L'Education nationale

Avatar de l’utilisateur
LallaRookh
Papesse du Glam
Messages : 5108
Inscription : mer. juil. 25, 2007 17:23
Localisation : 95 - 28 ans

Re: L'Education nationale

Messagepar LallaRookh » mar. févr. 19, 2013 11:44

En anglais je pense qu'on est pas mal aussi niveau quantité de boulot ;) Bon après perso depuis que je suis prof, je refais TOUS mes cours chaque année, je suis jamais complètement satisfaite et j'aime pas refaire la même chose.

Par contre quand je vois mon copain (prof de maths), ben pour lui tout est prêt depuis bien longtemps… Il change juste les nombres dans les interros (ste gros cliché :mrgreen: ).
Avatar de l’utilisateur
Swingin
Papesse du Glam
Messages : 4858
Inscription : ven. juil. 23, 2010 17:36
Contact :

Re: L'Education nationale

Messagepar Swingin » mar. févr. 19, 2013 11:55

Avec le français, c'est les rédacs qui m'ont l'air bien relou.
Mon copain a quatre classes, lorsqu'il donne des rédacs il a vite fait de se retrouver avec 80 copies en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Bon ça reste des rédacs raisonnables en taille, mais entre aller à la pêche aux fautes et comprendre le sens !


Sinon hier je discutais avec une nana qui "subit" la réforme Capes, et comme Mikado je suis scandalisée du passage au Capes en deux années.
Sans compter que désormais ils n'amassent plus du tout (ou si peu) de connaissance théorique ; il n'y a même plus de programme en littérature. :shock:
Avatar de l’utilisateur
allesklar
Papesse du Glam
Messages : 4841
Inscription : dim. avr. 12, 2009 10:36
Contact :

Re: L'Education nationale

Messagepar allesklar » mar. févr. 19, 2013 13:54

Pour ce qui est du boulot je dirais qu'en Histoire géo c'est pas mal... 3 matières, des programmes de fous (programme de 1e S notamment, suite à la réforme et au passage du bac d'HG en première, soit un an pour faire l'ancien programme de 1e terminale) .

Et pour la réforme du CAPES, on ne sait pas à quel sauce on va être mangé. Déjà, cette année avec l'ajout de la session d'écrits de juin qui vient s'ajouter à l'oral pour les admissibles, bonjour la galère. Et pour post 2014, flou total. S'il faut passer l'oral un an après l'écrit, soit comme tu dis Swingin 2 ans en tout, vous voyez le tableau... et en cas d'échec n'en parlons pas.
Tout ça pour un concours en total décalage avec la réalité des classes... on exige d'un candidat d'être un singe savant mais qui pourra se trouver totalement démuni face à une classe et à la pédagogie.
Mon vide dressing

Dedicated follower of fashion!
Avatar de l’utilisateur
edna_buxton
Grande Prêtresse du Glam
Messages : 3507
Inscription : mer. nov. 16, 2011 11:30
Contact :

Re: L'Education nationale

Messagepar edna_buxton » mar. févr. 19, 2013 15:08

Je suis en plein dans la réforme !....

Je suis en M2 HG enseignement, je suis actuellement en SOPA (stage d'observation et de pratique accompagnée) pour 6 semaines en collège.

Mon profil est un peu atypique, car j'ai repris mes études après une longue interruption en septembre suite à une reconversion (je viens d'avoir 40 ans :-| ), n'étant pas prête à passer les écrits en novembre 2012, je vais donc passer les écrits en juin 2013(Capes bis) qui n'est une anticipation des écrits initialement prévus en novembre 2013.

Si je suis admissible à ces écrits et même si je n'obtiens pas mon M2 intégralement, je serai contractuelle 6h (payée 9h)avec aménagement pour mes cours de M2 et formation dans les EPLE (ex IUFM)... A savoir, dans mon académie nous avons déjà quelques cours au niveau de l'évaluation, les cours (trace écrite etc.)etc. le savoir-être étant quant à lui plus travaillé pendant ce stage (le mien a été hyper formateur !).
En outre, on doit valider le C2I2E (selon moi cette certification est une usine à gaz !) et un cles2 en langue vivante (pas obligatoire si on obtient la moyenne en LV de M2). Et je passe les oraux en juin 2014, et si je suis (enfin admisse), je commence mon année de stage en sept. 2014 !

Que je sois admissible en juin 2013 ou pas, je passe de nouveaux écrits en mars 2014, pour lesquels les oraux sont prévus également en juin 2014 (donc 2 sessions d'oraux en juin 2014 pour mettre toutes les chances de mon côté, par exemple !) Là aussi une véritable usine à gaz en cas de doublons admis ?!.

Voilà, actuellement où nous en sommes...

Quant au partage des cours, et bien c'est simple.
D'un côté, j'ai un tuteur plutôt sympa et ouvert, qui va me filer bon nombre de ses cours et au niveau de la promo, nos cours étant pas mal basés sur les échanges (par exemple, comme je suis en formation continue et obligée d'assister à tous les cours et que je note énormément de choses en générale en plus sur mon ordi, je passe mes cours à bon nombre d'étudiants), on se file entre nous pas mal d'informations et de documents... J'ai sympathisé aussi avec des contractuelles qui passent en interne (dossier RAEP) à qui j'ai donné pas mal de fiches et qui ont déjà pas mal de cours.
Ben le donnant-donnant fonctionne ici vraiment bien (est-ce la région ? la discipline ? l'attitude ? Je ne sais pas... mais l'échange de cours n'est pas "tabou" !) et l'on sait pertinemment que préparer des cours en Hist-Geo et EC c'est un boulot monstre, nous sommes donc assez solidaires pour la plupart ;)

... bon, ce n'est pas tout ça, mais j'ai un rapport de stage à mettre en forme et une évaluation à corriger .... ;)
Avatar de l’utilisateur
allesklar
Papesse du Glam
Messages : 4841
Inscription : dim. avr. 12, 2009 10:36
Contact :

Re: L'Education nationale

Messagepar allesklar » mar. févr. 19, 2013 15:25

Bon, on est dans la même situation, sauf que j'ai eu mes écrits 2012 , mais comme j'ai dit je passe aussi l'écrit de juin (capes bis). Les premières dates d'oral (à Chalons en Champagne) sont sensées tomber... le lendemain de l'écrit, passé dans nos académies... Mais bien sur ^^. Croisons les doigts pour le tirage au sort! Sinon l’enchaînement risque de faire mal. On se demande s'ils réfléchissent.
Mon vide dressing

Dedicated follower of fashion!
Avatar de l’utilisateur
edna_buxton
Grande Prêtresse du Glam
Messages : 3507
Inscription : mer. nov. 16, 2011 11:30
Contact :

Re: L'Education nationale

Messagepar edna_buxton » mar. févr. 19, 2013 15:31

@allesklar
Normalement, les dates ne se chevauchent pas :) mais effectivement, elles peuvent se suivre de très près !!! Ici, on est pas loin de Chalons (1h30 en voiture), mais pour ceux qui viennent de plus loin, ça risque d'être un véritable casse tête selon les ordres de passage !!
une bonne partie de ma promo en est au même point, ils sont admissibles à l'oral et repassent les écrits en juin ;)
Je te souhaite bon courage et succès Allesklar !
Avatar de l’utilisateur
allesklar
Papesse du Glam
Messages : 4841
Inscription : dim. avr. 12, 2009 10:36
Contact :

Re: L'Education nationale

Messagepar allesklar » mar. févr. 19, 2013 16:03

Merci!
Nous on est dans l'académie de Nantes, à 2h en voiture, donc Chalons c'est un peu le bout du monde, sans train direct, oh joie :mrgreen:!
Mon vide dressing

Dedicated follower of fashion!
Avatar de l’utilisateur
Abricote
Prêtresse du Glam
Messages : 3009
Inscription : dim. juil. 20, 2008 10:27

Re: L'Education nationale

Messagepar Abricote » mar. févr. 19, 2013 18:05

Déjà que je me plaignais y'a deux ans, je vois que c'est de pire en pire...Je vous envoie beaucoup de courage les filles !
Nous c'était plutôt "préparer l'oral" avant les résultats de l'écrits, sans savoir si on est admissible ou pas c'est difficile...
Avatar de l’utilisateur
DaLeah
Papesse du Glam
Messages : 5560
Inscription : sam. févr. 25, 2012 19:25

Re: L'Education nationale

Messagepar DaLeah » mar. févr. 19, 2013 21:22

edna_buxton a écrit :Je suis en plein dans la réforme !....

Je suis en M2 HG enseignement, je suis actuellement en SOPA (stage d'observation et de pratique accompagnée) pour 6 semaines en collège.
Si je suis admissible à ces écrits et même si je n'obtiens pas mon M2 intégralement, je serai contractuelle 6h (payée 9h)avec aménagement pour mes cours de M2 et formation dans les EPLE (ex IUFM)...


En cette période de répartition de la DHG (dotation horaire globale) la chef a accepté de prendre un BMP de 6 heures qui tout comme toi doit valider son M2, préparer son Capes et préparer ses cours sachant que mon établissement est dans une zep youhou!

Nous avons évidemment accepté une collègue et moi de prendre chacune 3 heures sup', ça tombe bien j'en voulais et ainsi éviter la catastrophe au bmp...


Cimer l'éduc' nat' d'envoyer des étudiants fraîchement sortis de l'iufm au casse pipe. 8)
Avatar de l’utilisateur
lilibelle
PDGère du glam
Messages : 690
Inscription : jeu. sept. 13, 2012 23:27

Re: L'Education nationale

Messagepar lilibelle » jeu. févr. 28, 2013 16:20

Swingin a écrit :Ta dernière phrase est une généralisation douteuse qui relève pas forcément tes propos précédents ;)


je réponds un peu tard.

D'un point de vue sociologique, d'un point de vue comparatif, je pense que ma phrase est justifiée.

Au Japon, par exemple, ne pas travailler est un déshonneur. Etre dans la passivité est un déshonneur.

Proportionnellement, il y a beaucoup plus de personnes passives en France, qui critiquent sans s'investir qu'au Japon.

Je ne prétends pas que "le français est un glandeur" "le japonais un bosseur" et "l'américain un obèse".

Je pense simplement qu'il y a des réalités sociologiques, des différences de culture qu'on ne peut pas nier.
Olf
Glam'bulleuse
Messages : 270
Inscription : sam. nov. 06, 2010 15:43

Re: L'Education nationale

Messagepar Olf » jeu. févr. 28, 2013 18:19

Et vous pensez quoi de la réforme des rythmes scolaires?
Avatar de l’utilisateur
DaLeah
Papesse du Glam
Messages : 5560
Inscription : sam. févr. 25, 2012 19:25

Re: L'Education nationale

Messagepar DaLeah » jeu. févr. 28, 2013 18:19

lilibelle a écrit :
Je pense simplement qu'il y a des réalités sociologiques, des différences de culture qu'on ne peut pas nier.



Il y a surtout une différence économique, du taff, je crois qu'il y en a tout de même plus au Japon...même si le crise frappe tout le monde.
Avatar de l’utilisateur
Mikado
Prêtresse du Glam
Messages : 1909
Inscription : mar. févr. 10, 2009 8:42

Re: L'Education nationale

Messagepar Mikado » jeu. févr. 28, 2013 19:28

Une question me taraude : sachant que dorénavant le concours se passera en 2 ans, quelqu'un d'admissible mais de non admis devra repasser les épreuves sur deux ans ????
Avatar de l’utilisateur
Aleeks
Papesse du Glam
Messages : 4607
Inscription : mar. sept. 01, 2009 14:41

Re: L'Education nationale

Messagepar Aleeks » jeu. févr. 28, 2013 19:50

Haaaa l'éducation nationale.
En ce moment la réforme des rythmes me touche pleinement parce que => je dois mettre en place cette réforme à l'échelle de la communauté de communes (le périscolaire et le transport sont communautaires donc il faut s'accorder). Et bien j'en dis que c'est beaucoup de foin pour rien, tout est bien souvent déjà mis en place et finalement assez flexible. Donc quand j'étends dire "nianiania les communes vont en faire les frais" => bof.



Je suis toujours attérée de toutes les contestations dés qu'on touche à un cheveu de l'EN. Personne n'est jamais d'accord avec rien + manifs + syndicats ultras réacs + tout mon entourage et les membres de ma famille enseignants qui râlent. Et même si ça va dans le sens des professeurs, il y a toujours un syndicats pour dire "on est que moyennement satisfaits blablabla". Et forcément ça fait les choux gras des médias.
Alors si aujourd'hui on se demande d'où provient le manque d'attrait pour le métier de prof, je pense qu'il est là. J'avais imaginé faire professeur de langue mais ça m'a totalement dégoûtée.

Quand j'entends tous ceux qui râlent par rapport au salaire => beh 2100€ brut / mois pour un professeur certifié moi je trouve ça franchement pas mal du tout (ça fait 1800€ net il me semble !). Je suis dans la territoriale et bien pour mon 1er salaire j'étais fort loin de gagner ça (pourtant en cat A et avec bac+5), et si j'avais travaillé dans le secteur privé je n'aurais pas forcément gagné ça non plus. A l'heure où le Smic est la norme pour un bon nombre de salariés, je trouve ça totalement indécent de se plaindre par rapport au salaire. Et puis bon, le salaire est "transparent", on le connait quand on s'engage dans les études => sinon on choisit autre chose.



En tant qu'élève, j'étais très peu satisfaite de l'enseignement dont j'ai pu bénéficier dans le public. Ma scolarité (j'étais pourtant très bonne élève) s'est très mal passée => très grand nivellement par le bas, pas de projet pédagogique, peu d'encadrement et pour couronner le tout, blocus pendant 3 mois du lycée (sans délogeage des bloqueurs), l'année du bac. Ma mère prof a bien évidemment refusé de me mettre dans le privé (je lui demandais). Quand j'aurais des enfants, à moins d'être dans la zone d'un très bon lycée public, je les mettrai dans le privé. C'était ma petite expérience, celà dit j'ai été aussi à l'école en Allemagne => un foutoir énorme, un laxisme total des professeurs, j'ai détesté.
Mon blog de pâtisseries !Les préparations pour gâteau, est-ce que ça vaut le coup ?
Avatar de l’utilisateur
edna_buxton
Grande Prêtresse du Glam
Messages : 3507
Inscription : mer. nov. 16, 2011 11:30
Contact :

Re: L'Education nationale

Messagepar edna_buxton » jeu. févr. 28, 2013 20:15

@Mikado
C'est un concours exceptionnel le capes bis écrit de juin... Le prochain écrit sera(it) en mars 2014, et les oraux si admissibilité en juin 2014 en même temps que les oraux d'admissibilité des écrits de juin 2013 (edit: j'ai reformulé c'était incompréhensible !). Donc fatalement, tout le monde passe les écrits 2 voire 3 fois pour ceux qui les ont passés en novembre dernier et qui ne seraient ni admissibles, voire non admis en juin 2013 etc.
Mais pour après 2014 bizarrement, rien n'est bien sûre, tout est au conditionnel et pas d'information tangible. On ignore si finalement le concours sera accessible en M1 (c'est l'objet de tout le bazar) avec une année formative en M2, mais je ne crois pas qu'il y aura autant de temps entre l'écrit et l'oral. Alors report si admis ? Aménagement de stage de titularisation si M2 non validé ? Bref... ce n'est qu'incertitudes pour après !

@aleeks
J'ai des collègues qui ont fait leur SOPA (le stage d'observation et de pratique) en Allemagne... ils ont effectivement halluciné ! cela dit, il n'y pas que des mauvaises choses, la part belle semble faite à la critique, la réflexion et aussi le droit de se tromper... en France, on est encore bien trop bridés sur certaines pratiques ;)
J'ai choisi d'enseigner dans le public, mais ma fille ado est dans le privé (je vais me faire fouetter ? :-| )
Dernière édition par edna_buxton le ven. mars 01, 2013 9:44, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
@udrey
Prêtresse du Glam
Messages : 2584
Inscription : sam. nov. 06, 2010 17:35

Re: L'Education nationale

Messagepar @udrey » jeu. févr. 28, 2013 22:32

@AleeksJe suis d'accord avec toi sur le fait que dès qu'on veut changer un peu le mode d'organisation de l'éducation nationale, ça râle de partout. Comment améliorer les choses si des critiques fusent de partout dès que quelqu'un ose modifier les règles comme le rythme scolaire? Alors oui il faut s'adapter mais ce ne sont que des questions techniques.
Quant au salaire, no comment. C'est une aberration de se plaindre quand le chômage touche beaucoup de personnes ou salaire payé au lance pierre.
Avatar de l’utilisateur
LallaRookh
Papesse du Glam
Messages : 5108
Inscription : mer. juil. 25, 2007 17:23
Localisation : 95 - 28 ans

Re: L'Education nationale

Messagepar LallaRookh » ven. mars 01, 2013 0:02

Je ne prétends pas parler au nom de tout le monde, mais nous sommes beaucoup à râler non pas après la volonté de changer les choses (je suis la première à dire qu'il faudrait tout détruire pour tout rebâtir dans l'EN…), mais après la manière dont c'est pensé et fait.

Je ne parle pas que de la réforme qui est évoquée en ce moment. Je pense par exemple aussi à la réforme du bac concernant les LV, où "on" a pondu un texte flou au possible en laissant les profs et les élèves se démerder avec ça.

Tout ce qui est proposé dans l'EN depuis quelques années n'est, au mieux, que de la poudre aux yeux. Cette grosse connerie de socle commun, par exemple.

Quant à ta dernière remarque, no comment.
Sauf si tu t'es jamais plaint d'avoir mangé un truc dégueu à cause de la faim dans le monde.
Sauf si tu t'es jamais plaint de t'être fait voler ta voiture parce que ton voisin s'est fait cambrioler.
Je pourrais aller loin comme ça hein.
Y a toujours pire ailleurs, ouais. Est-ce que ça veut dire que ceux qui pour qui c'est "moins pire" n'ont pas voix au chapitre ?

Alleeks : "Et même si ça va dans le sens des professeurs, il y a toujours un syndicats pour dire "on est que moyennement satisfaits blablabla". Et forcément ça fait les choux gras des médias."
J'ai bien envie de dire qu'il ne faut pas toujours prendre ce qui est dit au sérieux ! C'est de la politique, donc de la rhétorique. Le but c'est que chacun défende son bout de gras et tire le maximum de ce qu'il veut à lui ; donc forcément personne ne dira qu'il est satisfait.

Sinon quand j'ai commencé (il y a 4 ans et demi), j'étais payée 1300 €. On monte assez vite dans les échelons en début de carrière, mais au bout d'un moment on stagne, et pendant très longtemps. Et clairement, comme tu le pointes, on ne choisit pas d'être prof pour le salaire. C'est un salaire très honnête, je ne dis pas le contraire (et encore plus appréciable lorsque l'on vit en province, je pense), mais si ton but dans la vie est de faire de l'argent, tu choisis carrément autre chose, oui.

Je me rappelle quand je suis allée en voyage scolaire en Allemagne (c'était il y a 15 ans quand même), c'était exactement ce que tu décris. Les élèves faisaient ce qu'ils voulaient, certains bouffaient carrément, et le prof faisait son cours pour les 4 devant… L'hallu totale.
Avatar de l’utilisateur
@udrey
Prêtresse du Glam
Messages : 2584
Inscription : sam. nov. 06, 2010 17:35

Re: L'Education nationale

Messagepar @udrey » ven. mars 01, 2013 11:31

Ce n'est pas tant le fait de se plaindre qui me gêne. Oui je me suis déjà plainte pour avoir mangé un truc pas bon, mais quand j'y réfléchis vraiment je n'ai pas de quoi me plaindre sur la nourriture, j'ai toujours tendance à me dire "J'ai de la chance de pouvoir... etc".
Je ne dis pas que le salaire est trop haut, je n'ai pas à juger le travail fourni puisque je ne suis pas prof. Mais ce qui me dérange, c'est que certains (pas tous heureusement) profs se plaignent de leur salaire, alors que comme tu le dis il est tout à fait correct, dans la situation économique actuelle où tout le monde doit faire des efforts. L'Etat n'a pas les moyens nécessaires pour augmenter la rémunération des enseignants il faut faire preuve d'objectivité. Dans une situation plus propice avec croissance, baisse du chômage etc, on pourrait tout à fait augmenter les rémunérations qu'ils demandent, pourquoi pas si les résultats sont là?
(Ceci ne s'applique pas qu'aux professeurs, ça vaut pour d'autres professions aussi).

Sinon, j'ai une autre question : vous pensez quoi du système de notation qui est souvent remis en cause?
"Ce qui fait de nous des êtres humains, c’est le bonheur de partager. Celui qui ne sait pas partager est un infirme de ses émotions."
Olf
Glam'bulleuse
Messages : 270
Inscription : sam. nov. 06, 2010 15:43

Re: L'Education nationale

Messagepar Olf » ven. mars 01, 2013 12:25

Pour le système de notation, personnellement, je le trouve bien, voir pas assez sévère. On accuse la note de favoriser l'esprit de compétition, etc...mais je juge que c'est une bonne chose.
Avatar de l’utilisateur
LallaRookh
Papesse du Glam
Messages : 5108
Inscription : mer. juil. 25, 2007 17:23
Localisation : 95 - 28 ans

Re: L'Education nationale

Messagepar LallaRookh » ven. mars 01, 2013 13:37

@udrey a écrit :Mais ce qui me dérange, c'est que certains (pas tous heureusement) profs se plaignent de leur salaire, alors que comme tu le dis il est tout à fait correct, dans la situation économique actuelle où tout le monde doit faire des efforts. L'Etat n'a pas les moyens nécessaires pour augmenter la rémunération des enseignants il faut faire preuve d'objectivité. Dans une situation plus propice avec croissance, baisse du chômage etc, on pourrait tout à fait augmenter les rémunérations qu'ils demandent, pourquoi pas si les résultats sont là?

Je réponds à cette partie du message uniquement car je suis pressée, désolée.

Il est vrai que certains profs se plaignent de leur salaire, je ne dirai pas le contraire (encore que j'ai l'impression que ce n'est pas la majorité, mais je parle uniquement pour mon entourage évidemment).

Le truc, c'est que quasiment chaque année, on nous demande d'en faire de plus en plus (en temps, en travail), et tout cela sans véritable contrepartie financière.

Plus ça va, plus on a l'impression d'être taillable et corvéable à merci. C'est ça qui exaspère.

Revenir vers « Travail - Etudes - Travailler dans la mode »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité