Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comment l

Avatar de l’utilisateur
lovely.cookie
Glam'stagiaire
Messages : 7
Inscription : mar. mai 29, 2012 17:34

Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comment l

Messagepar lovely.cookie » mer. mai 30, 2012 16:34

Salut les filles ! Cela fait un petit moment que je rends visite à ce forum, sans toutefois être inscrite. Mais j’ai finalement décidé de m’inscrire car plus le temps passe, plus je me sens mal dans ma peau et je n’ai personne autour de moi pour en parler. Comme l’indique le titre, j’ai donc une pilosité anormale (ventre, dos, bras, visage, même les mains…), ce qui est mon plus gros complexe (je pourrai aussi mentionner le fait de n’avoir quasiment aucune poitrine, pour tout prendre dans le ventre, mais à choisir, je pense que je m’accepterai déjà mieux sans toute cette pilosité excessive). J’ai lu beaucoup de sujets et la meilleure solution semble être l’épilation laser. OK. Après avoir vu un endocrinologue. OK.

Le problème, c’est que je ne sais pas comment en parler à mes parents. j’ai 18 ans, mais si je vais quand même chez ce spécialiste, seule, celui-ci me prendra bien ma carte vitale ? Et alors le courrier sera envoyé à mes parents, oui ?

J’ai ce complexe depuis environs l’âge de 8 ans, et mes parents ne l’ont jamais vraiment bien pris au sérieux, en disant que ça allait « passer avec l’âge ». J’ai pourtant tout essayé.

Je leur en ai parlé (enfin surtout à ma mère – disons que mon père trouve ce genre de problèmes de filles assez superficiels). Je suis passée par le stade « rasage de bras » (une véritable erreur comme vous devez vous en doutez. Mais je les épile désormais depuis 4 ans ; et ayant changé de ville pour commencer mes études, je vais en institut -depuis un peu moins d’1 ans. C’est sûr, le résultat est formidable ! Même si pour mon cas, ça dure moins de trois semaines). J’ai même gardé des top à manches longues l’été pour les faire réagir, mais rien : ma mère m’avait juste demandé pourquoi, et suite à ma réponse, avait levé les yeux au ciel en soupirant. J’ai donc compris que je ne pouvais pas compter sur eux pour ce complexe (et d’ailleurs, je n’ai pas demandé l’avis de ma mère pour épiler mes bras, bien que je suppose qu’elle l’ait remarqué). Je peux comprendre, c’est sûr que ça reste superficiel, il y a tellement plus grave.

C’est juste que j’arrive à 18 ans et demi, et je me prive de pas mal de choses à cause de tout ça (pas plus tard que la semaine dernière, j’ai encore inventé une excuse bidon à des amies pour ne pas partir en vacances cet été avec elles – qui ne m’ont jamais vu en maillot – alors que j’aurai adoré). J’ai eu au cours de ma scolarité (aah, la joie du collège-lycée) de nombreuses remarques, assez niaises, mais tellement blessantes (n’ayant déjà pas à la base très confiance en moi). J’ai toujours refusé d’avoir une « histoire » avec un garçon, de peur qu’il découvre ma pilosité dans le dos par exemple.. Je n’ai jamais embrassé non plus car j’ai quelques poils sur le visage et aussi, (et je vais surement en surprendre plus d’une) je me rase la « moustache » (j’ai tellement honte… :cry: ) : d’ailleurs, pour répondre à d’éventuelles questions, j’ai tenté d’arrêter un été, mais la cire froide veet n’a finalement rien enlevé. Je ne vois que l’été pour tenter une telle chose, je me vois mal attendre la repousse et continuer à aller à la fac. Et pourquoi ai-je fais ça ? j’allais rentrer en seconde, et je venais de passer une année de 3ème avec énormément de remarques sur cette zone du visage, j’ai donc décidé d’y remédier, de la manière la plus radicale que je connaisse à l’époque.

Finalement, j’ai peut-être répondue à ma question toute seule. Mes parents seraient forcément au courant si je me rendais chez un endocrinologue ?...A moins que je puisse les convaincre que j’y aille pour faire un test, pour une raison autre que la pilosité ? à cause d’acné par exemple ? (- oui, j’ai la totale, haha – Mais je prends la pilule depuis environs 8 mois à cause de mon acné, j’ai toujours quelques imperfections, donc je doute de ma crédibilité)

Bref. C’est sûrement le seul sujet que je posterai ici tellement que je n’assume pas. Je ne me sens pas vraiment mieux – je trouve même assez ridicule de raconter ma vie comme ça – mais je ne sais pas, peut-être qu’inconsciemment j’avais besoin d’en parler.
Geisha
Prêtresse du Glam
Messages : 2198
Inscription : lun. avr. 20, 2009 20:17
Localisation : Deuxième étoile à droite, et tout droit jusqu'au matin.

Re: Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comme

Messagepar Geisha » mer. mai 30, 2012 16:44

Ma sœur a vécu la même chose, c'est pourquoi je peux plus ou moins comprendre comment tu le vis. La seule différence est que mes parents l'ont écoutés - Même si au début, eux aussi levaient les yeux au ciel - Et on lui a payé une épilation totale du corps au laser (J'étais verte de jalousie !).

Je pense que la meilleure chose que tu as à faire, c'est de leur en parler, sincèrement, en leur obligeant à t'écouter. Le problème, c'est que si tu souhaite faire une épilation laser, c'est le prix, mais je pense que tu es déjà au courant. J'imagine que tes parents, si ils refusent déjà ton complexe, ne voudront pas débourser des mille et des cents là dedans. Il te faudra donc payer de ta propre poche.

Après, si tu réuni l'argent nécessaire pour ton épilation laser sur les zones que tu souhaites, je ne vois pas pourquoi tes parents le prendraient mal, vu qu'ils n'auraient rien à débourser..
Avatar de l’utilisateur
Myrtho
Messagère du Glam
Messages : 562
Inscription : lun. janv. 21, 2008 19:55

Re: Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comme

Messagepar Myrtho » mer. mai 30, 2012 17:13

Pas facile d'avoir une forte pilosité, surtout quand on est une fille, alors je ne peux que t'encourager à faire cette épilation au laser, en ce qui me concerne ça a changé ma vie (j'ai fait moustache, ventre et seins à l'électrique, et aisselles et maillot au laser).

Pour tes parents, comme le dit Geisha, il ne faut pas s'attendre à ce qu'ils approuvent cette idée et encore moins à ce qu'ils te payent le laser. Mais si tu as mis toi-même de l'argent de côté, je ne vois pas en quoi ça les concerne ! Donc même s'ils voient le papier de l'endocrinologue, tu t'en fiches, c'est ta vie et ton argent. Et puis à 18 ans, la sécu devrait envoyer les papiers à ton attention, non ? Si ta mère te pose la question, dis-lui simplement la vérité, de toute façon elle sait déjà que tu as ce complexe donc ça ne sera pas une grosse surprise pour elle.

Il faut quand même que tu réfléchisses à une chose, c'est l'investissement financier que les séances au laser vont représenter, car ce n'est pas remboursé par la sécu (sauf cas d'hirsutisme ou maladie je crois), et même si tu rentrais dans une cas "remboursé par la sécu" tu aurais encore la partie mutuelle à payer de ta poche. Et comme j'imagine que tu es sur la mutuelle de tes parents et que ta mère est peu compréhensive sur le sujet, je doute qu'elle veuille bien s'embêter à envoyer les papiers de remboursement à sa mutuelle...
Avatar de l’utilisateur
lovely.cookie
Glam'stagiaire
Messages : 7
Inscription : mar. mai 29, 2012 17:34

Re: Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comme

Messagepar lovely.cookie » ven. juin 01, 2012 10:09

Mes parents ne sont pas non plus sans coeur, mais je n'ai aucune occasion de leur en parler. Et je me vois mal (et je m'imagine déjà mal à l'aise, sûrement même les larmes aux yeux) leur expliquer combien cette pilosité me gêne, comme ça, lors d'un repas par exemple. Comme je l'ai mentionné plus haut, ma mère n'a jamais pris au sérieux ce complexe, et les rares fois où je me suis efforcée de lui en parler, c'est comme si elle ne comprenait pas qu'un tel complexe puisse exister et rendait alors la situation plus embarrassante (avec son super conseil de "ne rien toucher" et "laisser passer le temps").

GEISHA : je ne demande pas forcément une épilation totale du corps au laser, ou du moins, pas dans l'immédiat, mais les parties où il n'y "normalement" pas de poil, ça serait déjà énorme.
Comment ta soeur en a finalement parlé à tes parents?

Tout cela m'a un peu désespéré finalement. je n'ai pas d'autres choix que de leur en parler. Je n'ai clairement pas assez d'argent pour le moment et je ne veux pas utiliser l'argent qu'ils ont gagné, dans leur dos.

MYRTHO : moustache, ventre et seins à l'électrique, est-ce que ça a été radical en 1 fois ou est-ce qu'il t'a fallu un moment pour tout enlever? mais les seins ne sont pas trop "sensibles" pour l'électrique? je veux dire qu'il n'y a pas je ne sais quel "danger"? Et la repousse était "normale"?
Avatar de l’utilisateur
zibeline
Glam'oureuse
Messages : 414
Inscription : jeu. oct. 23, 2008 12:25
Localisation : 95

Re: Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comme

Messagepar zibeline » ven. juin 01, 2012 11:05

Concernant ton inquiétude sur le décompte de la sécu envoyé à tes parents, il me semble qu'il sera seulement écrit "consultation spécialiste", mais pas la spécialité du médecin.
Mais tes parents risquent quand même de te demander quel médecin tu as été voir.
Geisha
Prêtresse du Glam
Messages : 2198
Inscription : lun. avr. 20, 2009 20:17
Localisation : Deuxième étoile à droite, et tout droit jusqu'au matin.

Re: Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comme

Messagepar Geisha » ven. juin 01, 2012 11:59

C'est clair qu'ils verront que tu as été voir un médecin, et en plus de ça, tu n'as pas d'argent.
Tu peux leur demander une petite zone pour ton anniversaire + Noel par exemple ?

Pour ma soeur, elle ne leur en a jamais vraiment parlé, enfin, ma mère voyait bien que c'était l'horreur quand elle s'épilait les jambes parce que ça lui faisait très mal à cause de sa forte pilosité, qu'elle ne se mettait jamais en maillot de bain...
Avatar de l’utilisateur
Myrtho
Messagère du Glam
Messages : 562
Inscription : lun. janv. 21, 2008 19:55

Re: Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comme

Messagepar Myrtho » ven. juin 01, 2012 13:23

lovely.cookie : l'épilation à l'électrique ne se fait pas en une fois, il faut plusieurs séances pour tout enlever. C'est beaucoup plus long que le laser, mais préférable pour le visage et les très petites zones. Il n'y a absolument aucun danger, même sur les seins. C'est vrai que les seins sont sensibles et je ne vais pas te mentir, ça fait mal. Mais tu peux mettre une crème anesthésiante avant la séance qui diminue bien la douleur. Ensuite, la repousse est parfaitement normale, ça ne fait pas du tout de gros poils noirs épais, au contraire, au fur et à mesure des séances les poils disparaissent. Là où c'est moche, c'est juste après la séance et quelques jours après, la peau est rouge et il y a de petits boutons. Mais avec un fond de teint ça se cache facilement, et puis franchement je préfère être moche quelques jours mais me débarrasser de ma moustache !
Avatar de l’utilisateur
miss charlie
Haut Fonctionnaire du Glam
Messages : 902
Inscription : ven. oct. 29, 2010 20:42

Re: Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comme

Messagepar miss charlie » ven. juin 01, 2012 16:36

Avant d'aller voir un endocrinologue, tu n'a pas un médecin de famille qui pourrait te dire s'il pense que ta pilosité est rééllement anormale ? tu pourrais peut être lui demander de "t'aider", de s'entretenir de ce problème avec tes parents... avec un avis médical ils seraient peut être plus aptes à t'entendre..
en tout cas je pense à toi car j'imagine à quel point ça doit être dur à vivre surtout si personne ne te prend au sérieux...
Geisha
Prêtresse du Glam
Messages : 2198
Inscription : lun. avr. 20, 2009 20:17
Localisation : Deuxième étoile à droite, et tout droit jusqu'au matin.

Re: Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comme

Messagepar Geisha » ven. juin 01, 2012 18:54

Et puis de toutes façon, même si sa pilosité n'est pas "anormale", ça peut quand même être un réel problème... Par exemple ma soeur était très loin d'être un babouin, elle avait juste quelques poils sur les bras, ses jambes étaient comme n'importe quelle européenne, mais elle a fait une fixette dessus et c'est devenu l'horreur pour elle.
Avatar de l’utilisateur
lovely.cookie
Glam'stagiaire
Messages : 7
Inscription : mar. mai 29, 2012 17:34

Re: Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comme

Messagepar lovely.cookie » ven. juin 01, 2012 19:03

J'hésite à rester enfermée chez moi cet été ou à ne jamais me mettre en maillot, pour leur faire comprendre. Ils me demanderont forcément pourquoi je ne sors pas. C'est assez bête d'en arriver là, je sais, mais comme je l'ai dis avant, je n'ai pas d'occasion de leur en parler. De toute façon, même si je me mets simplement en T-shirt, j'aurai des remarques de mes soeurs cette fois-ci ou des regards insistants sur mes bras par exemple (épilés donc) de ma mère et mes soeurs. Donc en gros, je suis mal à l'aise, même chez moi.

MYRTHO : pour le côté sensible des seins, je voulais parler de la peau, qui est dite fragile à cette zone. Mais apparemment, tu n'as eu aucun problème :) Pour la douleur, je t'avoue que je m'en fiche totalement ! Par contre, tu parle de "séances", tu fais ça en institut? parce que, pour moi, l'épilation électrique c'est..avec un épilateur électrique (Haha, je sens que je suis à côté de la plaque...)

MISS CHARLIE : j'ai toujours mis "anormale" entre guillemet, pour dire que j'avais des poils (assez visibles) sur des zones où la majorité des filles en n'ont pas. Si ça se trouve, je suis juste très poilue, sans aucun soucis d'hormone...Mais s'il s'avère que le problème est hormonal, je pense qu'au fond, ça irait un petit mieux, et je me dirai que finalement, il y a bien une raison à tout ça.

Mais si à la rigueur, j'avais en effet, un problème d'hormones, je pense (c'est même certain) que mes parents m'aideraient et accepteraient l'épilation laser, ou au moins quelques zones. Donc il faudrait que je sois fixée quoiqu'il en soit, avec un endocrinologue.


(Merci à toutes pour vos réponses en tout cas, ça me fait énormément plaisir et ça fait du bien de se sentir écoutée -même si c'est le but d'un forum :) -)
Dernière édition par lovely.cookie le lun. juin 25, 2012 21:46, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
lovely.cookie
Glam'stagiaire
Messages : 7
Inscription : mar. mai 29, 2012 17:34

Re: Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comme

Messagepar lovely.cookie » ven. juin 01, 2012 19:14

Oui voilà. Peut être que vu de l'extérieur, je ne suis pas si poilue que ça pour certains (gros clin d'oeil à mes parents, haha)
Mais les remarques/moqueries du collège-lycée n'ont rien fait pour arranger. De plus, je dois avoir 1 voir 2 amies maximum avec des poils assez visibles (dont 1 liée à ses origines), donc surement aussi, le fait d'être entourée d'amies à la pilosité (quasi) inexistante sur ces zones accentue mon complexe. Je ne suis pas un "babouin" et j'ai vu des cas de pilosité beaucoup plus élevé. Mais il est clair que j'ai des poils sur le ventre, dans le dos, sur les mains, bras, etc.
Avatar de l’utilisateur
miss charlie
Haut Fonctionnaire du Glam
Messages : 902
Inscription : ven. oct. 29, 2010 20:42

Re: Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comme

Messagepar miss charlie » ven. juin 01, 2012 19:42

en tout cas, même si ce n'est pas un problème hormonal le seul fait que tu en soit malheureuse justifie tes démarches - que les autres ne voient pas le problème est sans importance, c'est facile de dire que ce n'est pas grave quand on ne porte pas ce genre de fardeau-
tes parents devraient entendre ta détresse - elle se lit ici en tout cas...
Avatar de l’utilisateur
Myrtho
Messagère du Glam
Messages : 562
Inscription : lun. janv. 21, 2008 19:55

Re: Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comme

Messagepar Myrtho » sam. juin 02, 2012 20:47

Lovely.cookie : quand je parle d'épilation électrique, je parle d'épilation faite par un dermatologue, qui utilise une petite aiguille qu'il met à la base de chaque poil puis il envoie de l'électricité et ça détruit le bulbe du poil ! Rien à voir avec l'épilateur électrique qu'on utilise chez soi et qui arrache le poil avec ses petites pinces. L'épilation électrique chez le dermato est définitive (ou presque), aujourd'hui je n'ai plus du tout de poils au niveau de la moustache ni sur le ventre, et ça fait plus de 3 ou 4 ans que je l'ai fait (je ne me souviens plus des dates).
Avatar de l’utilisateur
LaBruxelloise
Prêtresse du Glam
Messages : 2612
Inscription : sam. nov. 05, 2011 19:27
Contact :

Re: Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comme

Messagepar LaBruxelloise » sam. juin 02, 2012 21:36

Quand vous dites poitrine, excusez ma curiosité, mais vous parler de quoi, vraiment les seins ou les mammelons ?
Avatar de l’utilisateur
Babounette
Prêtresse du Glam
Messages : 1958
Inscription : lun. nov. 26, 2007 21:19

Re: Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comme

Messagepar Babounette » dim. juin 03, 2012 2:47

Lovely.Cookie,

Je comprends ton désarroi pour être passée par là.

La première chose à faire est de te demander si ta pilosité est réellement excessive ou si tu fais une fixette dessus alors que ça n’est pas si dramatique. Tout le monde a des poils sur tout le corps, mais évidemment ils sont plus ou moins visibles selon les personnes et les zones du corps.

La seconde chose à faire est de bannir définitivement le rasoir. Tu risques sinon d’arriver à un stade oú tes poils deviendront tellement épais qu’ils se verront toujours, même quand tu te seras fraichemrent rasée. Et lá, tu vas galerer, quand tu auras une moustache bleue...et ce sera difficile de faire machine arriere.

Ensuite, fais toi prescrire un bilan hormonal complet. Préviens tes parents ou pas, c’est toi qui vois. Mais je ne pense pas qu’ils t’en voudront. C’est important de le faire. Car s’il s’avere que tu as un dérèglement hormonal, il est important de le traiter. Car non seulement l’épilation au laser ne résoudra pas le probleme s’il y a un déreglement hormonal non soigné qui continuera à stimuler ta pilosité. Mais aussi car une pilosité exagerée peut être due à un dérèglement hormonal lui même dú à des pathologies sérieuses qui doivent être traitées, comme des kystes aux ovaires, ou des problemes de surrénales, ou je ne sais quoi. Ou alors il s’averera que tu n’as pas de problème hormonal (hirsutisme idiopathique), et il suffira peut-être de recourir à l’épilation laser. Bref c’est beaucoup d’hypotheses, et du coup ce serait bien qu’un bilan et un endocrino fassent le tri dans tout ca...

Enfin, réflechis aux meilleures solutions pour l’épilation. Fuis le rasoir comme la peste. Surtout sur le visage. Car tu risques de te retrouver avec une pilosité ingérable d’ici peu de temps. Mieux vaut patienter quelques jours et se faire une épilation à la cire (d’ailleurs, si tu n’as pas réussi à t’épiler la moustache,c’est seulement que tu t’y es mal prise). Pour le laser, mets des sous de coté, travaille pendant les vacances s’il le faut. Et le jour ou tu pourras te le payer, personne ne pourra y redire quoi que ce soit. Ca vaut vraiment le coup. Par contre, il vaudra mieux éviter d’utiliser le laser sur les endroits oú tu as seulement du duvet ou des poils fins, autrement ce sera l’inverse, ils repousseront plus drus et plus voyants. Par contre le laser marche super bien sur les poils foncés les plus gros et les plus voyants.

Bon courage. Si tu as des questions, tu peux m’en parler en MP.
ClementineMacaron
Glam'stagiaire
Messages : 2
Inscription : dim. mai 20, 2012 12:37

Re: Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comme

Messagepar ClementineMacaron » dim. juin 03, 2012 17:48

Babounette a tout dit!
Je te souhaite bon courage, lovely cookie ! Ce que tu vis est très difficile, et je te comprends parfaitement.

Peut-être que tes parents essaient aussi de te protéger ? Avant de voir une endocrinologue, ma mère me disait que mes poils étaient normaux et que je ne devais pas m'inquieter. Maintenant, même mon endocrino ose me dire que ma pilosité était vraiment horrible quand j'étais plus petite avant mon traitement
Il y a toujours une solution, ne décourage pas ! Tu n'es pas seule :)
Avatar de l’utilisateur
lovely.cookie
Glam'stagiaire
Messages : 7
Inscription : mar. mai 29, 2012 17:34

Re: Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comme

Messagepar lovely.cookie » lun. juin 04, 2012 18:03

MYRTHO : J'ai fais quelques recherches, et il semble que l'efficacité soit quasi-identique? mais si j'ai bien compris, le tarif est calculé en fonction du temps passé, donc ça peut revenir plus cher que l'épilation laser, vu que ça semble aussi plus long (poil par poil). Ca doit être pas mal pour les petites zones, telles que la moustache !

LABRUXELLOISE : Hum..Des seins. Enfin, comment ça mamelons? Il y a des poils autour des mamelons donc, pas dessus..

BABOUNETTE :
La seconde chose à faire est de bannir définitivement le rasoir. Tu risques sinon d’arriver à un stade oú tes poils deviendront tellement épais qu’ils se verront toujours, même quand tu te seras fraichemrent rasée. Et lá, tu vas galerer, quand tu auras une moustache bleue...et ce sera difficile de faire machine arriere.
Je sais bien :( Surtout que je vois bien que la majorité des personnes, lorsqu'elles me parlent, regardent au dessus de ma bouche. Et je me sens alors encore plus honteuse. Merci pour ton message en tout cas.

Je vois bien qu'il y a des solutions et surtout, que je ne suis pas la seule :) Plus le temps passe, plus je complexe, j'en arrive à en pleurer. Mais à côté de ça, je suis en bonne santé, alors je regrette après de me comporter comme ça pour..des poils, pour un problème qui peut paraître tellement futile. C'est un peu un cercle vicieux en fait.

CLEMENTINEMACARON : Je ne sais pas ce que ma mère veut. En quoi elle me protégerait?..Après, elle a toujours été un peu réticente concernant tout ce qui touche au physique : pas de maquillage, pas de talon et donc les poils étaient censés disparaître naturellement. Enfin, la différence c'est que les 2 premiers points, je m'en suis largement remise, le maquillage et les talons n'ont jamais vraiment été une priorité et je pourrai en mettre quand je le souhaite, mais les poils, eux, sont là depuis mes 8 ans donc. Et 10ans après, ça me dérange toujours autant, même beaucoup plus (comme je l'ai expliqué plus haut, comme quoi je me prive de certaines choses).


Enfin la conclusion de tout ça, c'est que je dois me débrouiller pour aller voir un endocrinologue. Comme j'avais dis plus haut, je vais essayer de prendre un autre prétexte que la pilosité (comme l'acné, ou alors la nécessité d'aller consulter ce spécialiste afin de trouver la bonne pilule).
Geisha
Prêtresse du Glam
Messages : 2198
Inscription : lun. avr. 20, 2009 20:17
Localisation : Deuxième étoile à droite, et tout droit jusqu'au matin.

Re: Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comme

Messagepar Geisha » lun. juin 04, 2012 18:16

Pour ta moustache, pourquoi ne pas aller chez une esthéticienne ? Ce sera certes un peu douloureux les premières fois, mais j'imagine que ça va arracher tous ces poils durs rasé. Et puis tu apprendras la technique grâce à l'esthéticienne, et au fur et à mesure du temps, non seulement les poils ne seront plus drus, mais en plus tu pourras te débrouiller seule. C'est déjà ça de gagné !
Avatar de l’utilisateur
lovely.cookie
Glam'stagiaire
Messages : 7
Inscription : mar. mai 29, 2012 17:34

Re: Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comme

Messagepar lovely.cookie » dim. juin 10, 2012 13:36

(désolée, je n'avais plus de connexion internet!)

GEISHA : je veux bien, c'est juste que je ne pouvais pas pendant l'année scolaire. je me voyais mal attendre (au moins) 1 semaine et demie la repousse et continuer d'aller en cours. Je vais essayer cet été...

Je vais peut être aussi réussir à aller chez un endocrinologue. Je vous en dirai plus si c'est le cas!
Lollipop599
Glam'stagiaire
Messages : 1
Inscription : mar. juin 26, 2012 14:20

Re: Pilosité anormale. Comment en parler aux parents ? comme

Messagepar Lollipop599 » mar. juin 26, 2012 14:23

Bonjour, je voulais vous demander aux sujet du problème hormonal et lorsque vous prenez des pilules pour cela, ça enlève les poils définitivement ?

Revenir vers « Beauté - Conseils soins »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité