Les choses qui vous énervent

Taralia
Présidente du Glam
Messages : 1323
Inscription : sam. oct. 31, 2009 14:18

Re: Les choses qui vous énervent

Messagepar Taralia » sam. mai 16, 2015 16:44

J'avais été moins regardante que toi et, à l'époque, je me faisais avoir par les greenwasher donc... C'était vraiment pas joli joli.

Je te comprends, pour Facebook !

Pure mauvaise journée aujourd'hui.

Crise migraineuse ce matin donc je n'ai pas pu travailler jusque 10h. Après, ça allait mieux, j'ai juste eu une flemme monstre, je m'en repens maintenant... Je me suis mise au travail seulement à 13h et j'ai ramé. Déjà, je suis crevée, ma migraine n'a rien arrangé puis mon copain est un peu déprimé en ce moment (soucis avec la fac et son stage, notre relation qui est mal partie pour durer, difficultés économiques - et comme c'est un mâle, un vrai, hors de question de se laisser dépanner par maman ou sa copine 8) - , etc.). Forcément, ça m'affecte et ça me ralentit dans mon travail. Comme je suis déjà morte de fatigue, je suis à fleur de peau et lui, compte tenu de ses inquiétudes, etc., démarre au quart de tour. Résultat, on s'est disputés. Non seulement ça m'a pris du temps mais ça me reste sur le cœur et j'ai du mal à avancer, même si on a reconnu qu'on était bêtes de se disputer pour rien et si on s'est réconciliés.

Surtout qu'en ce moment, c'est tous les jours, les disputes pour un rien.

J'en suis même pas à un quart de mon programme... Et mon programme des jours suivants étant très chargé, ce n'est pas dit que je pourrai récupérer.

Et puis il est déprimé et j'essaie de l'aider mais avec tout ce que j'ai à faire, ce n'est pas évident ; et, pendant qu'il était en colère, il a dit que je faisais pire que mieux en voulant bien faire... ça m'a vraiment fait mal. En temps normal, ça m'énerverait mais je m'en remettrais mais crevée comme je suis, j'ai envie d'en pleurer rien que de l'écrire.

En plus, c'est bientôt son anniversaire et je voulais lui offrir une chemise sur mesure. On va aller chez la couturière pour être sûre que les mesures soient bien prises parce que nous et nos mains gauches... Je lui propose d'y aller, pensant le dérider, mais non, c'est trop loin, ça prend du temps, il n'a pas envie, etc. Je comprends toutes ces raisons compte tenu de son état mais, franchement, ça me fatigue. Il est bien gentil à me dire qu'il ne me demande rien mais moi, je ne peux pas me contenter de vivre ma vie pépère en le laissant souffrir dans son coin.

Bref. Typiquement le genre de jour où je me trouve inutile, moche et nulle.

Et j'en ai pire que marre de venir vous enquiquiner à chouiner :twisted:
Avatar de l’utilisateur
Breezy69
Glam'bulleuse
Messages : 240
Inscription : lun. mai 12, 2014 10:11

Re: Les choses qui vous énervent

Messagepar Breezy69 » sam. mai 16, 2015 17:25

@Taralia oh ben ça arrive tu sais, te sens pas mal, ce sujet est fait pour parler des trucs qui nous énervent après tout :D
Ah bah je comprends que ça t ait fait de la peine :- c est normal quand on est a cran ça part en live les disputes (j ai vu ça aujourd hui avec ma famille: ma mère s est énervée contre mon frère qui avait un souci de santé et qui n a toujours pas de carte de sécu parce qu il a tendance a faire traîner les choses et ça a été de pire en pire toute la journée...)
Puis quand on est malade les choses ont l air encore plus noires ! Prends bien soin de toi ça va aller mieux !
Taralia
Présidente du Glam
Messages : 1323
Inscription : sam. oct. 31, 2009 14:18

Re: Les choses qui vous énervent

Messagepar Taralia » sam. mai 16, 2015 20:52

Je sais bien mais ça m'énerve de me plaindre et d'être en mode "chiffon". Normalement, je suis le genre de fille "Une galère ? Je règle ça vite fait et ensuite, je mangerai des bonbons !" :D

Et en ce moment, je me sens vraiment... Oui, comme je disais plus haut, inutile, nulle et moche.

Et je me sens très mal à l'aise à cause d'un truc où, vraiment, je ne me reconnais pas.

Le garçon dont je parlais plus haut, que j'apprécie... Je dois avouer que j'ai un faible pour lui. Et, déjà, rien que ça, ça me fait mal de l'écrire parce que je suis en couple et, normalement, quand je suis en couple, c'est comme si soudainement les autres garçons n'existaient plus. Enfin, je les vois toujours, leur parle toujours, m'entend toujours bien avec eux, mais c'est comme s'ils devenaient "asexu*s". Ils vont directement dans la friend zone, automatiquement, sans que je m'en rende compte. Ou alors, très rarement, il m'arrive d'être attirée par un garçon mais ce n'est que physique et je n'accorde aucune valeur à ce genre de chose donc ça ne m'inquiète pas. Là, j'ai vraiment un faible pour lui. Je ne le trouve pas attirant physiquement (pas repoussant non plus, juste, si j'avais vu une photo de lui au lieu de le voir dans la vraie vie avec les expressions et tout, je n'aurais pas craqué sur lui) mais je le trouve sympa, drôle et même s'il n'est pas mon genre physiquement, je sais que ça ne me stopperait pas si, en le connaissant plus, il s'avérait être aussi chouette qu'il en a l'air.

Sauf que j'ai l'impression de réfléchir "en célibataire".

C'est bizarre parce que je n'ai pas peur d'être célibataire. Si j'avais peur d'être célibataire, je me dirais que c'est parce que je sais que mon couple navigue vers sa fin et que je cherche "le remplaçant" mais il se trouve que je suis une célibataire très heureuse donc je ne comprends pas.

Avoir un faible pour un autre, je trouve que c'est limite tromper (c'est peut-être exagéré mais c'est comme ça que je le ressens), en fait... Mais, malheureusement, je n'ai pas le sentiment d'avoir de l'emprise sur ce phénomène.
Avatar de l’utilisateur
Breezy69
Glam'bulleuse
Messages : 240
Inscription : lun. mai 12, 2014 10:11

Re: Les choses qui vous énervent

Messagepar Breezy69 » sam. mai 16, 2015 23:14

Perso, je ne trouve pas qu'avoir un faible pour qqn, c'est tromper. Parce que même si c'est plus qu'un fantasme, ça reste dans la tête. Et de toute façon on ne peut pas contrôler ses émotions.
Maintenant je comprends que ça te fasse bizarre et que ça te mette mal à l'aise ! Il y a quelques semaines je me suis posée des questions similaires, je me suis demandée comment je réagirais si je rencontrais un gars qui me plaise énormément. Je n'ai jamais été une grande fan de la monogamie, quand elle devient une obligation. Ma relation avec mon copain est un peu spéciale : je l'adore mais je sais qu'on ne se mariera pas ensemble et qu'on n'aura pas beaucoup d'enfants X) Pour l'instant, je me suis dit que tant que j'étais bien avec lui, je resterai avec lui, parce que je n'ai pas envie d'être avec un autre.
C'est pas vraiment un conseil, mais je te dirais d'être indulgente avec toi-même et de voir où tout cela te mène : ta relation avec ton copain et celle avec cette autre garçon. Qui sait, en connaissant mieux ce dernier, il te plaira peut-être moins. Ou tu en tomberas amoureuse. Ne sois pas trop dure avec toi en tout cas, ça arrive ce genre de choses, puis tu es encore très jeune (tu as 23 ans c'est ça ? Quasiment le même âge que moi). On n'est pas censés être fixées pour la vie.
Taralia
Présidente du Glam
Messages : 1323
Inscription : sam. oct. 31, 2009 14:18

Re: Les choses qui vous énervent

Messagepar Taralia » dim. mai 17, 2015 9:30

Merci pour ton message.

J'ai conscience que c'est exagéré de dire que c'est tromper mais c'est comme ça que je le ressens. Hier, je suis passée sur le profil Facebook du garçon en question, il avait changé de photo de profil pour une photo toute simple. En commentaire, des potes le taquinait "Si tu restes célibataire, avec cette photo, c'est qu'il n'y a plus d'espoir dans ce monde". Jusque là, je n'avais aucune certitude qu'il était célibataire (je pensais même qu'il était en couple, je l'ai souvent vu appeler quelqu'un directement en sortant de cours et, pour ma part, dans ce genre de cas, c'est ma mère ou mon copain :lol: ). Je me suis sentie super contente sur le coup. Puis j'ai culpabilisé comme une malade après parce que je trouve ça malsain d'être en couple et d'être toute contente parce qu'un garçon pour lequel on a un faible est célibataire.

Mon copain est dans le même état d'esprit que toi : il m'aime mais il sait qu'il ne restera pas avec moi quand il sera à distance parce que ça sera trop dur à gérer et qu'il ne fera pas sa vie avec moi. ça me fait de la peine car, moi, ça ne me gêne pas de m'imaginer encore dans 10 ans avec lui... Je suis vraiment bien avec lui et je n'aurais rien contre construire avec lui, le temps venu, au contraire !

Après, je dois avouer que je suis assez vieux jeu en dépit de mon jeune âge. Sans être du genre "Tu veux te marier ?" au bout de 3 jours de relation, j'ai du mal à concevoir une relation sans avenir. Je ne critique pas, c'est un choix de vie, en fonction de ses croyances, etc. Mais, pour ma part, je vis très mal ma relation actuelle sans avenir. Et, malgré tout, je veux la vivre car je préfère profiter de ce que l'on a de bien à partager jusqu'au bout.

C'est peut-être bête mais, quand j'entends parler ma grand-mère, qui s'est mariée à 19 ans et qui est restée avec son mari jusqu'à ce que la mort les sépare, de ma cousine à peine plus âgée que moi qui vient de se marier avec celui qui est son copain depuis le lycée, etc., ça me fait rêver.
Je ne dis pas qu'il n'y a pas d'autre "bon" modèle. Par exemple, mes parents sont divorcés. Ma mère a retrouvé un compagnon et, même si ça me fait un pincement au cœur, je suis heureuse parce que je la vois plus épanouie qu'avant. J'étais même agréablement surprise de l'entendre appeler son compagnon "Mon chéri". Avec mon père, ils s'appelaient toujours par leurs prénoms. Donc, parfois, la vie est imprévisible et garde le meilleur pour la fin...
Mais j'avoue que, même si toutes ces histoires heureuses m'émeuvent, celle du "One long love" me font plus rêver.

Et, en même temps, je suis partagée car je suis jeune et je n'ai connu que des relations "longues" (par rapport à mon âge, 2 ans et 3 ans) donc je me demande si, pour changer, je ne préférerais pas ne pas me prendre la tête avec une relation longue et privilégier des rencontres de peu de temps. Après, je pense que le plus simple est de ne pas chercher à trancher et de laisser faire l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
Lheo
Glam'oureuse
Messages : 329
Inscription : jeu. mai 05, 2011 13:11

Re: Les choses qui vous énervent

Messagepar Lheo » dim. mai 17, 2015 14:56

Ce qui m’énerve là, c'est les réactions de beaucoup de gens, médias et politiques vis à vis de l'affaire d'attouchements au collège Montaigne. On a le droit à "c'est la faute des portables/internet et du p*rno, il faut l'interdire au collège" alors qu'en quoi cela réglerait-il le problème ?
Déjà, internet est partout, on va donc pas se mentir les élèves peuvent y avoir accès autrement on est d'accord. La question a se poser par contre c'est qu'elle est l'image et le statut de la femme dans ses vidéos. ET au delà des vidéos. Parce que même quand internet était peu accessible, les garçons jouaient déjà à soulever les jupes des filles à l'école, donc ça ne date pas d'hier.
Et il y a tout les gens, qui pensent que c'est juste totalement normal de "jouer" à touche-pipi à cet âge, mais non, un attouchement reste un attouchement enfant comme adulte.

Qu'on explique aux enfants (et tellement d'adultes en auraient bien besoin aussi) que les seins, fesses, et s*xes des filles ne sont pas des jouets, qu'on leur explique aussi ce que sont les respect et le consentement. Parce que non ce n'est pas normal de soulever les jupes des filles dans les cours de récréation.
I'm the fury in your bed
I'm the ghost in the back of your head
Taralia
Présidente du Glam
Messages : 1323
Inscription : sam. oct. 31, 2009 14:18

Re: Les choses qui vous énervent

Messagepar Taralia » dim. mai 17, 2015 16:23

D'accord avec toi.

Peut-être est-ce ici que j'avais découvert l'article mais, dans le doute, je le (re?)partage sur le thème du consentement : http://egalitariste.tumblr.com/post/113602978649/comme-une-tasse-de-the-le-consentement-cest-pas
Avatar de l’utilisateur
Stilettoholic
Prêtresse du Glam
Messages : 2697
Inscription : ven. janv. 28, 2011 13:34

Re: Les choses qui vous énervent

Messagepar Stilettoholic » dim. mai 17, 2015 19:25

Je te rejoins complètement Lheo. Il y a un article sur Madmoizelle qui résume bien le problème posé par cette "polémique" qui fleure bon la culture du viol.

Cette histoire fait remonter en moi des souvenirs très déplaisants de mon ex qui me racontait, à l'époque où on était ensemble, qu'à l'école (primaire je crois) avec ses copains ils jouaient à "violer les filles dans les toilettes", et que c'était super rigolo, hahaha. L'ex en question aura 45 ans cette année, donc autant vous dire qu'à l'époque où il s'adonnait à ces charmantes pratiques il n'avait ni téléphone portable, ni Internet, même pas une passoire pour essayer de regarder Canal en crypté le premier samedi du mois. Donc le porno et les nouvelles technologies ont bon dos.
C'est le même homme avec lequel j'ai subi des années de viols conjugaux et d'abus psychologiques à base de "la femme doit être soumise à son homme", "tu doit être disponible à tout moment", "sois docile", "il faudrait que tu fasses la vaisselle en string pour que je puisse arriver à tout moment et te prendre comme je veux", et j'en passe.
Donc évidemment, autant vous dire que jamais un type comme ça ne sera capable de comprendre à quel point ses "jeux d'enfants" étaient écœurants et inacceptables. Je ne suis même pas sûre qu'il verrait le problème si notre fille subissait ce genre d'abus à l'école.
Ma hantise aujourd'hui, c'est justement que ma fille croise dans sa vie des mecs qui sont sur le même modèle que son père. Il est absolument fondamental de saisir chaque occasion de remettre en cause la culture du viol et de soulever la question du consentement.

Désolée pour le pavé, depuis le début de cette histoire je ressasse ces mauvais souvenirs sans avoir eu de réelle possibilité d'en parler, alors que j'en avais besoin...
Avatar de l’utilisateur
Lheo
Glam'oureuse
Messages : 329
Inscription : jeu. mai 05, 2011 13:11

Re: Les choses qui vous énervent

Messagepar Lheo » dim. mai 17, 2015 20:23

@Taralia Il est pas mal cet article, c'est vrai que prendre les choses sous un nouvel angle peut faire réfléchir, donc avec le coup de la tasse de thé ça devient tout de suite absurde et peut rappeler à certains qu'on ne force pas qui que ce soit à faire des choses dont il n'a pas envie. Et pour le coup c'est tellement simple comme façon de réfléchir qu'on pourrait totalement l'expliquer de cette manière à des enfants.

@Stilettoholic Ah j'ai lu cet article juste après mon post justement. Et ça m'a un peu redonné foi en l'humanité que de voir un article qui remettait les choses à leur place au lieu de rejeter la faute sur les nouvelles technologies ou dire que c'est des enfants donc c'est normal.

Stilettoholic a écrit :Cette histoire fait remonter en moi des souvenirs très déplaisants de mon ex qui me racontait, à l'époque où on était ensemble, qu'à l'école (primaire je crois) avec ses copains ils jouaient à "violer les filles dans les toilettes", et que c'était super rigolo, hahaha. L'ex en question aura 45 ans cette année, donc autant vous dire qu'à l'époque où il s'adonnait à ces charmantes pratiques il n'avait ni téléphone portable, ni Internet, même pas une passoire pour essayer de regarder Canal en crypté le premier samedi du mois. Donc le porno et les nouvelles technologies ont bon dos.


Ce qui est dingue c'est que beaucoup considèrent cette affaire comme un cas isolé, alors que c'est vraiment trop courant ce genre de choses à l'école ou même au collège. Comme ton ex, les gamins trouvent ça drôle, et les filles n'osent pas forcément répliquer ou en parler, parce beaucoup allient ces pratiques à une découverte enfantine de la sexualité et donc considèrent ça comme normal.
En tant que fille, lorsque j'étais au collège par exemple, jamais je n'aurais osé touché les fesses, les cuisses, ou le s*xe d'un de mes camarades, de mêmes pour mes amies. Et pourtant venant des garçons c'était régulier que mes copines se fassent peloter, ou tripoter sans aucun consentement. C'était devenu banal. Et personne n'est là pour expliquer aux enfants que le corps des filles/ femmes n'est pas un objet public. Je me rappelle d'une amie avec une poitrine généreuse, subissait des attouchements sans arrêt et a force ne disait plus rien, elle en était blasée et avait fini par trouver ça normal elle aussi puisque personne n'était la pour lui dire l'inverse.

Le sexisme fait des ravages, même chez les femmes, et pour que des enfants de primaires rient de "violer les filles dans les toilettes" il faut peut être commencer à se poser de sérieuses questions quant au fonctionnement de notre société. Et pour que les politiques et les médias ne voient pas le problème (qui je trouve se voit comme le nez au milieu de la figure) c'est grave. Et je rebondis également sur tes propos pour appuyer le fait qu'on ne parle pas assez des viols conjugaux et du sexisme quotidien (même si plus qu'avant).


En tout cas tu as du être vraiment courageuse pour faire face à une telle attitude, je sais que ça peut être totalement destructeur et c'est super que tu ne sois plus avec lui. Si c'est pas indiscret ça a duré combien de temps ?

Je comprends que tu ai peur pour ta fille, mais au moins avec une mère comme toi, elle doit pourvoir comprendre que les attitudes de ces hommes là ne sont pas normales et s'en défendre en conséquence.

J'arrive mais tellement pas à comprendre comment on peut se permettre d'écraser et soumettre la femme, sous prétexte que justement c'est une femme. Au nom de quoi peut on se considérer comme au dessus des autres à se point ?!
I'm the fury in your bed
I'm the ghost in the back of your head
Avatar de l’utilisateur
Stilettoholic
Prêtresse du Glam
Messages : 2697
Inscription : ven. janv. 28, 2011 13:34

Re: Les choses qui vous énervent

Messagepar Stilettoholic » dim. mai 17, 2015 20:39

On est resté un peu moins de 3 ans ensemble, je suis partie quand la petite avait 6 mois, parce qu'il est passé à l'"étape supérieure" (lever la main sur moi).
Je ne trouve pas que c'était courageux de rester avec lui, au contraire j'étais lâche, j'avais tellement peu d'estime pour moi et tellement peur de me retrouver seule que je préférais encore rester avec lui en subissant ce genre de choses. Avec le recul, je me rends compte que c'était une aberration totale, mais à l'époque j'étais complètement sous son emprise.

J'arrive mais tellement pas à comprendre comment on peut se permettre d'écraser et soumettre la femme, sous prétexte que justement c'est une femme. Au nom de quoi peut on se considérer comme au dessus des autres à se point ?!


Très bonne question. La société joue là-dessus, c'est indéniable, et combiné à certains caractères, c'est juste l'horreur.
Misslifetrip
Messagère du Glam
Messages : 514
Inscription : lun. août 18, 2014 16:29

Re: Les choses qui vous énervent

Messagepar Misslifetrip » dim. mai 17, 2015 21:27

Lheo a écrit : Je me rappelle d'une amie avec une poitrine généreuse, subissait des attouchements sans arrêt et a force ne disait plus rien, elle en était blasée et avait fini par trouver ça normal elle aussi puisque personne n'était la pour lui dire l'inverse.

Après une puberté précoce, je faisais du bonnet D en sixième et j'ai évidemment vécu les tentatives plus ou moins ratées de pelotage. Et le jour où un de mes camarades s'est mangé un poing parce qu'il m'avait tripotée mes camarades de classe m'ont trouvée folle, donc je comprends ce que tu veux dire.

Stileto, je suis totalement abasourdie par ce que je lis. Tu as été courageuse de partir, je t'envoie plein de bisous.
Avatar de l’utilisateur
Stilettoholic
Prêtresse du Glam
Messages : 2697
Inscription : ven. janv. 28, 2011 13:34

Re: Les choses qui vous énervent

Messagepar Stilettoholic » dim. mai 17, 2015 21:44

C'est gentil, merci. Ca reste un sujet totalement tabou alors que si on arrivait davantage à parler du viol conjugal et des abus qui vont avec, ce serait une grande avancée pour le combattre. Il y a encore tellement de personnes (hommes et femmes) qui cautionnent la notion de "devoir conjugal" et qui considèrent que quand on est marié/en couple on "doit" du s*** à son conjoint...
Je parlais il y a 15 jours avec une amie dont le couple bat de l'aile, elle me disait qu'après son accouchement (elle attend son 2ème) elle se "forcerait" à recommencer à coucher à nouveau avec son mari... Elle n'envisageait pas d'autre solution pour qu'ils retrouvent une sexualité régulière. J'étais sur le cul.

J'ai la "chance" de ne pas avoir été trop tripotée au collège, mais j'ai quand même le souvenir d'une ou deux fois où la main d'un garçon inconnu est venue me palper l'entrejambe au détour d'un escalier... Brrr.
Misslifetrip
Messagère du Glam
Messages : 514
Inscription : lun. août 18, 2014 16:29

Re: Les choses qui vous énervent

Messagepar Misslifetrip » dim. mai 17, 2015 22:59

Stilettoholic a écrit :C'est gentil, merci. Ca reste un sujet totalement tabou alors que si on arrivait davantage à parler du viol conjugal et des abus qui vont avec, ce serait une grande avancée pour le combattre. Il y a encore tellement de personnes (hommes et femmes) qui cautionnent la notion de "devoir conjugal" et qui considèrent que quand on est marié/en couple on "doit" du s*** à son conjoint...


En parler déjà c'est très bien. Déjà que tu oses en parler sur ce forum, c'est bien: ça peut aider une personne qui te lira à comprendre que non, ça n'est pas normal.


J'ai la "chance" de ne pas avoir été trop tripotée au collège, mais j'ai quand même le souvenir d'une ou deux fois où la main d'un garçon inconnu est venue me palper l'entrejambe au détour d'un escalier... Brrr.

C'est fou comme ça nous marque.
Avatar de l’utilisateur
Dakota.
Grande Prêtresse du Glam
Messages : 3643
Inscription : mar. août 04, 2009 12:22
Localisation : London

Re: Les choses qui vous énervent

Messagepar Dakota. » lun. mai 18, 2015 6:29

Tous les mecs regardent/regarderont/ont regardé du porno. Est ce que tous les mecs commettent des attouchements ? ... Perso quand j'étais au collège (2001-2005), les mains au cul étaient très courantes, et vers 13 ans, les mecs "jouaient" a deviner qui portait des strings qui qui portait des culottes, puis essayaient de tirer le string des filles (la mode des taille basse à l'époque n'aidait pas - mais je dis pas que c'est la faute de cette mode hein! ça rendait juste le tirage de string plus facile). Moi au collège je passais pour une folle gothique anorexique donc ça va j'ai eu la "chance" de ne pas interesser les mecs sexuellement parlant. :evil:
REAL EYES REALISE REAL LIES;
Avatar de l’utilisateur
Stilettoholic
Prêtresse du Glam
Messages : 2697
Inscription : ven. janv. 28, 2011 13:34

Re: Les choses qui vous énervent

Messagepar Stilettoholic » lun. mai 18, 2015 7:37

Misslifetrip a écrit :Déjà que tu oses en parler sur ce forum, c'est bien: ça peut aider une personne qui te lira à comprendre que non, ça n'est pas normal.


C'est tout à fait ça. Malheureusement, je doute être la seule sur le forum à avoir une telle expérience (même s'il faut reconnaître que dans le genre, mon ex est particulièrement gratiné.)

Un viol, ce n'est pas forcément le mec qui te plaque sur le lit contre ta volonté. Ca peut être beaucoup plus insidieux, fondé sur des pressions implicites, du chantage affectif...
Il y a une phrase de Nicole-Claude Mathieu que j'ai découverte assez récemment et qui s'applique tout -fait à mon cas : "céder n'est pas consentir".
Taralia
Présidente du Glam
Messages : 1323
Inscription : sam. oct. 31, 2009 14:18

Re: Les choses qui vous énervent

Messagepar Taralia » lun. mai 18, 2015 9:47

@Stilettoholic : C'est courageux de ta part d'en parler ici ! ça peut aider à faire changer les choses.

Merci pour le lien vers l'article. Je n'ai pas encore tout fini parce que je lis les annexes aussi, et les annexes des annexes mais je trouve le sujet très bien traité.

@Lheo : Oui, c'est pour ça que j'adore cet article ! En tombant dessus, j'étais assez dubitative "Mais c'est quoi, cette invention, encore ?" et, en fait, c'est pas bête du tout comme façon de tourner les choses !

Et, comme toi, j'ai aimé le côté "On peut l'utiliser avec les enfants". Je devrais faire des interventions dans les collèges en éducations sex*elle l'an prochain, je pense prendre cet article comme support.

Je me rappelle, quand j'étais au collège, on avait des cours sur la contraception et l'attitude des garçons était... Equivoque.

En parlant de pelotage, ce qui me choque, c'est effectivement que c'est "normal". Je me rappelle d'un jour d'été où je marchais dans la rue et je croise un type. Il tend le bras comme pour s'étirer, bon, je fais pas gaffe. Et, quand j'arrive à son niveau, je fais un geste pour l'éviter (il avait toujours le bras tendu) et il se redécale pour moi... Pour m'empoigner le sein le plus proche. Mais vraiment, empoigner. :shock: Je pique une crise et... Comme à chaque fois, les passants me regardent comme si j'étais l'élément perturbateur.

Pareil, l'autre jour, je sors mon chien vers 3h, en rentrant de soirée, donc en jupe-talons-maquillée (ce qui, à écouter beaucoup, "Explique que je me fasse embêter"... Je suis plutôt de l'avis des britanniques : "It's a dress, not a yes"), un type alcoolisé me traite de petite p*te, commence à essayer de me faire un câlin, etc. Il y avait du monde dans la rue, personne n'a réagi, n'est resté pour voir si ça ne dégénérait pas, etc. Il m'a attrapé au poignet gauche, il s'est pris une droite de l'autre main (merci mon chien d'avoir du rappel, me permettant dans ce genre de cas de lâcher la laisse pour "régler la situation") et là... J'ai vu deux couples, de l'autre côté de la rue, qui ne s'étaient pas arrêtés jusque là, s'arrêter et faire une tête choquée. Je me fais emm*rder, normal ; je me défends, pas normal ? C'est quoi le délire ? Le coup a surpris le type qui m'a lâché et l'a rendu le mec fou de rage et il allait taper à son tour, je suis restée campée sur mes positions et je lui ai dit froidement que s'il ne faisait qu'essayer, je lui ferais regretter. Je ne sais pas d'où s'est sorti, un shoot d'adrénaline, je pense. Il m'a prise au sérieux et s'est barré. Mais si ça n'avait pas été le cas, bah... J'aurais peut-être été tabassée devant des gens qui auraient juste tourné la tête en passant.

ça m'est déjà arrivé de voir ce genre de scène... Et, du haut de mon 1m70 avec talons et de mes 50 kg et des poussières, c'est moi la seule qui réagit...

@Dakota. : J'avais complètement oublié cette mode du "Devinons qui porte un string et qui porte une culotte et tirons les strings" mais j'ai connu aussi. Perso, je portais des culottes "de grand-mère" (genre des Petit Bateau, des culottes avec des fleurs, etc.), certains garçons m'appelaient "Miss cul*tte pourrave". A l'époque, je ne disais rien mais j'ai commencé à porter des tailles hautes pour qu'on ne voit plus mes sous-vêtements. A posteriori, je regrette et me dit que j'aurais du les appeler "M. J'en ai une petite". :lol:
Avatar de l’utilisateur
Choco Marj
Messagère du Glam
Messages : 529
Inscription : mer. août 27, 2008 15:19
Localisation : Allemagne

Re: Les choses qui vous énervent

Messagepar Choco Marj » lun. mai 18, 2015 10:34

Stilettoholic a écrit : C'est tout à fait ça. Malheureusement, je doute être la seule sur le forum à avoir une telle expérience (même s'il faut reconnaître que dans le genre, mon ex est particulièrement gratiné.)

Un viol, ce n'est pas forcément le mec qui te plaque sur le lit contre ta volonté. Ca peut être beaucoup plus insidieux, fondé sur des pressions implicites, du chantage affectif...
Il y a une phrase de Nicole-Claude Mathieu que j'ai découverte assez récemment et qui s'applique tout -fait à mon cas : "céder n'est pas consentir".


C'est ça le plus difficile pour moi. Je n'en parle jamais parce que les rares personnes à qui j'ai essayé de me confier m'ont fait comprendre que si je l'avais laissé faire alors j'étais d'accord.
Dernièrement j'ai eu une conversation particulièrement pénible avec ma grand-mère qui était inquiète que mes sœurs (18 et 29 ans) rentrent en voiture seules un soir (par l'autoroute), parce que "c'est des filles" et "avec tous ces pervers dehors" ... je lui ai rappelé que beaucoup de viols (la plupart ?) sont commis par des connaissances voire des proches, elle a rigolé "ah non c'est pas possible, c'est toujours des détraqués". Je ne veux pas lui raconter, de toute façon elle me dirait sûrement que si j'étais en couple avec ça compte pas. C'est vraiment dur d'entendre ce genre de truc, surtout venant de proches, et de femmes ...

La phrase de Nicole-Claude Mathieu est tout à fait juste, il faudrait le rappeler aux crétins qui pensent que "non" c'est juste une étape avant "oui".
Avatar de l’utilisateur
Lheo
Glam'oureuse
Messages : 329
Inscription : jeu. mai 05, 2011 13:11

Re: Les choses qui vous énervent

Messagepar Lheo » lun. mai 18, 2015 11:02

Stilettoholic a écrit :Je ne trouve pas que c'était courageux de rester avec lui, au contraire j'étais lâche, j'avais tellement peu d'estime pour moi et tellement peur de me retrouver seule que je préférais encore rester avec lui en subissant ce genre de choses. Avec le recul, je me rends compte que c'était une aberration totale, mais à l'époque j'étais complètement sous son emprise.


Ce que je veux dire par courageuse, c'est qu'en étant sous son emprise c'est très dur de s'en sortir et que finalement tu as réussis. Mon père est un pervers narcissique, et ma mère a aussi du subir des viols conjuguaux, du sexisme, de la violence verbale et du rabaissement quotidien. Donc je sais combien ça peut être difficile de vivre avec.
Un jour elle a eu un déclic, et a compris que ce n'était pas vivable, surtout pour nous, ses enfants mais pour elle aussi. Elle a donc divorcé et nous a élevé seule, elle a réussis à relever la tête et a se reconstruire, même si elle en garde des séquelles. Aujourd'hui c'est grâce à elle que j'ai ouvert les yeux sur le sexisme, et je la remercie de m'avoir éduqué de belles valeurs. Tu sais, j'admire les femmes comme elle, et comme toi, car beaucoup ne sont pas capable de partir.

Cette notion de "devoir conjugual" me donne envie de vomir, mais c'est tellement ancré chez les gens. L'autre jour, une amie m'appelle et me raconte un peu sa vie amoureuse, ça va pas trop avec son copain et elle se force carrément a coucher avec. Elle me racontait que la dernière fois que ça c'était passé elle était en train de pleurer mais que lui ne l'avait pas remarqué. J'était hors de moi.

J'ai de la chance également de pas avoir été trop tripoté non plus au collège, j'étais maigre, grande et surtout j'avais pas mal de répartie et une attitude assez hautaine (chose que j'ai toujours et que je déteste mais bon ça fait partie de moi) donc je pense que je faisais un peu peur à certains. Mais effectivement je voyais mes copines se faire toucher tout les jours.

Taralia a écrit :@Stilettoholic :
Pareil, l'autre jour, je sors mon chien vers 3h, en rentrant de soirée, donc en jupe-talons-maquillée (ce qui, à écouter beaucoup, "Explique que je me fasse embêter"... Je suis plutôt de l'avis des britanniques : "It's a dress, not a yes")


De ce côté la les british ont vraiment une longueur d'avance. J'aimerais bien pouvoir sortir habillée comme j'en ai envie sans devoir me soucier des regards, ou des remarques. Ça m'arrive régulièrement de me dire, "Non je vais pas mettre cette jupe ou ces talons parce qu'on va ENCORE me faire chier, et la j'ai pas le moral pour faire face à ça" Du coup je sors en jean, basket, pull moche, je me sens ni jolie ni féminine et ça n’empêche même pas les remarques... Bref, même si j'aime être une femme, quelque fois c'est pesant au quotidien.

EDIT : Je viens de trouver l'article sur le consentement/ tasse de thé, en vidéo (et en anglais) : https://youtu.be/oQbei5JGiT8
Dernière édition par Lheo le lun. mai 18, 2015 14:43, édité 1 fois.
I'm the fury in your bed
I'm the ghost in the back of your head
Avatar de l’utilisateur
sodapop
Papesse du Glam
Messages : 6614
Inscription : jeu. déc. 25, 2008 10:30
Localisation : Dijon

Re: Les choses qui vous énervent

Messagepar sodapop » lun. mai 18, 2015 11:53

au collège, c'est vrai que c'était insupportable. Ca arrivait très souvent que moi ou mes copines nous prenions des mains aux fesses. Idem on pouvait pas mettre de jupe sans qu'on nous la soulève. résultat plus aucune fille ne mettait des justes jusqu'au lycée.
sauvez des animaux en quelques clics
mon ebay sac nat& nin, sac asos, parka zara MAJ 02/02/2014
chatrane
Présidente du Glam
Messages : 1730
Inscription : mar. août 16, 2011 9:05

Re: Les choses qui vous énervent

Messagepar chatrane » lun. mai 18, 2015 14:43

et une fois sorti du système scolaire ça continue ce sexisme et le harcèlement.
Je subis ça a mon travail. Remarques quotidienne sur mes formes, mains aux fesses ou à la poitrine questions sur ma vie se X Uelle.. de la part de mon chef devant mes collègues qui rigolent.. je ne vais à mon travail qu'en habits neutres pour justement éviter ça mais ça suffit pas..
c'est délicat car je ne sais comment réagir. Après mon beau père,après mon médecin. . Je commence à être mal.
C'est dingue de voir qu'on a toutes subie

Revenir vers « Salon de thé »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité