Power plate

1 0

Quel bonheur le soleil est enfin là ! Quel plaisir de voir la température monter monter monter... Et les jupes se raccourcir, raccourcir, raccourcir...

  • Sommaire


Euh... enfin sauf quand on a lâché la lutte anti-capiton depuis septembre dernier. Moi ? Noooon, voyons je n'ai de capitons que sur mon Chesterfield.

Mais quand même pour accompagner une copine qui en a bien besoin j'ai testé pour vous le Power Killer de Cellulite.

Le Power plate c'est sexy : c'est une machine qui servait à l'origine à régénérer les muscles des cosmonautes russes !

Utiliser une machine pour cosmonautes, ça fait rêver. Pas autant que les promesses de la bestiole : Effet tonifiant, remise en forme, disparition de la cellulite, galbe du corps, bien-être, effet anti-âge ... J'en passe. A en croire les brochures, cette machine est un miracle.

Du coup je me suis méfiée. On ne me la fait pas à moi. La machine qui fait tout et qui te transforme en bombe sexuelle, c'est dans les films de science fiction, pas dans la vraie vie. Et j'ai continué à vivre ma vie en ignorant l'existence de cette chose vibrante.

Puis la presse en a parlé. Alors pfiou je me suis moquée "Tens c'est la mode des vibratons, après le sex toy, les secousses géantes". Puis la machine a gagné des prix "Meilleur appareil anti-vieillissement" et "Prix de l'innovation cosmétique".

Influençables qu'elles sont, mes copines ont essayé. Surtout les moins sportives. Normal on leur promet qu'en 30min elles auront fait 1h30 de sport, un vrai rêve de paresseuse. Ma parresse va bien au-delà : Pourquoi tester une activité vouée à l'échec ?

Puis un jour, je vais à la piscine avec une de mes amies testeuses. Elle est en maillot de bain et manifestement ses cuisses ont disparu, son ventre aussi.

- C'est quel régime ?

- Quoi ?

- Tes cuisses, ton ventre, c'est Atkins ?

Eh bien non figurez-vous, c'était le power plate. Et elle n'en faisait que depuis un mois. A quoi bon se crever à aller à la piscine ?

Je décide donc finalement de croire. Ma nouvelle religion sera la secousse. Mon dieu le Power Plate. Je me rend à l'initiation hier dans un joli spa du Marais. Premier cours gratuit. Comme toute secte, on attire le chalant.

Je me change et me retrouve face à face avec mon nouveau Dieu, ça fait un choc. C'est un genre de tapis de course un peu large. On me présente mon coach. Oh un coach ? Oui, il faut bien quelqu'un pour me guider sur la voie...

Et là je pensais que j'allais passer 30min à me la couler douce en étant secouée par la machine qui ferait tout le travail. Normal. Eh bien non. Le coach me dit de faire des fentes, puis de me mettre dans des positions improbables, ça tire, ça force, pas de doute, c'est du sport que je suis en train de faire... gasp... mais c'est contre ma religion ça... ah non c'est vrai j'en ai changé...

Quiand la demie-heure d'efforts se termine, on a droit a une récompense : Un massage par les vibrations. Plutôt agréable.

J'éprouve ensuite quelques difficultés à marcher droit jusqu'à la cabine. Je n'ai pas bu mais je suis bourée de vibrations. Je pars avec la brochure de ma nouvelle secte. Comme dans toute secte, on paye le prix fort : 30 euros la séance. 250 euros les 10. 460 euros les 20. 1000 euros les 50. Facilités de paiement... hum... je vais en parler à Monsieur Truchon mon banquier... Il va falloir le pousser à changer de religion ce monsieur... sinon...

Au lendemain du test les impressions :

- J'ai des courbatures épouvantables (donc ça travaille)

- Je me sens moins stressée (bon ça le bon vieux jogging marche aussi mais c'est plus dur de se motiver)

- Mes cuisses ont déjà un peu changé d'aspect. Et ce n'est pas mon nouvel amour pour mon nouveau dieu qui me fait dire ça, la preuve, mon homme qui n'en savait rien a vu un changement.

Moralité : J'ai intérêt à économiser pour pouvoir continuer le Power plate, sinon adios les jolis vêtements de la collection été et le beau maillot de bain Eres bleu qui me fait baver d'envie... Cela dit si je dépense tout dans le power plate, je ne pourrai rien acheter non plus... Résultat des courses je n'ai plus qu'à espérer qu'avec de nouvelles cuisses mes anciennes fringues aient l'air si différentes qu'elles me sembleront neuves !

 
Power plate
Publié par Caroline Back de Surany, le 11 avril 2007, 10:45 ( Contacter)
   
 

FACEBOOK

INSTAGRAM

Instagram

TWITTER

TUMBLR

SOUNDCLOUD

Aucun résultat
Le VOGUE pour Noël
 
Caroline Daily Paris Mixtape #1 by NOCHE
 
Hood By Air Printemps Été 2017
 
Koché SS17
 
Ignacia Zordan Presentation SS17 Fashion Week Paris
 
Best of Alena Nosik
 
Ten best shots of photographer Marlen Keller
 
PAIN O Chokolat Fête de La Musique 2016
 
CORE.PAN
 
Schoolboy Q ft Kanye West - THat Part
 
SMS - Chant de Bataille
 
Rich The Kid featuring Lil Yachty - Fresh Off The Boat
 
L'étiquette lookbook A/W16
 
Helin Şahin: 'i do visuals and chill'
 
Darkdron Special
 
Ikea Made Fashion
 
Quentin Saunier Megamix
 
A woman who can do both
 
Brutalist and Minimalistic Modern Architecture Around The World
 
Anny Wang Megamix
 
3D aesthetics Megamix
 
Sergey Lomakin Megamix
 
MUSIC VIDEO ALERT : Yamborghini High by A$AP Mob featuring Juicy J
 
Nike Presto Ultra Flyknit x Bureau Cécile Togni
 
Sergey Rogov Megamix II
 
Sergey Rogov Megamix
 
Afterhomework AW16/17 Lookbook
 
Balthus
 
Quentin Saunier Megamix II
 
Bobby Kolade AW17
 
Odivi FW16 and Odivi x NobodyListen SS16 with Rachel Jugg
 
Y Project ss16
 
Neith Nyer ss16
 
Julien David ss16
 
Jacquemus ss16
 
Hood By Air aftershow at Le Pompon
 
Hotel Solomiya
 
LES BENJAMİNS PARTY at SILENCIO 1/2
 
LES BENJAMİNS PARTY at SILENCIO 2/2
 
KLAR SS17 Lookbook
 
The Woman in Red
 
Cottweiler AW16 Collection Presentation
 
Fashion Arena
 
Issey Miyake’s  SS 16 Backstage
 
Gosha Rubchinskiy SS16
 
Chilling Pool
 
Pigalle SS16 Show
 
Pigalle after show party
 
GOGO Philip Ain't Nuthin' but a "G" Thang
 
Julius SS16 Show
 
Boris Bidjan Saberi SS16
 
HBA men SS16 in Paris
 
22/4 SS16 Show
 
Travis Scott for Les Benjamins
 
Y PROJECT SS16
 
Gosha Rubchinskiy after show party.
 
Exploring Daniel Foltynek
 
Wanderlust shutdown for ONO BDAY BASH w/ Travi$ Scott hosted by Casabey
 
Pigalle Duperré
 
CDP summer break party at Le Pompon
 
Carmen on fire for the EJDER + A² PFW PARTY by ONO
 
Julien david ss16 Show in Paris
 
DON’T CALL ME BABY
 
Art Paris Art Fair with Lucillia
 
Palais de Tokyo with Lucillia
 
Sasha Wearing Paris
 
Lord Odyseum Party by Rivieras
 
Microsoft LUMIA Simulation Test
 
Paris New York by Kenzo
 
LANCEL POP launch party at Palais de Tokyo
 
VETEMENTS FW 16 Show
 
Jean's Customization Tutorial in 3 Steps with Levi's Jeans
 
ONO Above w/ Manaré
 
Kanye West - ALL DAY at Louis Vuitton Foundation
 
Eckhaus Latta Presentation with Novembre Magazine
 
VETEMENTS after show party
 
Faith Connexion Dinner by Bureau Cécile Togni
 
Tom Greyhound IST Anniversary by Bureau Cécile Togni
 
Véronique Leroy Winter 2016 with Cécile Togni
 
CICCIOLINA #9
 
CICCIOLINA #9 Part II
 
Kenzo Winter 16 Backstage and Around the Show
 
Kenzo Winter 16 Show
 
Stafanie Biggel Winter 15 Presentation
 
Y/Project Winter 15 Presentation
 
Faubourg Amour _5
 
Mother Magazine party at Silencio
 
London In Paris
 
Cédric Charlier fw15 show with Cécile Togni
 
Etam After Show Party at Molitor [part 2]
 
Etam After Show Party at Molitor [part 1]
 
H&M FW15/16 Show With Cécile Togni
 
Jeremy Scott for Adidas Perfume
 
Introducing Young Friends Wearing Paris
 
Nehera FW 2015-16
 
Brodinski Brava Brava Launch Party at Yoyo
 
Faubourg Amour _3
 
Faubourg Amour _2
 
CAROLINE DAILY Fashion Week Party w/ Montaigne Street, Bureau Haiati and Hunger Magazine
 
Faubourg Amour _1