une vie un peu trop mouvementé pour moi... mais je vais reprendre mes esprits, me poser et réfléchir un peu sur toute ma vie!!
Je te conseille de discuter peut-être de ce mal aise avec lui, mais tes réactions et ton comportement me rappel moi et je crois que les signes que tu lances sont plutôt négatif, tu connais la réponse à tes questions au fond de toi ....
sperber
Glam'stagiaire
Messages : 1
Inscription : mar. mai 19, 2015 15:39

Re: Premier amour : peut-on s'être connus trop jeunes?

Messagepar sperber » mar. mai 19, 2015 15:47

Je déterre le sujet mais je suis curieux de la situation actuelle de l'auteur du topic.
Loulou394
Glam'stagiaire
Messages : 1
Inscription : dim. juil. 30, 2017 16:55

Re: Premier amour : peut-on s'être connus trop jeunes?

Messagepar Loulou394 » dim. juil. 30, 2017 17:09

Coucou, je ne sais pas si tu viens encore sur ce forum puisque ce poste remonte un peu mais je viens de tomber dessus en cherchant un peu car je suis dans une situation très semblable à la tienne d'il y'a quelques années :p. J'ai 18 ans et je suis avec mon copain depuis mes 15 ans, je suis extrêmement attachée à lui mais je me reconnais dans beaucoup de choses que tu évoque, je ne me sens pas forcément en phase avec les filles de mon âge qui ne sont pas en couple même si il s'agit de mes meilleures amies.J'aime énormément mon copain, malgré nos dispute, je suis aussi de nature anxieuse avec pas mal de phobies et de crises d'angoisses, pas lui mais je lui en parle beaucoup, avec le récent passage à l'université je me sens un peu perdue dans le monde et il est mon roc :p Je n'ai plus l'envie d'avoir cette vie de célibataire que peuvent avoir les gens autour de moi mais en revanche j'ai fait des bêtises surtout au début de ma relation ( et même plus tard, mais simplement des tendances à flirter) dont je lui ai parlé mais qui continue à me faire énormément culpabiliser. J'aimerais beaucoup savoir si tu es encore avec ton copain et si oui si tu vous avez réussi à ne plus vous poser autant de question ?

Revenir vers « Relations : Amour, amitié, famille »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité