Aucun résultat
 

Adorable Mal-Aimée!

Léonie Hostettler et Marius Borgeaud. Deux créatifs, une griffe : MAL-AIMÉE. Des gothiques ? Pas pour un penny, juste un nom inspiré d’une citation de Michel Tournier. Ces deux anciens assistants d’Olivier Theyskens époque Nina Ricci, ont décidé de créer leur propre marque, et de se lancer dans l’aventure créateur. Pour Caroline Daily, ils dressent un autoportrait en images, et en mots… Deux artistes à suivre impérativement pour une interview à trois voix.

  • Sommaire
Mal Aiméé

Qui est Mal-Aimée?

Marius : Mal-Aimée c’est Léonie et Marius. Léonie et Marius se sont rencontrés à l’école, à Genève, à la Haute Ecole d'Art et de Design de Genève (HEAD). On s’est surtout rencontrés artistiquement et de façon vraiment forte chez Nina Ricci, autour d’ Olivier Theyskens dont on a été les assistants créatifs. Quand cette aventure avec Olivier s’est arrêtée, on n’avait plus envie de se séparer car on avait toujours travaillé à quatre mains sur les projets qui nous avaient été confiés. De là est né Mal-Aimée.

Vous êtes tout jeunes !

Marius : Pas tant que ça ! Moi j’ai 28.
Léonie : Moi 27.

Donc sortis de l’école et tout de suite direction Nina Ricci ?

Léonie : Oui, c’est exactement ça.
Marius : Moi, je n’ai même pas fini l’école ; je pensais faire un stage et le stage s’est transformé en job.

Léonie : Moi j’ai passé mon diplôme. Puis, les vacances d’été se sont terminées et en septembre, à une semaine du défilé Nina Ricci, j’étais là-bas. C’est là qu’on on s’est retrouvés.

C’était quand ?

Léonie : Fin 2007.
Marius : Moi, je suis arrivé chez Nina Ricci le 26 décembre 2006.

A Marius : C’est toi qui l’as faite venir chez Nina Ricci ?

Marius : C’est ça. On était tous les deux en très bons termes, depuis un workshop que nous avait donné, à l’époque le bras droit d’Olivier. J’ai pris l’initiative de le contacter pour un stage, puis quand j’ai commencé à travailler avec Olivier et qu’il fallait quelqu’un pour me remplacer, j’ai pensé à Léonie. Et c’est là qu’on est devenus amis.

Léonie : Oui, c’est là qu’on est devenus amis… C’est incroyable, car on était dans la même classe mais pas du tout potes, on était comme chien et chat.

Look412



Et justement, Léonie, le principal défaut de Marius ?
Marius : Alors là elle va en citer plein !

Léonie (après réflexion) : Non finalement c’est pas vraiment un défaut, car on se complète. Peut-être le manque de structure pour la paperasse etc., mais je suis dans le phénomène inverse, donc finalement on se répond et en même temps c’est ce qui fait la magie de notre histoire… On est tellement différents.
Marius : En fait, je pense que ce qui nous agace chez l’un et chez l’autre c’est aussi ce…

Léonie : … Ce qu’on n’arrive pas à faire ! Moi, j’aimerais parfois ne pas me réveiller le matin, ne pas arriver à l’heure au boulot…
Marius : Et moi j’aimerais tellement être à l’heure, ne pas perdre mes clés tous les 3 jours, ne pas refaire ma carte bleue tous les mois…
Léonie : Et moi je me dis : « perds un truc une fois, fais un truc de travers » mais c’est impossible.

A elle : La qualité que tu préfères chez lui ?

Léonie : Alors là…
Marius (éclats de rire) : Je vais peut-être verser une larme, je m’attendais pas à une chose pareille, tu veux que je me bouche les oreilles…
Léonie : Il est très patient ! Je ne trouverais pas les mots, tellement il a du mérite de travailler avec moi. Je ne suis pas facile tous les jours !

A lui : La qualité que je préfère chez elle ?

Marius : Je ne sais pas, sa plus grande qualité c’est d’avoir été la seule personne à me comprendre sans que j’aie besoin de m’exprimer. On se comprend à demi-mot; elle ressent mon humour, mes envies.
Léonie : Oui c’est vrai, si je fais un geste ou si tu en fais un, finalement on sait exactement à quoi ça fait référence.

Marius : Oui, ce qu’on apprécie le plus chez l’un et inversement ; c’est que moi j’apporte de l’énergie positive, de l’enthousiasme, je déstresse l’histoire, et elle au contraire va apporter beaucoup de structure, beaucoup de sérieux. Elle m’encadre, elle me rassure dans ça. A l’inverse, moi je la détends, ça fait qu’on prend les choses avec beaucoup de sérieux mais aussi avec légèreté et positivité.

Pas de clash en process créatif ?

Léonie : Non, justement. Ça va se mélanger, il n’y a jamais eu de désaccord, les choses s’emboitent, la magie opère…

Une marque de fabrique ?

Léonie : Le « Made in France ».
Marius : L’exigence sur la qualité. On est pointilleux sur tout.
Léonie : Oui, on est très exigeants, très pointilleux. On peut refaite la pièce quatre fois pour arriver à ce qu’on veut présenter.
Marius : Et aussi l’intelligence du patronage : il n’y a pas de ligne gratuite ; on n’est pas dans le concept. On veut avant tout que la femme soit belle, on a une grande rigueur, il y a une logique dans le patronage, tout est pensé pour que le vêtement soit intelligent et intelligemment construit.

Look 121


L’attente de Mal-Aimée?

Marius : De se développer en terme de points de vente. On sait qu’il faut être patient, ça fait pas longtemps ; mais bon…
Léonie : Oui on a envie de croiser des gens dans la rue qui portent du Mal-Aimée.
Marius : On fait des vêtements pour qu’ils soient portés par des filles.

Les points de ventes en France ?

Marius : On est vendus sur le site de L'exception

Votre cible ?

Marius : Là, elle est en train de se diversifier : notre première collection était moderne mais très jeune fille, avec des body, des pièces transparentes…
Léonie : … Associée à des couleurs très fraiches, sorbets…
Marius : ... Avec beaucoup de jeans ! Avec la deuxième collection, on voyait plus une femme de 25 -40 ans. Puis avec la troisième collection, on a constaté qu’on voyait aussi bien la jeune fille que la femme accomplie. Et là, avec notre quatrième collection, on a l’impression d’avoir notre cible : la femme Mal-Aimée, une femme trentenaire qui est super cool.

Look123


Une icône en tête ?

Marius : Une femme super élégante, mais à la fois edgy, décalée et cool. Je pense à Léonor Scherrer, fille de Jean-Louis Scherrer ; elle a une tronche incroyable. Elle pourrait mixer une veste de smoking super chic qu’on avait pensée pour la femme, et la mixer avec un jean javellisé qu’on avait pensé pour la jeune fille.
Un créateur mort préféré?
Léonie : Chanel pour sa vie, son personnage.

Marius : Moi aussi, je suis d’accord pour sa vie, même si il y a des phases plus sombres de son personnage.
Créateur en vie préféré?
Léonie : On aime bien les nouveaux souffles, par exemple ce qui arrive en ce moment à la maison Carven (depuis l’arrivée de Guillaume Henry à la D.A. ndr). Elle a redémarré, et ça se passe bien.
Marius : Je trouve aussi que ce qui se passe chez Carven, c’est chouette.

La couleur préférée de Mal-Aimée cet été?

Léonie : Rouge coquelicot, les cerisiers en fleurs, rebrodés sur des tweeds japonais.

look750

look852


Un imprimé favori?

Marius : On est un peu fascinés par les imprimés avec ces effets de faux Tye & Dye, ou de faux effets javellisés, on se fait peu un trip sur ces effets.
Léonie : Le marbré aussi. Qu’il s’agisse de jacquards ou d’impressions, on retrouve souvent ces effets de marbrés, qui ressortent.

S’il ne fallait retenir qu’une pièce de votre collection été, ce serait laquelle ?

En chœur : Notre smoking !

Pourquoi ?

Léonie : Par ce qu’il est magique, la matière est magique, la construction est impeccable. Il paraît lourd à l’œil, mais il est en fait très léger, on est bien dedans, il faut à tout prix que vous passiez la veste pour voir à quel point on se sent majestueux, et visuellement…
Marius :…On est très fiers de notre smoking.

Look 12


Le rêve de bonheur de Mal-Aimée ?

Léonie : Toujours pouvoir travailler ensemble, indéniablement.
Marius : Et avoir plus de temps pour vraiment se concentrer sur la création et rien d’autre.

Léonie : En ce moment, c’est normal, on s’occupe de tout. On aimerait avoir plus de monde qui nous aide mais bon, pour le moment on gère bien comme ça…

Le plus grand malheur de Mal-Aimée ?

Marius : Que Mal-Aimée s’arrête !

Léonie : Mais ce n’est pas envisageable.
Marius : Alors le plus grand des malheurs serait qu’on ne soit plus en phase.

Léonie : Oui voilà, qu’on remarque que ça ne marche plus, que nous deux, en fait, ça marche pas.

Un autoportrait réalisé par Marius et Léonie pour Caroline Daily

 
Publié par Karim Zehouane, le 14 mars 2012, 12:49 ( Contacter)
   
 

FACEBOOK

INSTAGRAM

Instagram

TWITTER

TUMBLR

SOUNDCLOUD

Caroline Daily Paris Mixtape #1 by NOCHE
 
Hood By Air Printemps Été 2017
 
Koché SS17
 
Ignacia Zordan Presentation SS17 Fashion Week Paris
 
Best of Alena Nosik
 
Ten best shots of photographer Marlen Keller
 
PAIN O Chokolat Fête de La Musique 2016
 
CORE.PAN
 
Schoolboy Q ft Kanye West - THat Part
 
SMS - Chant de Bataille
 
Rich The Kid featuring Lil Yachty - Fresh Off The Boat
 
L'étiquette lookbook A/W16
 
Helin Şahin: 'i do visuals and chill'
 
Darkdron Special
 
Ikea Made Fashion
 
Quentin Saunier Megamix
 
A woman who can do both
 
Brutalist and Minimalistic Modern Architecture Around The World
 
Anny Wang Megamix
 
3D aesthetics Megamix
 
Sergey Lomakin Megamix
 
MUSIC VIDEO ALERT : Yamborghini High by A$AP Mob featuring Juicy J
 
Nike Presto Ultra Flyknit x Bureau Cécile Togni
 
Sergey Rogov Megamix II
 
Sergey Rogov Megamix
 
Afterhomework AW16/17 Lookbook
 
Balthus
 
Quentin Saunier Megamix II
 
Bobby Kolade AW17
 
Odivi FW16 and Odivi x NobodyListen SS16 with Rachel Jugg
 
Y Project ss16
 
Neith Nyer ss16
 
Julien David ss16
 
Jacquemus ss16
 
Hood By Air aftershow at Le Pompon
 
Hotel Solomiya
 
LES BENJAMİNS PARTY at SILENCIO 1/2
 
LES BENJAMİNS PARTY at SILENCIO 2/2
 
KLAR SS17 Lookbook
 
The Woman in Red
 
Cottweiler AW16 Collection Presentation
 
Fashion Arena
 
Issey Miyake’s  SS 16 Backstage
 
Gosha Rubchinskiy SS16
 
Chilling Pool
 
Pigalle SS16 Show
 
Pigalle after show party
 
GOGO Philip Ain't Nuthin' but a "G" Thang
 
Julius SS16 Show
 
Boris Bidjan Saberi SS16
 
HBA men SS16 in Paris
 
22/4 SS16 Show
 
Travis Scott for Les Benjamins
 
Y PROJECT SS16
 
Gosha Rubchinskiy after show party.
 
Exploring Daniel Foltynek
 
Wanderlust shutdown for ONO BDAY BASH w/ Travi$ Scott hosted by Casabey
 
Pigalle Duperré
 
CDP summer break party at Le Pompon
 
Carmen on fire for the EJDER + A² PFW PARTY by ONO
 
Julien david ss16 Show in Paris
 
DON’T CALL ME BABY
 
Art Paris Art Fair with Lucillia
 
Palais de Tokyo with Lucillia
 
Sasha Wearing Paris
 
Lord Odyseum Party by Rivieras
 
Microsoft LUMIA Simulation Test
 
Paris New York by Kenzo
 
LANCEL POP launch party at Palais de Tokyo
 
VETEMENTS FW 16 Show
 
Jean's Customization Tutorial in 3 Steps with Levi's Jeans
 
ONO Above w/ Manaré
 
Kanye West - ALL DAY at Louis Vuitton Foundation
 
Eckhaus Latta Presentation with Novembre Magazine
 
VETEMENTS after show party
 
Faith Connexion Dinner by Bureau Cécile Togni
 
Tom Greyhound IST Anniversary by Bureau Cécile Togni
 
Véronique Leroy Winter 2016 with Cécile Togni
 
CICCIOLINA #9
 
CICCIOLINA #9 Part II
 
Kenzo Winter 16 Backstage and Around the Show
 
Kenzo Winter 16 Show
 
Stafanie Biggel Winter 15 Presentation
 
Y/Project Winter 15 Presentation
 
Faubourg Amour _5
 
Mother Magazine party at Silencio
 
London In Paris
 
Cédric Charlier fw15 show with Cécile Togni
 
Etam After Show Party at Molitor [part 2]
 
Etam After Show Party at Molitor [part 1]
 
H&M FW15/16 Show With Cécile Togni
 
Jeremy Scott for Adidas Perfume
 
Introducing Young Friends Wearing Paris
 
Nehera FW 2015-16
 
Brodinski Brava Brava Launch Party at Yoyo
 
Faubourg Amour _3
 
Faubourg Amour _2
 
CAROLINE DAILY Fashion Week Party w/ Montaigne Street, Bureau Haiati and Hunger Magazine
 
Faubourg Amour _1
 
Christian Dada x Candy fake Tokyo after Show Party at Silencio