Le coeur des hommes 2

0 0

Les hommes ont un coeur, c'est le film qui le dit et le prouve. C'était il y a quatre ans déjà. Le 2 sort le 24 octobre et je vais m'y précipiter ! J'ai adoré le premier volet et j'espère ne pas être déçue...

  • Sommaire

Chacun sa vie amoureuse, chaqun ses soucis et une belle histoire d'amitié en toile de fond, c'était le premier film, que nous réserve le deuxième ? C'est vous qui allez me le dire puisque j'ai obtenu pour vous cinq invitations pour deux personnes !!



Racontez moi votre plus belle histoire d'amitié. Comme d'habitude je publie ici au fur et à mesure et vous votez ensuite dans les commentaires pour plusieurs personnes si vous voulez mais pas deux fois pour la même, inutile de tricher je vois les ip merci de ne pas me faire passer une demi journée à trier les vrais et les faux votes.



Pour faciliter les choses, je ne prendrai que les sept premières histoires, sinon c'est trop long à lire.





Cinq iront au cinéma (Pathé/Gaumont) avec la personne de leur choix.



Cloture des votes mardi soir, résultats mercredi matin ... A vous de jouer !



Et pour voir un extrait du film c'est ici



Le premier texte de Chipolata :



La première fois qu'elle m'a vue, elle n'a pas trop aimé cette blondasse qui tournait autour de son parrain de promo.


La première fois que je l'ai vue, je me suis demandée pour qui se prenait cette nana qui prétendait m'empêcher de draguer.





Elle est l'intello appliquée, je suis la fille qui picole un peu trop en soirée... Rien pour nous entendre, et tout pour nous séparer.





Les mois passent et on se retrouve par hasard et avec surprise toutes les deux au sein de l'association étudiante la plus improbable qui soit : les pom-pom girls de notre école. Diante, miss Teigne aurait-elle de l'humour ?





De l'humour et pas que, je suis bien obligée d'en convenir. On sympathise très doucement jusqu'aux vacances scolaires. Elle rend alors, faute de moyens, l'appartement qu'elle occupe. Elle dormira chez une amie copine la veille des partiels : je lui propose "si tu veux prendre l'air, passe donc à la maison...".





La veille des fameux partiels, elle me téléphone. Mauvaise nouvelle : le coloc de l'amie en question a dit niet, il ne veut pas de SDF chez lui. Elle me demande timidement si elle peut passer la nuit prochaine dans mon petit studio.





Et cette petite brunette de s'installer chez moi. Avec simplicité, nous nous sommes immédiatement apprivoisées, nous qui nous connaissions si peu auparavant, nous qui étions parties d'un si mauvaise a priori l'une sur l'autre.





De fous-rire en confidences, de quiches lorraines cuisinées sans fromage pour elle qui n'aime pas ça au générique chanté tue-tête de Jeanne & Serge, dessin animé dont nous n'avons pas raté un seul épisode au cours des partiels, notre amitié a été scellée. A tel point qu'un an après, elle est revenue vivre avec moi dans mon 14m2 avec comme prétexte pour nous deux qu'on avait si bien réussi les partiels l'année d'avant.





L'année d'après encore, elle m'a soignée durant des semaines alors que j'étais clouée au lit avec un lumbago. Interdiction de faire la vaisselle ou les courses, elle s'occupait de tout alors que je pleurais de douleur allongée sur mon lit. Elle me prodigait patiemment et quotidiennement de longs massages pour me décontracter.





Elle a soigné mon ptit coeur tout blessé sans me poser de questions, sans juger mes actes irréfléchis. La seule chose qui importe pour elle, c'est que je sois heureuse - Une amie qui vous veut du bien.





Elle me surprend tous les jours par son courage, sa droiture morale, son ouverture d'esprit. Elle m'ébahit par son potentiel caché de grelucherie, par sa candeur de femme enfant, par sa capacité à s'indigner, à lutter pour une juste cause, à tout donner. Elle est l'une des rares personnes en qui j'ai une confiance absolu. Elle est fidèle et de bon conseil. Elle est entière, elle est humble. Elle est un sourire amusé ou désolé, elle est une paire de bras qui s'ouvre pour vous. Elle est une femme assumée, elle est une mère passionnée....





Mais avant tout, avant tout elle est mon amie. Et bon dieu, qu'est ce que je l'aime.



POur voter pour elle dites Chipolata dans les commentaires !



L'histoire de Navie :



J'étais au collège, un collège privé qui organisait pour ceux qui le voulait des activités bénévoles le mercredi après midi.


Je me suis inscrite chez "les petits frères des pauvres". Je sais ce nom est vraiment pathètique et on dirait le debut du roman "les allumettes suédoises". Ce que j'oublie de dire c'est qu'à l'époque je voulais être bénévole comme Alexis le super canon de 5ème B.




Bref, tout les mercredis j'allais dans une maison de retraite et je devenais le temps d'un après midi la petite fille d'une autre mamie: Claire. Cette Dame n'avait plus de famille, elle avait été placé par ses enfants qui ne venaient jamais la voir (comme tellement de personnes) Au debut, sincèrement je m'ennuyais un peu. Puis Alexis un mercredi, est sorti avec une fille. Je suis arrivée dans la chambre de Claire effondrée. C'est là que c'est arrivé, une histoire d'amitié très forte est née. On a parlé sans relache cette après midi là, de ma vie, de mes problèmes débiles, de l''ambiance très froide à la maison... Elle m'a raconté sa vie et j'ai été fascinée parce qu'elle avait 85 ans et qu'elle avait tout vu, tout subi, elle avait vu changé le monde, elle avait aimé des enfants qui ne l'aimaient plus assez pour la visiter. On s'appelait tout les soirs.




Au delà des sujets très profonds, elle m'a aussi appris ce que ma mère aurait du: à m'habiller, comment faire languir un homme... Même pour le sexe (ne JAMAIS coucher au premier rdv!!! elle me le rappelait tout le temps!) lol




Moi j'ai connu "une sage". On ne pouvait se voir qu'aux heures de visites, mais c'était trop cool de ragoter sur les vieux gâteux et les infirmières grincheuses. Elle m'a fait traverser mon adolescence comme une bonne fée, avec ses remèdes et sa tendresse. Je lui ai apporté tout l'attention qu'elle meritait.




je pense que vous vous doutez de la suite. Un jour: lit de Claire vide, Claire est partie.


Ca a été tellement dur, on aime si fort, puis rien. Elle m'avait laissé beaucoup de petits effets personnels que je garde comme des trésors. Je n'ai jamais rencontré par la suite une amie si fidèle...
Et quand je parle de Claire à mes potes ils me disent: "On connait l'histoire par coeur!!!!!"





Epilogue: Il y a quatre ans, j'ai recroisé Alexis...On est allé au resto'... je l'ai fait languir... je crois qu'il attend encore d'ailleurs et ça je suis sur que ca ferais rire Claire!



POur voter pour son histoire dites Navie dans les commentaires !







L'histoire de Sophie :



Ma plus belle histoire d'amitié comence en classe de seconde, le jour de la rentrée lorsqu'une fille de ma classe m'accoste en me disant "je m'appelle M et toi?" Un peu étonnée par cet excès de spontanéité je lui repond sans grande aimailité. Suite à cette "approche" d'autres approches auront lieu comme être dans la même équipe en sport ou se lancer des souirs ou regards qui en disaient longs sur nos pensées (oui nous avons découvet par la suite que nous avions les même dons pour "critiquer" les autres ...) . Très vite nous sommes devenus comme les deux doigts de la main.



Toujous fourrées ensemble au point que les autres amies de notre "groupe" en étaient jalouses. Près d'un an et demi plus tard je suis avec un garçons. Un de mes premier amour donc je n'ai d'yeux que pour lui... Un été, alors que je me trouvais en Angleterre en séjour lingustique, loin de "M", loin de mon copain je déprime... J'ai le mal du pays, j'ai l'impression que personne n'est là pour moi. Puis j'ai un pressentiment : on m'a trahi. J'arrive à faire "parler" les copines : mon copain aurait fait des avances à ma meilleure amie. A ce moment là j'ai une double douleur : la trahison du copain et de la meilleure amie. Seulement le plus imprtant à mes yeux reste mon copain. Je me met alors a lui chercher des raisons, à vouloir le pardonner et très vite je remet tout sur le dos de "M". Grave erreur. Les mois passent , M et moi sommes réconciliées 1 mois après la trahison. Cependant je n'arrive pas a oublier, je ne supporte pas de la voir faire a bise à mon copain ... Je souffre en silence je me dis qu'avec le temps ca ira mieux, je retrouverai ma relation que j'avais avec elle avant tout ca. Pui sdu jour au lendemain je ne lui donne plus de nouveles, je nelui adresse plus la parole. On devientdes étrangeres l'une pour l'autre. Pourquoi avoir réagi de cette façon? Je pensais que je pourrais oublier, que seul mon copain était là pour moi. Les mois passent, le bac aussi, mon copain me largue pendant les révisions, et la nouvelle vie étudiante arrive. C'est lors de cet été que j'ai repris contact avec elle. Un simple SMS...après avoir longtemps hésité... lui disant qu'elle me manquait. elle m'a repondu... contrairement à ce que je pensais. On a decidé de se revoir, de parler de cette période... Mais au fur et mesure de nos rencontres, de nos echanges, on se rendais compte toutes les deux qu'on ne retrouverais jamais cette complicité... On avait chacune évolué, pris des chemins differents... Elle était toujours la même mais esperer reconstruire une amitié aussi forte était une illusion. Uajourd'hui on garde contact, on s'apelle on se raconte nos vies.. même si elle n'est jamais présente je sais que je peux me confier, je sais qu'elle m'écoutera, me conseillera... On dis toujours que l'amitié est ce qu'il y a de plus important, plus que l'amour... et mon histoire en est la preuve.



Pour voter pour son histoire dites Sophie dans les commentaires !
`





L'hisoire de Nola :




L'histoire commence simplement, des vacances en martinique, île de naissance des mes parents. J'ai six ans à peine, ma soeur trois. Ma mère retrouve ses amies d'enfances, comme tous les ans, et nous nous devenons amies avec les filles d'un de ses amies d'enfance. Nous passons deux mois là bas, et je découvre Gisèle, plus grande que moi de trois ans, elle devient ma soeur, mon héroïne. Plus rien pendant trois ans, puis retour en Martinique, pour deux mois
Gisèle toujours, on passe notre temps ensemble, à marcher piedsnus dans les rues, elle eveille mon gout pour le théatre, on passe des semaines à inventer puis jouer des pièces, à préparer des galas de danse. Sa maison devant la plage de Schoelcher devient ma maison, son cousin mon amour de jeunesse, et elle reste ma soeur de coeur, ma grande soeur. Je rentre en France et on s'échange des lettres.




Trois ans plus tard, malgré une correspondance peu soutenue, on se retrouve comme avant. Comme d'habitude, sans gène. Son cousin me brise le coeur, elle me le refixe, elle se sent moche, trop maigre, je la rassure. Cette amitié ne vit pleinement que que deux mois tous les trois ans, de façon materielle, mais on reste dans le coeur l'une de l'autre pour toutjours.
Je ne peux que remercier le dieu freebox et le telephone gratuit vers les antilles, parce qu'il permet d'innombrables heures passées au telephone à se raconter un mois de vie, à se dire ce qu'on ne dit à personne, à se dire ce dont on a honte, à se dire nos rêve de grand amour, à se dire des bêtises, à se dire quand l'autre déraille...
Sans gène toujours, comme si huit d'avions et l'océan Atlantique ne pouvaient rien contre cette amitié.




C'est ma meilleure amie, la plus proche, malgré qu'elle soit loin.





Et tous les trois ans je prend un énorme plaisir à retrouver sa famille qui est devenue la mienne, et e son cousin qui reste mon grand premier amour, et avec qui les choses vont mieux, puisque maintenant il me regrette...



Pour voter pour son histoire dites Nola dans les commentaires !



L'histoire de Manu Prince S :



Je crois que c'est le lien qui me lie à Julie. On s'est rencontrés à Lyon, pendant nos études, même promo mais pas même amis... On se croisait, on riait pas mal à chaque fois, étant doués pour la débilité...




Vient alors le moment des départ en séjour à l'étranger. Julie sera à Londres, comme moi.





Elle arrive le 5 janvier 2000, moi le 10. Le 11 au matin, je me dirige chez Harrods, car Julie m'avait fait savoir peu de temps avant les fêtes qu'elle y bosserait. Seulement, ce que je ne sais pas c'est que sa candidature n'a finallement pas été retenue. Or je suis dans le grand magasin, tordant le cou à la recherche de Julie qui n'est pas censée être là, mais qui pure coïnscidence se trouve ici ce jour là.





Je crois que cet instant a changé notre relation. Nous nous sommes beaucoup croisés et pourtant nous nous connaissons parfaitement l'un et l'autre. Elle à Madrid, moi à Florence, puis à Paris de nouveaux, puis elle de retour à Madrid...





Je sais que depuis ce jour à Londres, avec Julie, pas besoin de se voir, quand on se cherche on se trouve tout de suite. msn, téléphone facilitent les choses, mais je sais qu'elle sait quand je pense à elle, alors qu'elle est si loin!



Pour voter pour Manu Prince S dites son nomp dans les commentaires !

 
Publié par Caroline Back de Surany, le 8 octobre 2007, 13:06 ( Contacter)
   
 

FACEBOOK

INSTAGRAM

Instagram

TWITTER

TUMBLR

SOUNDCLOUD

Caroline Daily Paris Mixtape #1 by NOCHE
 
Hood By Air Printemps Été 2017
 
Koché SS17
 
Ignacia Zordan Presentation SS17 Fashion Week Paris
 
Best of Alena Nosik
 
Ten best shots of photographer Marlen Keller
 
PAIN O Chokolat Fête de La Musique 2016
 
CORE.PAN
 
Schoolboy Q ft Kanye West - THat Part
 
SMS - Chant de Bataille
 
Rich The Kid featuring Lil Yachty - Fresh Off The Boat
 
L'étiquette lookbook A/W16
 
Helin Şahin: 'i do visuals and chill'
 
Darkdron Special
 
Ikea Made Fashion
 
Quentin Saunier Megamix
 
A woman who can do both
 
Brutalist and Minimalistic Modern Architecture Around The World
 
Anny Wang Megamix
 
3D aesthetics Megamix
 
Sergey Lomakin Megamix
 
MUSIC VIDEO ALERT : Yamborghini High by A$AP Mob featuring Juicy J
 
Nike Presto Ultra Flyknit x Bureau Cécile Togni
 
Sergey Rogov Megamix II
 
Sergey Rogov Megamix
 
Afterhomework AW16/17 Lookbook
 
Balthus
 
Quentin Saunier Megamix II
 
Bobby Kolade AW17
 
Odivi FW16 and Odivi x NobodyListen SS16 with Rachel Jugg
 
Y Project ss16
 
Neith Nyer ss16
 
Julien David ss16
 
Jacquemus ss16
 
Hood By Air aftershow at Le Pompon
 
Hotel Solomiya
 
LES BENJAMİNS PARTY at SILENCIO 1/2
 
LES BENJAMİNS PARTY at SILENCIO 2/2
 
KLAR SS17 Lookbook
 
The Woman in Red
 
Cottweiler AW16 Collection Presentation
 
Fashion Arena
 
Issey Miyake’s  SS 16 Backstage
 
Gosha Rubchinskiy SS16
 
Chilling Pool
 
Pigalle SS16 Show
 
Pigalle after show party
 
GOGO Philip Ain't Nuthin' but a "G" Thang
 
Julius SS16 Show
 
Boris Bidjan Saberi SS16
 
HBA men SS16 in Paris
 
22/4 SS16 Show
 
Travis Scott for Les Benjamins
 
Y PROJECT SS16
 
Gosha Rubchinskiy after show party.
 
Exploring Daniel Foltynek
 
Wanderlust shutdown for ONO BDAY BASH w/ Travi$ Scott hosted by Casabey
 
Pigalle Duperré
 
CDP summer break party at Le Pompon
 
Carmen on fire for the EJDER + A² PFW PARTY by ONO
 
Julien david ss16 Show in Paris
 
DON’T CALL ME BABY
 
Art Paris Art Fair with Lucillia
 
Palais de Tokyo with Lucillia
 
Sasha Wearing Paris
 
Lord Odyseum Party by Rivieras
 
Microsoft LUMIA Simulation Test
 
Paris New York by Kenzo
 
LANCEL POP launch party at Palais de Tokyo
 
VETEMENTS FW 16 Show
 
Jean's Customization Tutorial in 3 Steps with Levi's Jeans
 
ONO Above w/ Manaré
 
Kanye West - ALL DAY at Louis Vuitton Foundation
 
Eckhaus Latta Presentation with Novembre Magazine
 
VETEMENTS after show party
 
Faith Connexion Dinner by Bureau Cécile Togni
 
Tom Greyhound IST Anniversary by Bureau Cécile Togni
 
Véronique Leroy Winter 2016 with Cécile Togni
 
CICCIOLINA #9
 
CICCIOLINA #9 Part II
 
Kenzo Winter 16 Backstage and Around the Show
 
Kenzo Winter 16 Show
 
Stafanie Biggel Winter 15 Presentation
 
Y/Project Winter 15 Presentation
 
Faubourg Amour _5
 
Mother Magazine party at Silencio
 
London In Paris
 
Cédric Charlier fw15 show with Cécile Togni
 
Etam After Show Party at Molitor [part 2]
 
Etam After Show Party at Molitor [part 1]
 
H&M FW15/16 Show With Cécile Togni
 
Jeremy Scott for Adidas Perfume
 
Introducing Young Friends Wearing Paris
 
Nehera FW 2015-16
 
Brodinski Brava Brava Launch Party at Yoyo
 
Faubourg Amour _3
 
Faubourg Amour _2
 
CAROLINE DAILY Fashion Week Party w/ Montaigne Street, Bureau Haiati and Hunger Magazine
 
Faubourg Amour _1
 
Christian Dada x Candy fake Tokyo after Show Party at Silencio